Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film d’Andrea Sedlàckovà (République Tchèque)

Sur la ligne Sortie en salles le 5 août 2015.

En Tchécoslovaquie dans les années 80. Anna, jeune et talentueuse sprinteuse est sélectionnée dans l’équipe nationale. Son entraîneur vise pour elle une qualification pour les jeux olympiques.

Anna ne sait pas que ses performances sont dues à des injections de stéroïdes anabolisants qu’on fait passer pour des vitamines.

C’est à la suite d’un malaise qu’elle découvrira la vérité.

Anna décide de poursuivre l’entraînement sans produit dopant au risque de perdre son niveau de sportive ce qui inquiète sa mère qui voyait dans sa qualification pour les jeux olympiques l’opportunité de passer derrière le rideau de fer.

Quand ses performances déclinent, sa mère et son entraîneur décident de lui en injecter secrètement.

Andréa Sedlàckovà a toujours eu le projet de tourner un film consacré à la lutte pour la liberté des droits de l’homme sous la dictature communiste.

Il y a quelques années, des documents secrets du Ministère de l’intérieur concernant le dopage des athlètes tchèques avec des stéroïdes anabolisants ont été révélés.

L’affaire eut un énorme retentissement et la cinéaste, inspirée par ces documents secrets, a voulu pénétrer dans le monde de l’athlétisme du début des années 1980 en Tchécoslovaquie.

Une longue période d’investigation sur le sujet, l’accès à des archives ont permis de faire la lumière sur les méthodes scandaleuses utilisées par le gouvernement et qui sont reconnues comme

portant atteinte à la santé des sportifs de haut niveau.

En 1983, le gouvernement tchécoslovaque finançait l’importation de stéroïdes anabolisants alors que l’Allemagne développait depuis le début des années 60, des contrôles anti-dopage.

Au contraire, en Tchécoslovaquie, ceux qui refusaient de subir le "traitement spécial" étaient mis sur la touche et devaient renoncer à la carrière sportive à laquelle leurs qualités leur permettaient d’accéder.

Cinéma : Sur la ligne

Le scénario de " Sur la ligne " a donc été conçu à partir d’histoires vraies.

Le film d’Andréa Sedlàckovà décrit avec une grande efficacité mais également une application démonstrative, le mécanisme des pratiques abusives d’un régime totalitaire soucieux, pour l’image, de donner la priorité aux performances sportives au détriment de la santé des protagonistes.

L’engrenage devient un véritable cauchemar entraînant dans une spirale diabolique les proches d’Anna et en particulier sa mère qui s’est rendue coupable de travailler sur des écrits subversifs.

Anna et sa mère subissent pressions et chantages.

Devront-elles l’une et l’autre, trahir leurs convictions en acceptant d’odieux marchés ou résisteront-elles aux pires menaces au risque de payer très cher le respect de la ligne morale qu’elles se sont fixées ?

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Rencontrer mon père »
    Aujourd’hui Alassane Diago, est devenu un adulte, réalisateur de films. Il décide d’aller à la rencontre de son père qui les a abandonnés, sa mère et lui, sans avoir crié gare, les laissant subitement... Lire la suite (15 février)
  • « The raft »
    En 1973, six femmes et cinq hommes tentés par l’expérience, embarquent sur un radeau et sillonnent à son bord, cent un jours durant, l’Océan Atlantique. Ils sont les cobayes volontaires d’une... Lire la suite (10 février)
  • « Long way home »
    A sa sortie de prison, Angel dix huit ans, retrouve sa jeune sœur Abby, placée dans une famille d’accueil à la suite de l’assassinat de leur mère. Le drame qui les a séparées a laissé chez les deux... Lire la suite (10 février)
  • « Le silence des autres »
    1977. Deux ans après la mort de Franco, dans la précipitation de la transition démocratique, l’Espagne vote une loi d’amnistie générale qui a un double effet : la libération des prisonniers politiques... Lire la suite (9 février)
  • « Moi, maman, ma mère et moi »
    Coincé dans l’Eurostar, Benoît a raté l’enterrement de sa mère. C’est donc les obsèques passées et en piteux état que ce jeune homme lunaire rejoint la maison familiale où il retrouve son frère et ses deux... Lire la suite (9 février)