Lycée et post-bac

Bac Blanquer

Session 2021 Sous le feu du contrôle continu

Avec l’annulation des épreuves écrites et orales de français, de la seconde session des épreuves de contrôle continu, le ministère a fait le choix d’étendre les principes qui organisent la session 2020 à celle de 2021. Traitement de faveur pour les établissements hors contrat, fixette sur les E3C... On retrouve les obsessions ministérielles jusque dans la gestion de la crise sanitaire.

Les 14 et 18 juin est parue une série de textes réglementaires qui organisent la session 2021 du bac concernant les épreuves anticipées de Français (EAF) et les épreuves communes de contrôle continu (E3C) :
- Décret bac session 2021
- Arrêté bac session 2021
- Note de service bac session 2021

Pour l’EAF, comme pour la spécialité abandonnée, la note retenue est la moyenne annuelle figurant dans le livret scolaire ou le dossier de contrôle continu, et établie sur les notes des premier et second trimestre. Pour l’EAF, des commissions d’harmonisation, avec possibilité de sous-commissions, seront chargées par les recteurs d’assurer "l’équité des candidats" (sic) au regard des notes moyennes obtenues dans chaque établissement les deux années précédentes. La note de service précise le calendrier des opérations :
remontées des notes jusqu’au 3 juillet, le 13 juillet étant la date limite de publication des résultats

E3C, une obsession ministérielle
La session 2 des E3C est annulée mais pour l’enseignement scientifique comme pour la spécialité abandonnée, la moyenne des trimestres 1 et 2 fait office de note dans le livret scolaire. Pour toutes les autres matières, Histoire-géo, LVA, LVB et maths dans la voie techno, tout est neutralisé. Tous ceux qui n’auraient pas pu passer la session 1 des E3C auront par contre l’obligation de passer les épreuves avant la fin de l’année scolaire 2020-2021. Pas de quartier pour les établissements "empêchés" ! On appréciera au passage l’euphémisation du fait. Restant sourd aux revendications d’annulation des E3C, le ministère persiste et signe dans un dispositif dont chacun s’accorde à dire qu’il est totalement inapproprié.

Hors-contrat en embuscade
On y découvre, avec stupeur que tous les établissements hors contrat, à l’exception des organismes de soutien scolaire, pourront bénéficier des mêmes prérogatives que les établissements publics et privés sous contrat. Si on pouvait entendre que la situation exceptionnelle de cette année puisse autoriser ces dispositions pour la session 2020, l’étendre à la session 2021 ne peut se justifier par quelque urgence que ce soit. Les candidats de l’enseignement hors contrat avaient toute une année devant eux pour passer les épreuves de remplacement. Dans le cas présent, la note de Français et celle de la spécialité abandonnée sera celle du dossier de contrôle continu (voir annexe de l’arrêté). La recevabilité des dossiers de contrôle continu se limite au comptage des pièces et au respect des délais, le tout étant garanti par une déclaration sur l’honneur du chef d’établissement concerné. Les jurys auront la charge de statuer sur des notes dont rien ne viendra réellement fonder les modalités d’attribution.
Le ministère a donc fait le choix de satisfaire les acteurs privés du marché éducatif. Sans discussion possible car cadrés par la loi d’urgence sanitaire, ces textes créent un précédent grave et contribuent encore à fragiliser le service public d’éducation.

Autres articles de la rubrique Lycée et post-bac

Dans la rubrique Réforme Blanquer du lycée

  • Tout change ? Rien ne change...
    Plus d’un millier de postes supprimés en lycée, des effectifs toujours en augmentation, des groupes à 35, des classes explosées sous l’effet des choix individuels de spécialités... Le ministère... Lire la suite (23 août)
  • La session de tous les dangers
    Ce 27 mai sont parus au Journal officiel le décret et l’arrêté organisant le cadre de la session 2020 du baccalauréat général et technologique. Ces textes avaient été présentés le 11 mai dernier en... Lire la suite (21 juin)
  • Bac session 2020, mode d’emploi !
    Après des semaines d’informations parcellaires et parfois contradictoires, le ministère de l’éducation nationale vient enfin de finaliser la note de service formalisant la procédure du bac au contrôle... Lire la suite (1er juin)
  • La fabrication de la note de livret scolaire
    Bien difficile de se retrouver dans les messages contradictoires du ministère concernant la note de contrôle continu ! Alors que le ministère est toujours incapable de tenir un discours clair, la... Lire la suite (18 mai)
  • "Grand oral", le règne du simulacre
    Il aura fallu attendre ce mois de février pour entrevoir ce que sera le Grand oral, épreuve angulaire du bac Blanquer selon son concepteur et ses thuriféraires. Et une fois de plus, l’incohérence... Lire la suite (9 mars)