Actualité théâtrale

Nouveau Théâtre de Montreuil -partenaire Réduc’snes

Saison 2010-2011 à Montreuil

Gilberte Tsaï annonce une programmation à la fois "variée et cohérente, drôle et sérieuse pleine d’interrogations et d’inventions". Une programmation "pour résister à ce que l’air du temps apporte de si lourd et de si fermé. Pour continuer à penser et à rêver…"
En effet, on y voit Alfred de Musset, côtoyer Andersen, Feydeau, Marivaux mais aussi de jeunes auteurs connus comme Pauline Bureau ou Wajdi Mouawad . D’autres sont à découvrir. L’opéra et la danse y pointent le nez… Autant de raisons pour se laisser tenter par ce lieu du 93 situé à Montreuil où saute aux yeux, dès qu’on a passé les portes, la qualité d’accueil de bon augure d’une maison où chacun, derrière un guichet ou dans le hall, toujours prêt à renseigner, déborde de convivialité…

La saison commence dès le 27 septembre avec un Musset, "Fantasio" mis en scène par Julia Vidit, jusqu’au 9 octobre. Un roi est contraint, pour éviter une guerre, de donner en mariage sa fille à un prince déplaisant. Fantasio qui fuit les créanciers, se réfugie à la Cour et là, multipliant les gaffes, il contribue à faire échouer la future mésalliance.

Du Théâtre-danse pour tous spectateurs à partir de 7 ans, c’est "La petite sirène" d’après Hans Christian Andersen, adaptation et mise en scène de Marie Potonet, chorégraphie Jean-Claude Galotta. Pour ses 15ans, la petite sirène vient sur terre. Elle tombe amoureuse d’un prince et tente, en négociant avec une sorcière, d’échanger sa voix contre une paire de jambes… Du 15 au 22 octobre.

De l’Opéra tout public à partir de 8 ans, mardi 26 octobre : "Didon et Enée" de Henry Purcell, livret de Nahun Tate, mise en espace de Olivier Dejours et Sylvie Pascal. Qu’est-ce qu’un serment face à une passion quand les sorcières ont décidé le malheur des amants ?…

"J’ai la femme dans le sang" est une adaptation de "Les Farces conjugales" de Georges Feydeau par Richard Brunel et Pauline Salle. Mise en scène de Richard Brunel. Trois courtes farces de Feydeau sont reliées ici avec des bouts de lettres, de journaux. Jusqu’à devenir une saga familiale qui s’étend sur deux générations. Du 5 au 27 novembre.

Biljana Srbljanovic a montré dans ses précédentes pièces –Histoire de famille, Supermarket-, des êtres déchirés par la guerre civile qui a frappé son pays qui s’appelait la Yougoslavie. Dans son pays qui s’appelle la Serbie, les blessures ne sont pas cicatrisées. "Barbelo, à propos de chiens et d’enfants" est dédié à ses "amies, celles qui se sont suicidées et les autres". Du 2 au 13 décembre.

Deux artistes Maliens, Badié Tounkara et Adja Soumano, seront au rendez-vous de la manifestation récurrente, "Africolor", le 27 décembre.

Des petites filles modèles jusqu’aux Top Models, comment se construit une féminité ? Avec cinq artistes, des comédiennes et des musiciennes trentenaires, Pauline Bureau, jeune metteur en scène qui s’impose, à travers des témoignages, des interviews, des chansons va répondre à la question. Il s’agit de "Modèles" qui se jouera du 5 au 11 janvier.

Pourquoi une femme ne peut-elle pas pratiquer un sport viril dit sport d’homme, sans attirer la suspicion ? Judith Depaule qui a assuré la conception et la mise en scène de "Corps de femme 2, le ballon ovale" est allée à la rencontre des membres de deux équipes féminines de rugby. Ce sera du 17 au 23 janvier 2011.

Autre interrogation : comment l’homme du 21ème siècle vit-il l’évolution civile, mentale et physique de son épouse ? Pour en savoir plus, Marie Fourquet, conceptrice et metteur en scène, a décidé d’être un homme et même plusieurs hommes qui expriment le malaise masculin face à celles qui ont la réputation d’être devenues des tyrans inconscients.
Du 28 au 31 janvier.

En 2001, alors qu’elle joue Athéna dans "L’orestie" Delphine Salkin sent sa voix disparaître. La dysphonie est une souffrance plus répandue qu’on ne pense et la comédienne, pendant sept ans ne pourra plus parler sans effort, chanter, répondre de façon audible au téléphone… Elle en a imaginé un spectacle. "Intérieur voix", conçu et mis en scène par Delphine Salkin elle-même, se jouera du 17 au 22 janvier.

Gilberte Tsaï, directrice du Théâtre, proposera du 3 au 10 février, puis du 28 février au 15 mars "Le jeu de l’île" d’après Marivaux dont "L’île aux esclaves", "L’île de la raison" et "La colonie" mettent en scène des groupes d’exilés ou naufragés confrontés à des situations nouvelles liés aux mœurs des autochtones. Le spectacle utilisera le potentiel imaginaire de l’île et des îles et entraînera le spectateur dans une drôle de croisière…

Suivra un opéra pour tout public à partir de 8 ans "La golden vanity at autres histoires de marins". C’est le nom d’un navire et l’histoire d’un enfant et le titre d’une ballade ancienne. Les enfants terribles de l’aventure océane nous enchantent avec des chants marins, de corsaires, de moussaillons. Du 31 mars au 8 avril. Le spectacle conçu d’après Benjamin Britten et Joël Jouanneau est mis en scène par Sandrine Lanne.

"Comédie crue" d’Hanokh Levin sera mis en scène par Frédéric Bélier-Garcia et sera donné du 28 avril au 10 mai. Yakich et Poupatchée, un jeune homme et une jeune fille sont pauvres et laids. Ils désespèrent de trouver un partenaire. Alors, l’idée vient à des gens de leur entourage de les accoupler. Le spectacle aura la forme d’un Music-Hall déjanté.

Vient ensuite "Pacamambo" de Wajdi Mouawad que met en scène Nicolas Fleury. L’enfant et les sortilèges de la mort : une fillette refuse en dix étapes, la mort de sa grand’mère qu’elle a beaucoup aimée. C’est du 14 au 20 mai.

D’autres manifestations ou spectacles sont proposés comme celui conçu par Gilberte Tsaï "Parcours sensible dans les jardins". Elle y retrace l’histoire du jardin comme un lieu qui favorise le rêve de l’homme.
Une représentation d’auditions/concerts du Conservatoire National Supérieur de la ville de Paris aura lieu le Vendredi 4 décembre. Entrée libre.
Et les Rencontres chorégraphiques internationales de Saint-Denis du 27 au 29 mai…

Les "Petites Conférences", qui s’adressent aux enfants à partir de 8 ans et remportent un succès grandissant proposeront chaque mois une rencontre. Pour commencer, la discussion portera sur Le droit des enfants et sera conduit par JP Rosenczveig, Président du Tribunal pour enfants de Bobigny…
Suivront "Découverte et conquête des abysses", "La place de l’homme dans l’univers", "comment soigne-t-on les maladies de l’âme"…
Des propositions seront faites parallèlement à chaque spectacle sous le titre "Pour aller plus loin", ce sont des stages de formation sur le son au théâtre, la création vidéo, le costume ou la lumière, des rencontres sur des thèmes qui habitent les spectacles.
Francis Dubois

Nouveau Théâtre de Montreuil,
10 place Jean-Jaurès. 93 100 Montreuil.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 48 70 48 90
www.nouveau-theatre-montreuil.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Adishatz /Adieu »
    Jonathan Capdevielle apparaît seul sur scène et entonne à capella avec son timbre de haute-contre les tubes de Madonna ou, avec l’accent de Tarbes, des chansons de Francis Cabrel, des chants... Lire la suite (18 décembre)
  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)