Actualité théâtrale

Les aventures de Supershowman enfin sur terre

« Supershowman » Du 10 au 31 janvier au Théâtre Douze

Supershowman, qu’on pourrait considérer comme un cousin belge de Superman, est envoyé sur terre par son père, qui attend de lui qu’il pompe l’air de la terre pour sauver son petit astéroïde, la planète Starbeek, dont l’oxygène est en train de s’épuiser. Il est doté de super pouvoirs mais parviendra-t-il à accomplir sa mission, d’autant plus que s’il aime beaucoup son papa, il se met à aimer aussi les terriens ? Comment se tirera-t-il de ce dilemme ?

Théâtre : supershowman

Milan Emmanuel, champion du Benelux de breakdance, mais aussi virtuose du hip-hop et de l’acrobatie, un peu clown enfin, a utilisé son expérience du théâtre de rue pour ce Supershowman hybride, qu’il a écrit et qu’il interprète. Les performances de breakdance et l’acrobatie sont mises au service de ce conte qui nous parle d’amour filial, d’émancipation, d’accomplissement personnel, d’empathie et de partage. Notre héros a débarqué sur Terre enfermé dans un gros ballon dont il lui faudra trouver comment s’extirper, sans compter qu’il lui faut aussi s’accommoder de l’attraction terrestre et que l’agent Plop semble avoir été oublié au départ ! Ce dernier, version belge de R2D2 avec ses ampoules bleues fluo finira par arriver, créant à notre héros plus de problèmes qu’il ne l’aide. Acrobatie et humour sont tout de suite mêlés pour créer l’univers de Supershowman. L’autodérision est aussi au rendez-vous avec ce héros un peu vantard, obligé de rajuster son costume de Superman malmené dans toutes ces opérations acrobatiques, mais qui sait s’assurer la complicité des spectateurs. Le spectacle de rue est mobilisé à travers les vidéos où le héros s’élance, jouant à cent à l’heure avec les passants des rues de Bruxelles, de Paris ou de New York, sautant au-dessus du mobilier urbain, glissant entre les piétons, évitant les vieilles dames.

Le texte aurait pu être un peu approfondi, mais l’énergie, l’humour, les qualités d’acrobate et de danseur de Milan Emmanuel emportent l’adhésion et on passe une très agréable soirée.

Micheline Rousselet

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15h30

Théâtre Douze

6 avenue Maurice Ravel, 75012 Paris

Réservations : 01 44 75 60 31

Se réclamer du Snes et de cet article : demande de partenariat Réduc’snes en cours

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée »
    Comme chaque semaine le Comte se rend chez la Marquise le jour où elle tient salon. Il craint qu’elle ne soit entourée de la foule habituelle des importuns, mais ce jour-là la météo en a décidé... Lire la suite (14 juin)
  • « L’avare »
    Comme l’a dit Louis Jouvet, ce n’est pas tant une passion de l’argent qui habite Harpagon, qu’une maladie qui le rend stupide, dur et égoïste à un degré magnifique ». C’est ce côté très noir qui habite... Lire la suite (13 juin)
  • « VxH – La voix humaine »
    Une femme attend, seule à côté d’un téléphone, un signe d’amour de celui qui l’a quittée. Elle parle, comprend, l’excuse, s’excuse. Elle aime toujours, s’invente des culpabilités pour ne pas faire face à un... Lire la suite (12 juin)
  • « L’Établi »
    Dans la foulée de mai 1968, des étudiants militants maoïstes choisirent de s’établir en usine pour encourager la création d’un mouvement révolutionnaire au sein de la classe ouvrière. Robert Linhart,... Lire la suite (11 juin)
  • « King Kong Théorie »
    Paru en 2006, l’essai de Virginie Despentes a été présenté comme « un manifeste pour un nouveau féminisme ». Les controverses se déchaînèrent autour du livre où l’auteur parlait du viol qu’elle avait subi... Lire la suite (4 juin)