Autour du Jazz

Émile Parisien quintet

« Sfumato » Une rencontre inespérée.

Jazz : sfumato
Émile Parisien devrait faire attention. Il est trop sollicité. La création s’use à force de trop s’en servir. Pourtant ce nouvel album, « Sfumato », tient de la réussite. Par la présence de Joachim Kühn, pianiste mais aussi pourvoyeur d’idées, de mises en place décalées et recalées. Du coup, tout le monde – Manu Codjia, guitariste, Simon Taileu, contrebasse et Mario Costa, batteur dans la lignée de Daniel Humair ici peut-être à cause de Joachim – trouve sa place. Les invités, Vincent Peirani à l’accordéon qui n’oublie pas qu’il a réalisé des duos avec le saxophoniste et Michel Portal à la clarinette basse apportent ce qu’il faut à l’atmosphère étrange de cette suite divisée en trois parties, en forme de musique de films noirs, « Le clown tueur de la fête foraine ».

Un des albums qu’il faut écouter en cette rentrée.

Nicolas Béniès.

« Sfumato », Émile Parisien quintet, ACT distribué par Harmonia Mundi.

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • 3 CD de jazz pour voyager
    Le jazz, la musique de chambre et le Brésil. Quand une violoncelliste, Audrey Podrini, rencontre un percussionniste/batteur brésilien, Zaza Desiderio, il se passe de drôles de choses et, souvent... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Edward Perraud, batteur, renoue avec le concept d’album.
    Un trio bête sur le papier, piano/contrebasse/batterie, classique. Un doute dès l’intitulé du leader, plus exactement du rêveur de la musique de départ, Edward Perraud. Le batteur a voulu former ce... Lire la suite (Décembre 2018)
  • Reggie Washington, contrebassiste, renoue avec l’acoustique
    Cet album, nous dit Reggie Washington, vient de loin, 2012 en l’occurrence. Il a été reporté à cause de la mort du guitariste Jef Lee Johnson et de l’urgence, pour le bassiste, de rendre hommage à son... Lire la suite (Décembre 2018)
  • « Memphis Slim 27 mai 1961 »
    Memphis Slim ? Le nom de ce bluesman sonne tellement parisien que tout-e amateur-e de piano, de blues, de boogie woogie français semble tout connaître et avoir tout entendu de ses enregistrements... Lire la suite (Octobre 2018)
  • « Stan Getz 1959 »
    Janvier 1959, la Ve République fait ses premiers pas, la guerre d’Algérie se poursuit et Paris se donne des airs de capitale du jazz. Stan Getz in Town, « The Sound » en personne est à Paris. Les... Lire la suite (Octobre 2018)