Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Mikael Buch (France)

« Simon et Théodore » Sortie en salles le 15 novembre 2017.

Simon et Rivka vont avoir un enfant. Simon ne s’est pas encore stabilisé dans la vie alors que Rivka, une des rares femmes rabbin, a la tête sur les épaules.

Comment Simon qui n’a pas encore tout à fait grandi et qui ne sait pas prendre soin de lui, saura-t-il assurer le rôle de père ?

Fragile, il s’interroge sur le sens de sa vie quand, par hasard, sa route croise celle de Théodore, un adolescent en révolte contre un père démissionnaire et une mère aimante mais maladroite.

Une rencontre qui va bouleverser sa vie de futur père et remuer ses incertitudes.

Le temps d’une nuit, tandis que les circonstances amènent Rivka et Édith, la mère de Théodore, à faire front ensemble, les deux insoumis qui se découvrent des affinités se lancent dans une course folle vers l’acceptation de soi.

Cinéma : Simon et Théodore

Lorsque les personnages de Simon, Théodore, Rivka et Édith se sont imposés à Mikael Buch, le jeune réalisateur a su que la valeur absolue de son film serait le personnage et que Simon et Théodore auraient en eux une sorte de fureur qui leur permettrait de porter les couleurs de la fiction dans le monde réel.

Cette fiction mettrait en présence un personnage d’homme adulte dans le rapport qu’il a avec sa femme avec un personnage d’adolescent et son rapport avec sa mère.

Le film fonctionne dans une logique de récits alternés et tout l’enjeu du scénario a été d’orchestrer la rencontre plausible entre ces deux couples.

L’histoire d’une amitié est devenue une double histoire d’amitié.

Le personnage de Simon s’annonce dès les premières scènes du film comme un être instable dont le propose sincère s’avère incompréhensible pour les autres : ainsi le moment où Simon entre dans un magasin de jouets et explique au vendeur qu’il est à la recherche d’un cadeau à offrir à un bébé à naître et dont il ignore le sexe.

Il s’agissait d’amener le spectateur à de l’empathie et lui faire admettre comme acceptables les hésitations et les fluctuations d’humeur d’un trentenaire inabouti qui représentent autant de menaces pour lui-même que pour un entourage auquel va bientôt s’ajouter un bébé.

C’est au contact de Théodore qui a la moitié de son âge et qu’il veut aider en dépit de son immaturité que Simon va trouver une voie qui lui était inconnue qui le mènera vers les autres et surtout vers lui-même.

Une histoire dans l’air du temps sur le sujet très actuel des jeunes adultes face à un avenir incertain.

Mais, tout autant, une histoire d’amitié universelle, singulière, authentique...

Félix Moati est un comédien de la dernière génération qui déjà, avec une douzaine de films à son actif, est loin d’avoir dit son dernier mot !

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Les petits maîtres du grand hôtel »
    Jacques Deschamps, le réalisateur du film se trouvait à Grenoble où il participait à la commission de sélection des étudiants désirant intégrer le Master de cinéma-documentaire de Lussas, en Ardèche.... Lire la suite (22 septembre)
  • « Ceux qui travaillent »
    Sans diplôme et parti de très bas, devenu à force de volonté cadre supérieur dans une grande compagnie de fret maritime, Franck a de tout temps consacré sa vie au travail. Alors qu’il doit réagir dans... Lire la suite (22 septembre)
  • « Bacarau » 
    En 2016, Kleber Mendonça Filho présentait à Cannes « Aquarius » et brandissait avec son équipe, des pancartes dénonçant ce qu’ils considéraient comme un coup d’État contre la présidente Dilma Rousseff.... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ne croyez surtout pas que je hurle »
    A la suite d’une rupture amoureuse qui l’a mis face à des difficultés financières insurmontables et pour plus de commodités, Franck Beauvais quitte Paris et ses activités cinématographiques déjà... Lire la suite (21 septembre)
  • « Ma folle semaine avec Tess »
    Sam, onze ans passe ses vacances d’été avec sa famille, sur une idyllique île néerlandaise. Il a pris la décision de s’isoler plusieurs heures par jour pour s’habituer à une solitude dont il compte... Lire la suite (15 septembre)