Actualité théâtrale

Jusqu’au 26 octobre au Théâtre de Poche Montparnasse

« Stupeur et tremblements »

Écrit en 1999, le roman d’Amélie Nothomb offrait une vision du monde de l’entreprise au Japon très éloignée de ce que vantaient les journaux spécialisés qui, à l’époque, ne parlaient que de l’emploi à vie et de l’efficacité japonaise. Elle y relatait son expérience de jeune embauchée, terrifiante par ce qu’elle révèlait des rapports sociaux dans une très grande entreprise japonaise. Mais comme elle l’a dit elle-même dans une interview, « Oui, ce livre est un petit règlement de comptes avec la culture d’entreprise à la japonaise mais nullement contre le Japon ». 
Théâtre Stupeur et tremblement
En choisissant d’adapter, de mettre en scène et de jouer ce texte, Layla Metssitane dit avoir voulu se placer en position d’observateur des mœurs et coutumes des japonais dans l’entreprise, à la façon du Montesquieu des Lettres Persanes . Par sa mise en scène, elle élargit le propos à toutes les cultures étrangères à la nôtre. La pièce commence par le texte qui parle de la beauté des japonaises et des innombrables prescriptions qui pèsent sur elles. L’actrice le dit vêtue d’un niqab, qu’elle enlève ensuite pour se maquiller le visage à la façon des actrices du théâtre japonais traditionnel, afin de conter l’histoire d’Amélie-San et de ses relations avec ses supérieurs hiérarchiques. On peut ne pas s’accorder avec ce parti pris, mais par la suite la mise en scène s’avère sobre et efficace. Le costume de la supérieure hiérarchique, suspendu sur le côté de la scène, omniprésent et lourd de menaces est une vraie bonne idée. Enfin il faut rendre grâce à Layla Metssitane de redonner vie, avec beaucoup de talent, à ce texte d’Amélie Nothomb fort, grave, intelligent et douloureux.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h.

Théâtre de Poche Montparnasse

75 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Réservations : 01 45 44 50 60 67

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « L’éveil du printemps »
    La pièce de Franck Wedekind fit scandale a son époque (1890) et fut interdite de longues années pour pornographie. Elle offrait un regard osé sur la jeunesse, défendait le désir adolescent et pointait... Lire la suite (16 mars)
  • « Médéa mountains »
    Alima Hamel, la jeune poétesse, musicienne et chanteuse d’origine algérienne évoque ici son histoire personnelle. Elle se souvient du bonheur des vacances familiales quand elle quittait Nantes avec... Lire la suite (12 mars)
  • « Le pays lointain (Un arrangement) »
    C’est l’ultime pièce de Jean-Luc Lagarce mort à 38 ans, en 1995, quelques jours après l’avoir terminée. On y retrouve le thème du retour de l’enfant prodigue parmi les siens. Louis revient, au pays... Lire la suite (11 mars)
  • « Sganarelle ou le cocu imaginaire »
    Dans la jolie salle en bois du théâtre de l’Épée de Bois, la Compagnie Aigle de sable présente une pièce de Molière de 1660 où l’on trouve encore des éléments de la commedia dell’arte mais où Molière... Lire la suite (10 mars)
  • « Le quai de Ouistreham »
    Florence Aubenas, grand reporter, travaillait pour Libération quand elle a été capturée et retenue plusieurs mois en otage en Irak. Après son retour, elle a quitté Libération pour le Nouvel... Lire la suite (8 mars)