Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film d’animation de Riitta Nelimarkka et Claude-Louis Michel (Finlande-France)

"Sept frères" Sortie en salles le 13 avril 2011


Sept frères héritent de la ferme familiale mais ce sont sept garçons oisifs, bagarreurs et paresseux, réfractaires à toute autorité. A la gestion de l’exploitation, ils préfèrent se consacrer à la pêche et à la chasse… Jusqu’au jour où ils sont rattrapés par les autorités du pays et se voient tenus, église luthérienne oblige, d’apprendre à lire et à écrire. Face à cette contrainte, ils préfèrent disparaître et trouver refuge dans les forêts du sud de la Finlande où ils pensent qu’on finira par les oublier.
Au cours de cette fuite, ils vont connaître de nombreuses aventures qui seront autant d’expériences nouvelles et reviendront à un long voyage initiatique…
Aleksis Kivi né en 1834, fut le premier auteur finnois à utiliser le finlandais plutôt que le russe ou le suédois, pour écrire une œuvre romanesque. Son livre "Sept frères" qui mélangeait la comédie, la tragédie, la mythologie et le fantastique fut très critiqué à sa parution en 1870.
Les personnages des sept garçons étant trop libres, trop indépendants et trop sauvages pour faire figure de référence.
C’est aujourd’hui un classique de la littérature finnoise traduit dans quarante langues.
Riitta Nelimarkka, peintre de grande renommée réalisa un premier film d’animation à partir d’un conte finnois, "L’histoire de Sampa" pour lequel elle utilisa l’aquarelle et la technique du papier découpé. C’est dans le même esprit et en utilisant la même technique qu’elle se lança dans l’adaptation de "7 frères" et le procédé utilisé, joignant le dessin et l’aquarelle convient parfaitement aux aventures des sept personnages truculents du récit, immergés dans une nature sauvage qui s’offre aux mythes et aux légendes.
Le travail de Riitta Nelimarkka est le grand atout du film. Il est un régal de délicatesse et dresse autour des personnages des sept frères et des villageois, un environnement soigné qui joue merveilleusement avec les changements de saisons à travers les forêts et les plaines. En compagnie d’animaux sauvages et de tous les êtres fantastiques imaginés par les frères.
Dommage que la voix off, même si elle est celle de Thierry Hancisse (de la Comédie française), alourdisse le film par ses interventions souvent redondantes et nuise à l’originalité de la réalisation. Les aventures des sept frères, à cause de la monotonie du texte ne sont plus qu’une suite alignée d’aventures qui pourrait ne revenir qu’à feuilleter nonchalamment un beau livre d’images.
Mais l’image est magnifique et l’essentiel du roman d’Aleksis Kivi est rendu. Deux arguments pour aller voir ce film malgré ses maladresses.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)
  • « Mathias et Maxime »
    Mathias et Maxime sont deux amis d’enfance. Leurs rapports amicaux et limpides ne sont menacés d’aucun changement jusqu’au jour où, pour les besoin d’un court métrage amateur, on leur demande de jouer... Lire la suite (12 octobre)