Actualité théâtrale

au Théâtre Artistic Athévains, jusqu’au 14 novembre 2010

« Something Wilde » d’après « Salomé » d’Oscar Wilde

Anne Bisang, directrice de la Comédie de Genève, présente une mise en scène très librement adaptée de la « Salomé » d’Oscar Wilde.
Si l’on peut s’étonner du choix d’un titre en langue anglaise, langue du pays même qui a banni le poète, pour une adaptation d’une pièce écrite en français, la mise en scène et le jeu des acteurs nous ravissent et nous transportent dans un univers incroyablement moderne.


La pièce débute dans le noir, dévoilant une lune présente tout au long du spectacle, qui sert parfois d’écran de projection, mais qui met avant tout en avant la symbolique lunaire de la personnalité de Salomé. A la fois attirante et double, froide et humaine, forte et fragile, violente et spirituelle, brune et blonde…Cette Salomé est ici contemporaine et universelle, elle nous interroge et nous dérange, et nous donne parfaitement à voir les ravages de la rencontre du désir, de la cruauté et du pouvoir …

La modernité de la mise en scène vient bien sûr du jeu des acteurs et des costumes, mais surtout du décor, qui nous renvoi, par le symbole du cercle (lune, estrade, rideaux, projecteur de lumière, micro, piste), à notre société du spectacle, du paraître, de l’image et de la représentation.
Enfin, la distribution est remarquable [1]. Les personnages principaux semblent être aux antipodes, avec d’un côté Lolita Chammah (Salomé) et Vanessa Larré (Hérodias), glaciales, troubles, parfois hystériques et mystérieuses, et de l’autre, Georges Bigot qui excelle dans la peau du roi Hérode, maladivement drôle. Enfin, Julien Mages et Juan Bilbeny complètent la distribution de ce spectacle qu’il faut s’empresser d’aller découvrir…Il ne reste malheureusement que quelques jours !
Delphine Haton

Théâtre Artistic Athévains
45, rue Richard-Lenoir
75011 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 56 38 32
Site : www.artistic-athevains.com

Mardi : 20h ; Mercredi, jeudi : 19h ; Vendredi : 20h30 ; Samedi : 16h, 20h30 ; Dimanche : 16h

Mise en scène : Anne Bisang
Assistante à la mise en scène Stéphanie Leclercq
Dramaturgie : Stéphanie Janin
Scénographie : Anne Popek
Costumes : Anna Van Brée, Ingrid Moberg
Maquillage/coiffure : Arnaud Buchs
Réalisation vidéo : Alexandre Baechler
Lumières : Laurent Junod

Notes

[1Avec : Lolita Chammah (Salomé), Vanessa Larré (Hérodias), Georges Bigot (Hérode), Juan Bilbeny (le jeune Syrien, le garçon de piste), Julien Mages(Iokanaan)

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)