Actualité théâtrale

Saison 2010 au Théâtre Paris Villette

> « Des arbres sur la banquise ». Une image, celle d’un arbre suspendu à l’horizontale, évoque le souvenir de celui qu’on voit couché sur la banquise au large de l’Islande à la lisière de ce qu’on nomme les « forêts soules ». Dans un sol réduit à l’état boueux, les arbres déracinés se couchent avant d’entamer un autre cycle…
Serge Ricci et Fabien Almakiewicz, passionnés par l’observation du monde naturel et animal, s’expriment dans une langue qui se cherche et s’invente face à nous.
Les 20, 21, 22 et 23 janvier

> « Un voyage d’hiver ». Corinne Miret et Stéphane Olry ont été invités par la Comédie de Béthume pour imaginer un spectacle en lien avec la région. Ce fut le point de départ de leur Voyage d’hiver en Artois. Un spectacle qui convoque danse, Théâtre et musique…
Du 3 au 16 février.

> « Eniroc Terim ». Corinne Miret, seule dans un studio de répétition de danse, n’a rien imaginé. Elle laisse le mouvement venir. De cette expérience, naît un bref solo étrange qui devient soudain évident…
Samedi 6 et lundi 15 février après la représentation d’ "Un voyage d’hiver"

> « Journal d’une autre ». A partir des « Notes sur Anna Akhmatova » de Lydia Tchoukovskaïa, Valérie Blanchon et Isabelle Lafon ont construit un spectacle qui raconte la rencontre entre la critique écrivain et la poétesse russe.
Du 8 au 13 février.

> « Un inconvénient mineur sur l’échelle des valeurs » Télémarketing humanitaire et témoignage d’une amputée volontaire constituent l’essentiel de ce spectacle insolite imaginé par Allio-Weber et qui cède à l’aléatoire narratif et à l’air du temps.
Du 15 mars au 3 avril.

> « Montaigne » d’après les Essais de Montaigne, mise en scène de Thierry Roisin.
L’adaptation d’Olivia Burton et de Thierry Roisin ne donne de Montaigne ni l’image du génie, ni celle qui donne à l’écrivain son impact historique. Il s’agirait ici de la vision d’une pensée ou d’une voix qui résonnerait en chacun de nous par la façon de nous rendre sensible à son mouvement.
Du 9 au 17 avril.

> « Enéas, neuf » Conception et mise en scène de Frédéric Constant. Après avoir créé en 2004, « Tableau autour de G », la Compagnie « Les affinités électives » reprend, à travers son travail sur la mythologie grecque et romaine, son travail de réflexion sur la guerre et sur notre monde.
Du 17 mai au 3 juin


Théâtre Paris-Villette, Parc de La Villette
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 40 03 72 23 ou resa@theatre-paris-villette.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • Sortie de confinement pour le spectacle vivant ?
    Les salles de théâtre veulent rouvrir, les spectacles veulent reprendre. Les artistes veulent garder leur lien avec le public. Pendant le confinement, la Comédie Française, l’Odéon et bien... Lire la suite (4 juin)
  • Les Molières le 23 juin
    La cérémonie des Molières est maintenue, dans le respect des règles sanitaires, et sera diffusée en prime time le 23 juin sur France 2. Elle rappelle, en ces temps où l’avenir est encore incertain et... Lire la suite (25 mai)
  • La Comédie-Française lance La Comédie continue !
    COMMUNIQUÉ DE PRESSE > vendredi 27 mars 2020 > La Comédie continue ! > Tel est le nom de la première chaîne en ligne de la Comédie-Française. > À partir du lundi 30 mars 2020 à 16h, plusieurs levers... Lire la suite (31 mars)
  • « Sois un homme »
    Qu’est-ce qu’être une femme ? La question a beaucoup interrogé écrivain.e.s et philosophes depuis déjà un certain temps. Mais s’agissant des hommes, elle apparaît plus originale tant des siècles de... Lire la suite (17 mars)
  • « Illusions perdues »
    Après ses brillantes adaptations d’Homère ( Iliade puis Odyssée ) et de Chanson douce de Leïla Slimani, Pauline Bayle s’est lancé dans l’adaptation du roman de Balzac. C’est au fonctionnement du... Lire la suite (17 mars)