Actualité théâtrale

Les aventures de Supershowman enfin sur terre

« Supershowman » Du 10 au 31 janvier au Théâtre Douze

Supershowman, qu’on pourrait considérer comme un cousin belge de Superman, est envoyé sur terre par son père, qui attend de lui qu’il pompe l’air de la terre pour sauver son petit astéroïde, la planète Starbeek, dont l’oxygène est en train de s’épuiser. Il est doté de super pouvoirs mais parviendra-t-il à accomplir sa mission, d’autant plus que s’il aime beaucoup son papa, il se met à aimer aussi les terriens ? Comment se tirera-t-il de ce dilemme ?

Théâtre : supershowman

Milan Emmanuel, champion du Benelux de breakdance, mais aussi virtuose du hip-hop et de l’acrobatie, un peu clown enfin, a utilisé son expérience du théâtre de rue pour ce Supershowman hybride, qu’il a écrit et qu’il interprète. Les performances de breakdance et l’acrobatie sont mises au service de ce conte qui nous parle d’amour filial, d’émancipation, d’accomplissement personnel, d’empathie et de partage. Notre héros a débarqué sur Terre enfermé dans un gros ballon dont il lui faudra trouver comment s’extirper, sans compter qu’il lui faut aussi s’accommoder de l’attraction terrestre et que l’agent Plop semble avoir été oublié au départ ! Ce dernier, version belge de R2D2 avec ses ampoules bleues fluo finira par arriver, créant à notre héros plus de problèmes qu’il ne l’aide. Acrobatie et humour sont tout de suite mêlés pour créer l’univers de Supershowman. L’autodérision est aussi au rendez-vous avec ce héros un peu vantard, obligé de rajuster son costume de Superman malmené dans toutes ces opérations acrobatiques, mais qui sait s’assurer la complicité des spectateurs. Le spectacle de rue est mobilisé à travers les vidéos où le héros s’élance, jouant à cent à l’heure avec les passants des rues de Bruxelles, de Paris ou de New York, sautant au-dessus du mobilier urbain, glissant entre les piétons, évitant les vieilles dames.

Le texte aurait pu être un peu approfondi, mais l’énergie, l’humour, les qualités d’acrobate et de danseur de Milan Emmanuel emportent l’adhésion et on passe une très agréable soirée.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15h30

Théâtre Douze

6 avenue Maurice Ravel, 75012 Paris

Réservations : 01 44 75 60 31

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mademoiselle Molière »
    C’est dans l’intimité d’un couple célèbre, Molière et Madeleine Béjart que nous invite le dramaturge Gérard Savoisien. On est en 1661, le succès de Molière a été reconnu par le Roi et il est invité à jouer... Lire la suite (11 septembre)
  • « Et si on ne se mentait plus »
    C’est chez Lucien Guitry, au 26 place Vendôme, que se rencontraient, au tournant du XXème siècle pour déjeuner tous les jeudis, ceux qu’Alphonse Allais avait baptisés « les mousquetaires » et qui... Lire la suite (10 septembre)
  • « Pour le meilleur et pour le dire »
    Imaginons une femme hypersensible qui sort d’une histoire d’amour ratée avec un pervers narcissique et qui rencontre un homme vulnérable, amoureux fou d’elle mais qui n’arrive pas à lui confier ses... Lire la suite (6 septembre)
  • « Asphalt jungle »
    Deux hommes désœuvrés sortent de scène à tour de rôle pour frapper quelqu’un. On ne voit pas la victime, on entend juste les coups et les gémissements. Ils demandent ensuite au troisième, un de leurs... Lire la suite (4 septembre)
  • « Tendresse à quai »
    Une jeune femme en tenue de cadre est assise à une table sur un quai de gare. Elle lit un recueil de poèmes de Mallarmé. Un homme arrive et s’assied à une table voisine, l’observe, se dit qu’il a le... Lire la suite (3 septembre)