Autour du Jazz

Hubert Dupont

"Smart grid" Pérégrinations

Dans ce monde construit sur l’éphémère, le versant de l’accélération du temps, il est nécessaire, vital de se permettre d’entendre les murmures du temps, de revenir vers ses mémoires et ses filiations.

« Smart Grid » - un réseau intelligent – propose cet arrêt sur la musique pour un voyage dans les interactions entre quatre musiciens qui se connaissent bien pour errer autour des jazz qui les ont construits. Hubert Dupont, bassiste aventureux ouvert à toutes les expérimentations, à toutes les cultures a composé un album qui se veut œuvre ouverte. Ses compagnons ont accepté les règles de ce voyage pour jouer avec les rythmes, les structures, les références pour perdre l’auditeur et se perdre avec lui dans des contrées peuplées de mélodies curieuses naissant des apports de chacun des quatre participants.

L’avidité de Denis Guivarc’h, au saxophone alto, la légèreté aérienne de Yvan Robilliard au piano et la batterie venant des profondeurs de la terre de Pierre Mangeard se combinent avec la contrebasse pendulaire de Hubert Dupont pour aborder les berges de rivières elliptiques peuplées d’interrogations et de conditions illisibles mais présentes.

Recomposer ce quartet plus de 10 ans après le premier album permet de combiner les différentes expériences de ces quatre là pour offrir une musique de notre époque qui a su conserver l’essentiel, la pulsation du jazz pour outrepasser le jazz lui-même et toutes les autres musiques venues d’ailleurs et chercher à créer une synthèse qui n’oublie rien.

Prendre le temps de partir à la recherche de notre présent, perdre son temps en des pérégrinations bizarres en dehors des autoroutes et, soudain, sentir le vent d’une liberté retrouvée.

Nicolas Béniès

« Smart Grid », Hubert Dupont, Ultrabolic, distribué par Musea.

Autres articles de la rubrique Autour du Jazz

  • « Love Hurts », Julian Lage
    Julian Lage est l’un des guitaristes originaux de notre présent. Il a commencé avec Gary Burton pour prendre ensuite son envol. Il a la passion du trio. Pour « Love Hurts », il fait équipe, pour la... Lire la suite (29 mars)
  • « Melodic Ornette Coleman », Joachim Kühn
    Joachim Kühn fête son 75e anniversaire en jouant et se jouant des compositions d’Ornette Coleman. Elles font partie intégrante de son répertoire et son histoire. De 1995 à 2001, il a dialogué sur... Lire la suite (29 mars)
  • « Vive la France », Das Kapital
    « Das Kapital » - un titre déjà pris mais pas en musique – est un trio de joyeux perturbateurs. Edward Perraud, batteur et créateur d’environnements, Hasse Poulsen, guitariste capable de toutes les... Lire la suite (28 mars)
  • « Bright Shadows », Anne Pacéo
    Anne Pacéo, battrice – si on extrapole les recommandations de l’Académie française – a voulu construire un album qui s’inspire à la fois de la pulsations du jazz – John Coltrane en particulier -, des... Lire la suite (28 mars)
  • Dave Rempis
    Comment convaincre un label d’enregistrer une musique sauvage qui se réfère à une période que beaucoup voudrait oublier, le Free Jazz des années 1960-70 ? Mission quasi impossible. Il faut donc... Lire la suite (28 février)