Actualité théâtrale

au Théâtre de la Tempête jusqu’au 13 décembre

"Soudain l’été dernier" de Tennessee Williams

"Soudain l’été dernier", est une pièce de Tennessee WILLIAMS écrite en 1958. Comment est mort Sébastian, le fils qui se dit poète de la riche Madame Venable ? Sa cousine Catherine qui l’accompagnait cet été-là est-elle folle ? Pourquoi l’acharnement de sa famille à la faire lobotomiser ?
Mise en scène par René LOYON, la pièce traite, dans le cadre de la « bonne » société de la Nouvelle Orléans, de thèmes récurrents chez l’auteur : la folie, le pouvoir parental, l’homosexualité, l’aveuglement, la rapacité des possédants, le racisme…
Après une première scène un peu statique et pas toujours audible, l’affrontement fonctionne parfaitement dans un crescendo jusqu’à la révélation finale et au renversement de situation : n’est pas fou qui était désigné ainsi. Des acteurs investis, au jeu efficace, une pièce à voir.
Michèle Olivain

P.S. : C’est sans doute aussi l’occasion de (re)voir le film que J.L. Mankiewicz a tiré de la pièce en 1959, avec K. Hepburn, E. Taylor et M. Clift.

Théâtre de la Tempête – Cartoucherie de Vincennes
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 43 28 36 36 – theatre@latempete.fr www.la-tempete.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Ruy Blas »
    Cet été le château de Grignan se met à l’heure de l’Espagne du XVIIème siècle pour accueillir le drame romantique de Victor Hugo. La reine d’Espagne vient d’exiler Don Salluste qui a déshonoré une de ses... Lire la suite (21 juillet)
  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)