Éditos

Suppressions « sans effet » ?

On sait depuis octobre que le budget 2018 a prévu pour le second degré public la suppression de 2 600 emplois de stagiaires. Le ministère continue d’affirmer sans démonstration que ces suppressions seront sans impact sur les « moyens d’enseignement », confondant à dessein les postes non pourvus aux concours de recrutement et les moyens horaires attribués aux académies. Alors que 26 000 élèves supplémentaires sont attendus, on assiste à une vaste opération de redéploiement entre les académies dans laquelle les plus touchées, y compris quand elles gagnent des élèves, sont celles qui concentrent les difficultés sociales avec un fort poids de l’éducation prioritaire : Lille : – 136 emplois ; Amiens : – 91 ; Caen : – 87 ; Rouen : – 77 ; Nancy-Metz... Les académies gagnant des emplois sont celles en forte augmentation démographique. Ces mesures risquent donc d’alourdir encore les effectifs de classe à la rentrée 2018, et les éléments qui ressortent de la commission Mathiot montrent que la réforme du lycée qui se prépare va servir à des suppressions d’emplois par réduction des heures d’enseignement. Au-delà, nous savons donc que nous aurons aussi à lutter contre une communication ministérielle qui nie une réalité pourtant de plus en plus pesante dans nos établissements, celle de la détérioration de nos conditions de travail. Raison de plus pour profiter de la fin d’année pour reprendre, si ce n’est déjà fait, son adhésion au SNES-FSU, la force du collectif sera nécessaire pour mener les batailles qui nous attendent. D’ici là, souhaitons à toute la profession de bonnes vacances et de très bonnes fêtes !

Autres articles de la rubrique Éditos

  • L’arnaque
    Après une série d’attaques l’année dernière contre les fonctionnaires (gel des salaires, jour de carence...), après l’annonce récente des suppressions de postes dans l’Éducation nationale, l’exécutif... Lire la suite (12 octobre)
  • Passe-passe
    On savait le ministre de l’Éducation maître dans la communication mais, sur le budget, l’exercice était difficile et la crédibilité du discours vite perdue. Pourtant, Jean-Michel Blanquer avait... Lire la suite (22 septembre)
  • Du brutal
    Faire des cadeaux fiscaux aux entreprises et aux plus aisés, s’étonner qu’il n’y ait plus d’argent dans les caisses de l’État pour financer des projets puis feindre de constater que les réformes prévues... Lire la suite (29 août)
  • Reprendre haleine !
    L’exercice périlleux mais désormais habituel de déni des difficultés de la prochaine rentrée a battu son plein tout le printemps de la part des recteurs. Nul doute que le ministre, à la fin de l’été,... Lire la suite (29 juin)
  • Acharnement
    La recherche obsessionnelle de supposés gisements d’économies conduit la Cour des comptes à d’inquiétants rabâchages. Ainsi fin mai, la Cour a-t-elle sorti un rapport déplorant l’augmentation du nombre... Lire la suite (8 juin)