Actualité théâtrale

depuis le 18 mars au Théâtre Petit Hébertot

« Stupeur et tremblements »

En ces lendemains de catastrophe au Japon, où tout le monde a loué le calme et la dignité des Japonais, se replonger dans le roman d’Amélie Nothomb, « Stupeur et tremblements » publié en 1999, apparaît difficile tant la vision du Japon qui y est proposée apparaît cruelle.
Amélie Nothomb y relate son expérience de jeune embauchée, terrifiante par ce qu’elle révèle des rapports sociaux dans une très grande entreprise japonaise. Mais comme elle l’a dit elle-même dans une interview, « Oui, ce livre est un petit règlement de comptes avec la culture d’entreprise à la japonaise mais nullement contre le Japon ».
En choisissant d’adapter, de mettre en scène et de jouer ce texte, Layla Metssitane dit avoir voulu se placer en position d’observateur des mœurs et coutumes des japonais dans l’entreprise, à la façon du Montesquieu des Lettres Persanes. Par sa mise en scène, elle élargit le propos à toutes les cultures étrangères à la nôtre.

La pièce commence par le texte qui parle de la beauté des japonaises et des innombrables prescriptions qui pèsent sur elles. L’actrice le dit vêtue d’un niquab, qu’elle enlève ensuite pour se maquiller le visage à la façon des actrices du théâtre japonais traditionnel, afin de conter l’histoire d’Amélie-San et de ses relations avec ses supérieurs hiérarchiques. On peut ne pas s’accorder avec ce parti pris, mais par la suite la mise en scène s’avère sobre et efficace. Le costume de la supérieure hiérarchique, suspendu sur le côté de la scène, omniprésent et lourd de menaces est une vraie bonne idée.
Enfin il faut rendre grâce à Layla Metssitane de redonner vie, avec beaucoup de talent, à ce texte d’Amélie Nothomb fort, grave, intelligent et douloureux.
Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 15h.
Théâtre Petit Hébertot
78 bis boulevard des Batignolles
75017 Paris
www.petithebertot.fr
Réservations : 01 42 93 13 04
(se réclamer du Snes et de cet article, le Théâtre étant sollicité pour le partenariat Réduc’snes)

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)
  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)