Actualité théâtrale

« Sur un fil à retordre » à la Comédie Saint Michel

Françoise Lorente nous entraîne dans son univers loufoque et poétique, où l’absurde et le jeu de mots règnent. Seule en scène, elle nous fait vivre l’exaspération d’une femme face à ses enfants et à son mari qu’elle finit par voir comme un cosmonaute tant il s’évade sans cesse de l’étouffoir familial, l’angoisse d’une énorme dame au bord de la piscine ou les émois d’un jeune couple dans un parc qui à la buvette commande un orgeasme. Elle a une voix, une présence, joue de sa longue taille, fait d’un petit sac à main un accessoire qui signe la personnalité du personnage qu’elle interprète, parfaite en standardiste survoltée. Elle est très bien et l’on ne peut que regretter que tous ses textes ne soient pas à la hauteur du dernier, celui de la femme qui a égaré son corps et n’est plus qu’un visage. Elle atteint alors une dimension métaphysique et de l’absurde on passe à l’angoisse existentielle.
Micheline Rousselet

Comédie Saint Michel
95 boulevard Saint Michel, 75005 Paris
les jeudis, vendredis et samedis à 20h
Réservations : 01 55 42 92 97

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)