Actualité théâtrale

Saison 2010 au Théâtre Paris Villette

> « Des arbres sur la banquise ». Une image, celle d’un arbre suspendu à l’horizontale, évoque le souvenir de celui qu’on voit couché sur la banquise au large de l’Islande à la lisière de ce qu’on nomme les « forêts soules ». Dans un sol réduit à l’état boueux, les arbres déracinés se couchent avant d’entamer un autre cycle…
Serge Ricci et Fabien Almakiewicz, passionnés par l’observation du monde naturel et animal, s’expriment dans une langue qui se cherche et s’invente face à nous.
Les 20, 21, 22 et 23 janvier

> « Un voyage d’hiver ». Corinne Miret et Stéphane Olry ont été invités par la Comédie de Béthume pour imaginer un spectacle en lien avec la région. Ce fut le point de départ de leur Voyage d’hiver en Artois. Un spectacle qui convoque danse, Théâtre et musique…
Du 3 au 16 février.

> « Eniroc Terim ». Corinne Miret, seule dans un studio de répétition de danse, n’a rien imaginé. Elle laisse le mouvement venir. De cette expérience, naît un bref solo étrange qui devient soudain évident…
Samedi 6 et lundi 15 février après la représentation d’ "Un voyage d’hiver"

> « Journal d’une autre ». A partir des « Notes sur Anna Akhmatova » de Lydia Tchoukovskaïa, Valérie Blanchon et Isabelle Lafon ont construit un spectacle qui raconte la rencontre entre la critique écrivain et la poétesse russe.
Du 8 au 13 février.

> « Un inconvénient mineur sur l’échelle des valeurs » Télémarketing humanitaire et témoignage d’une amputée volontaire constituent l’essentiel de ce spectacle insolite imaginé par Allio-Weber et qui cède à l’aléatoire narratif et à l’air du temps.
Du 15 mars au 3 avril.

> « Montaigne » d’après les Essais de Montaigne, mise en scène de Thierry Roisin.
L’adaptation d’Olivia Burton et de Thierry Roisin ne donne de Montaigne ni l’image du génie, ni celle qui donne à l’écrivain son impact historique. Il s’agirait ici de la vision d’une pensée ou d’une voix qui résonnerait en chacun de nous par la façon de nous rendre sensible à son mouvement.
Du 9 au 17 avril.

> « Enéas, neuf » Conception et mise en scène de Frédéric Constant. Après avoir créé en 2004, « Tableau autour de G », la Compagnie « Les affinités électives » reprend, à travers son travail sur la mythologie grecque et romaine, son travail de réflexion sur la guerre et sur notre monde.
Du 17 mai au 3 juin


Théâtre Paris-Villette, Parc de La Villette
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 40 03 72 23 ou resa@theatre-paris-villette.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La peau de l’eau »
    Un jour au pied du phare dont il est le gardien, August a découvert un canot. A son bord un homme mort et un bébé enveloppé dans un châle. Philomène la femme d’August, qui vient de faire une... Lire la suite (1er décembre)
  • « La vie est belle »
    En 1946, Franck Capra signait La vie est belle , une sorte de joli conte de Noël moderne, qui est toujours considéré comme un classique du cinéma américain. Stéphane Daurat, qui avait déjà adapté pour... Lire la suite (27 novembre)
  • « Le paradoxe amoureux »
    Philippe Honoré poursuit sa collaboration avec le metteur en scène Philippe Person, en adaptant l’essai de Pascal Bruckner, où celui-ci explore les multiples visages du sentiment amoureux, le désir,... Lire la suite (27 novembre)
  • « L’expérience de l’arbre »
    En 2008 le jeune acteur Simon Gauchet s’initie pendant un mois au Japon au théâtre Nô de l’école Kongo avec un maître, Tatsushige Udaka. À la fin de sa formation, alors qu’il doit repartir en France, il... Lire la suite (22 novembre)
  • « Nous pour un moment »
    Stéphane Braunschweig adapte pour la quatrième fois un texte du très inventif dramaturge norvégien Arne Lygre. Dans cette pièce se rencontrent, en six séquences assez brèves, une vingtaine de... Lire la suite (21 novembre)