Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Logan et Noah Miller (Etats-Unis)

"Shérif Jackson" Sortie en salles le 9 octobre 2013

Miguel et Sarah possèdent une petite exploitation dans les plaines du Nouveau- Mexique. Ils ont pour voisin le "Prophète Josiah" qui est à la tête d’une secte. Son objectif est d’amener toute la population alentour à ses idées et croyances pour mieux régner sur la région.

Miguel est un des rares voisins à lui résister. Un soir, celui-ci ne rentre pas à la ferme après son travail.

Lorsque Sarah a la certitude qu’il a été assassiné par Josiah, elle n’aura de cesse de venger son mari sans faire appel à l’extravagant shérif Jackson qui, pour paraître farfelu, n’en est pas moins un fin enquêteur.

Tout, dans le scénario de Logan et Noah Miller est prévisible et les personnages, depuis l’ancienne prostituée rangée à l’état d’épouse exemplaire jusqu’au shérif dont les dérapages et les excentricités cachent un vrai professionnalisme en passant par le gourou, chef de la secte chargé autant de fausseté que de cruauté.

Et pourtant, peut-être parce que les clichés sont totalement assumés, le récit fonctionne et l’histoire de cette vengeance est prenante.

Ayant revêtu une robe aux couleurs un peu voyantes, s’étant coiffée et maquillée comme au temps où elle se prostituait et armée d’un fusil, elle va abattre l’un après l’autre ceux qui ont contribué à l’assassinat de Miguel.

Le récit est conduit de façon frontale et si Sarah reste sans faiblir dans son projet de vengeance, le personnage du shérif Jackson est très "travaillé". Ses excentricités sont soutenues par le jeu imprévisible et très ludique d’Ed Harris, chevelure blanche tombant sur les épaules et tenue vestimentaire élégante et défraîchie.

Son personnage apporte au récit l’essentiel de sa tonalité, au final originale, et une distanciation bienvenue.

"Shérif Jackson" est un hommage en clin d’œil à la grande époque du western. C’est un film qui se regarde avec beaucoup de plaisir même si le déroulement des séquences est prévisible.

Les réalisateurs, qui apparaissent dans une courte scène du début, sont des cinéastes malins qui font de l’innovant avec des vieilles ficelles de scénario, pour notre plus grand plaisir de spectateur.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Menina »
    Luisa est une fillette d’une douzaine d’années née en France de parents portugais et qui a du mal à trouver son identité. Elle est d’une étonnante maturité. Elle porte un regard incisif sur le monde... Lire la suite (17 décembre)
  • « La promesse de l’aube »
    Depuis son enfance difficile en Pologne en passant par l’épisode de son adolescence à Nice, le jeune Romain va suivre sa mère le long de son chaotique tracé professionnel. Une mère battante avec... Lire la suite (16 décembre)
  • « La juste route »
    En août 1945, dans un petit village du centre de la Hongrie, chacun se prépare au mariage du fils du notaire. Alors que la bourgade est plongée dans l’effervescence de la noce, débarquent du train,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Maria by Callas »
    Quand Maria Callas disait « Il y a deux personnes en moi : Maria et Callas », s’agissait-t-il d’une formule ou au contraire, du fruit d’une vraie réflexion à propos de sa vie ? Le film de Tom Volf... Lire la suite (12 décembre)
  • « Soleil battant »
    Gabriel et Iris, un couple de trentenaires, sont retournés dans la maison familiale au Portugal où ils ont vécu quelques années auparavant, au cours de vacances, un terrible drame qui les a privés à... Lire la suite (12 décembre)