Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Logan et Noah Miller (Etats-Unis)

"Shérif Jackson" Sortie en salles le 9 octobre 2013

Miguel et Sarah possèdent une petite exploitation dans les plaines du Nouveau- Mexique. Ils ont pour voisin le "Prophète Josiah" qui est à la tête d’une secte. Son objectif est d’amener toute la population alentour à ses idées et croyances pour mieux régner sur la région.

Miguel est un des rares voisins à lui résister. Un soir, celui-ci ne rentre pas à la ferme après son travail.

Lorsque Sarah a la certitude qu’il a été assassiné par Josiah, elle n’aura de cesse de venger son mari sans faire appel à l’extravagant shérif Jackson qui, pour paraître farfelu, n’en est pas moins un fin enquêteur.

Tout, dans le scénario de Logan et Noah Miller est prévisible et les personnages, depuis l’ancienne prostituée rangée à l’état d’épouse exemplaire jusqu’au shérif dont les dérapages et les excentricités cachent un vrai professionnalisme en passant par le gourou, chef de la secte chargé autant de fausseté que de cruauté.

Et pourtant, peut-être parce que les clichés sont totalement assumés, le récit fonctionne et l’histoire de cette vengeance est prenante.

Ayant revêtu une robe aux couleurs un peu voyantes, s’étant coiffée et maquillée comme au temps où elle se prostituait et armée d’un fusil, elle va abattre l’un après l’autre ceux qui ont contribué à l’assassinat de Miguel.

Le récit est conduit de façon frontale et si Sarah reste sans faiblir dans son projet de vengeance, le personnage du shérif Jackson est très "travaillé". Ses excentricités sont soutenues par le jeu imprévisible et très ludique d’Ed Harris, chevelure blanche tombant sur les épaules et tenue vestimentaire élégante et défraîchie.

Son personnage apporte au récit l’essentiel de sa tonalité, au final originale, et une distanciation bienvenue.

"Shérif Jackson" est un hommage en clin d’œil à la grande époque du western. C’est un film qui se regarde avec beaucoup de plaisir même si le déroulement des séquences est prévisible.

Les réalisateurs, qui apparaissent dans une courte scène du début, sont des cinéastes malins qui font de l’innovant avec des vieilles ficelles de scénario, pour notre plus grand plaisir de spectateur.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les Grands voisins. La cité rêvée »
    Maël est un artiste peintre sans papiers, Adrien est luthier et musicien. Eux et d’autres résidents de tous crins et venus de tous les horizons ont donné naissance à une utopie moderne en plein cœur... Lire la suite (14 mai)
  • « The room »
    Kate, elle traductrice et Matt artiste peintre, un couple de trentenaires dans l’impossibilité d’avoir un enfant, lassés d’une existence citadine s’installent dans une maison isolée qu’ils ont achetée... Lire la suite (14 mai)
  • « Benni »
    Benni est une fillette de dix ans enfermée depuis sa petite enfance dans un état d’ instabilité, une suractivité permanente et des accès de violence qu’elle ne parvient pas à contenir. Prise en charge... Lire la suite (17 mars)
  • « Le cœur du conflit »
    Un cinéaste japonais et une cinéaste française décident de faire ensemble, non pas un enfant qui serait jeté en pâture à une société offerte à un avenir de plus en plus inquiétant, mais un « enfant... Lire la suite (11 mars)
  • « Femmes d’Argentine »
    En Argentine l’IVG est interdite et les femmes qui la pratiquent clandestinement peuvent encourir des peines de prison si elles sont dénoncées. Toute hospitalisation pour traiter les séquelles d’un... Lire la suite (10 mars)