Autour du Jazz

Retours en avant

« Smack in the Middle », The vocal side of Thad Jones » « Vintage orchestra »

Le nom de cet orchestre dévoile son projet, « Vintage orchestra ». Le premier album était un hommage à Thad Jones. Un hommage bienvenu. Thad n’était pas seulement un grand trompettiste, un des plus fins et intelligents de son temps – la notoriété de Miles Davis a laissé l’ombre s’écraser sur lui – mais aussi un compositeur et un arrangeur de talent. Le « Vintage » nous a laissés sans nouvelles depuis 8 ans. Diable ! Ce deuxième opus se veut rappeler la capacité de Thad à arranger pour Joe Williams d’un côté et pour Ruth Jones de l’autre, respectivement en 1966 et 1968. D’où le titre et le sous-titre : « Smack Dab in the Middle, the vocal side of Thad Jones ».

Jazz : Vintage orchestra

Un pari difficile à relever. Comment ne pas copier et garder la fraîcheur des arrangements de Thad ? Quels vocalistes choisir ? Il faut que je vous dise : je souffre d’un handicap. Je connais ces deux albums et les ai beaucoup écoutés. Les arrangeurs du Vintage ont fait un travail remarquable. L’inquiétante familiarité est au rendez-vous. On connaît sans reconnaître vraiment. La seule critique porte sur Walter Ricci. Il ne semble pas à l’aise avec ce grand orchestre. Il faut un « shouter », un crieur, qui rentre dans le lard de l’orchestre et de l’auditeur. Il me semble trop en retrait par rapport à Joe Williams, force de la nature. Denise King est un peu plus à l’aise…
Le résultat est une petite réussite malgré ma critique. Cet album donne envie d’aller écouter Thad Jones et de rendre grâce à ces musiciens qui ont construit cet orchestre sous la direction de Dominique Mandin. Une plongée dans cette musique est une plongée dans un bain de joie sans limite…

Nicolas Béniès.

« Smack in the Middle », The vocal side of Thad Jones » ; Vintage Orchestra, Gaya Music/Socadisc

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • John Coltrane : Retour vers le futur.
    Impulse, le label animé par Bob Thiele (1922-1996) dans les années 60, publie « Both Directions at Once. The Lost Album », l’album perdu de John Coltrane, réalisé le 6 mars 1963, la veille de... Lire la suite (29 juillet)
  • Festivals immobiles
    Départ vers des contrées ignorées Si vous ne pouvez aller aux festivals de jazz, il faut s’organiser pour que les festivals viennent à vous. Installez-vous confortablement et prenez des disques... Lire la suite (19 juillet)
  • « Live at the Jacques Pelzer Jazz Club »
    « Lucky Dog » - pourquoi les chiens ne seraient pas heureux ? – est un groupe à géométrie variable fondé par le saxophoniste, ténor et soprano, Frédéric Borey. Il suit la voie ouverte par le groupe de Don... Lire la suite (21 juin)
  • « Children’s Game », Cécile N’Debi/Laurent Cohen
    La pochette annonce sans trop de détails : Cécile N’Debi/Laurent Cohen pour un jeu d’enfants, « Children’s Game », qui n’est pas facile parce qu’il suppose un état d’esprit neuf, vide de références qui se... Lire la suite (5 juin)
  • "Fire"
    Aucun album signé par Dave Liebman, saxophone soprano, ténor et flûtes, ne laisse tranquille. La sonorité des instruments qu’il se refuse à cajoler est au service de compositions interrogatives sur... Lire la suite (3 juin)