Articles parus dans l’US

Solidarité avec les migrants : marche citoyenne de Vintimille à Londres L’US MAG - Supplément au n° 779 du 9 juin 2018

Cette marche de solidarité avec les migrant-e-s
qui devait initialement rejoindre Vintimille à
Calais, c’est-à-dire de la frontière franco-italienne
à la frontière franco-britannique, ira finalement
jusqu’à Londres. Elle a démarré le 30 avril
à Vintimille et a traversé – ou doit traverser – des
grandes villes françaises sur son chemin (et d’autres
plus petites) : Nice, Aix-en-Provence, Marseille,
Lyon, Dijon, Paris le 17 juin, Lille, Calais le 7 juillet,
Douvres et Londres le 8 juillet. Les marcheurs
vont leur chemin, actuellement vers le Nord de la
France. Parfois, ils essuient les réactions hostiles
des maires de certaines communes, notamment
Fontainebleau et Montereau, mais souvent l’accueil
est favorable et officiel. À l’initiative de l’association
calaisienne l’Auberge des migrants, en lien
avec le tissu associatif des villes et régions traversées,
cette marche rassemble des gens d’horizons divers
qui marchent 25 km par jour sur une partie
du trajet national ou sur tout le trajet de
Vintimille à Londres. Partout, ils sont rejoints par
des militants locaux qui les accompagnent l’espace
d’une journée. Cette initiative rencontre un succès
populaire réel. La FSU avec ses militants y prend
part.

Repousser la frontière
Le but de cette initiative est multiple : d’abord
orienter les projecteurs sur les frontières, leur
fermeture allant jusqu’à entraîner des morts tant dans
le Sud-Est que dans le Nord. Vintimille est le
Calais italien et l’arrivée d’un nouveau gouvernement
d’extrême droite à Rome fait craindre le
pire. De l’autre côté, le Royaume-Uni apparaît
comme le Graal à atteindre pour de nombreux
migrants mais la police française, qui les empêche
de passer lorsqu’ils viennent d’Italie, les empêche
de sortir pour aller de l’autre côté de la Manche ;
comprenne qui pourra. Il y a un autre aspect militant
et festif : générer une chaîne de solidarité sur
tout sur le parcours de la marche, ce qui est pour
l’instant ce qui se passe avec un succès populaire
qui ne se dément pas. On craignait des actions de
l’extrême droite mais elles furent ridicules... quand
elles ont existé, c’est-à-dire jusqu’à présent quasiment pas.
Pour plus de renseignements :
www.laubergedes
migrants.fr/fr/la-marche-citoyenne.

Olivier Sillam

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • Motion de soutien : Pas touche à Charlène
    Le SNES-FSU exige la régularisation de Charlène Mayamba Cosi. Charlène Mayamba Cosi est une jeune femme de 19 ans menacée d’expulsion. Arrivée du Congo enceinte comme mineure isolée en décembre... Lire la suite (4 octobre)
  • Migrants : Droits maritimes bafoués
    L’été s’est encore révélé meurtrier en Méditerranée. Les États européens n’appliquent toujours pas les droits maritimes essentiels et refusent les naufragés secourus. Ces derniers, des enfants en bas âge,... Lire la suite (3 septembre)
  • Enfance : dans les limbes
    La loi Schiappa sur la protection de l’enfance fait l’unanimité... contre elle. Fait rarissime dans un domaine où tous les acteurs œuvrent généralement dans un but commun, les associations... Lire la suite (3 septembre)
  • Lyon : Capitale de l’extrême droite
    Cette image déplorable surgit à nouveau dans les médias. L’annonce par Marion Maréchal de l’implantation de son institut de science politique, la tenue du bureau du FN le 1er juin, sont un symbole.... Lire la suite (5 juillet)
  • Violences policières : manifester est un droit
    En mai dernier, une grenade dite assourdissante arrachait la main d’un militant sur la ZAD de Notre-Dame-des- Landes. Son nom s’ajoute à la longue liste des militants gravement blessés lors de... Lire la suite (5 juillet)