Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

Le coin du polar.

« Surveille tes arrières ! » Une combinatoire complexe.

Le gag suppose un rythme particulier pour qu’il marche. Un faux-pas et tout s’écroule à commencer par le rire attendu. C’est une alchimie complexe, une mathématique singulière.

Donald Westlake – Rivages en propose une nouvelle traduction, une sorte de redécouverte – est un spécialiste de cet enchaînement. Son « héros » récurrent, Dortmunter, un cambrioleur malchanceux qui construit ses larcins comme autant de symphonies, rate à un cheveu ses opérations. Dans « Surveille tes arrières », il cambriole l’appartement d’un rentier qui vit dans une sorte de Club Med pour échapper aux avocats de ses ex-femmes – elles sont visiblement nombreuses et il les traite plus bas que terre. Tout aurait dû « marcher comme sur des roulettes » si un grain de sable, la mafia envahissant « son » repaire et celui de sa bande, un café avec une arrière-salle en l’occurrence, ne s’était glissé dans les rouages.

Il dresse un portrait féroce de ces « richards » sans foi ni loi, arrogants, se voyant au-dessus des lois, de ces femmes « cold diggers », chercheuses d’or voulant à tout prix épouser un richard, de ces laissés pour compte qui ne voient pas d’autre horizon que ces matins blêmes sans espoir… Un petit monde qui s’agite, poussé par l’appât du gain et du gain facile. Le tout forme une mécanique crédible et drôle. La caricature permet, en faisant rire, la dénonciation d’une société sans idéal.

Il faut relire Westlake.

Nicolas Béniès.

« Surveille tes arrières ! », Donald Westlake, traduit par Jean Esch, Rivages/Noir

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « Avant l’aube »
    « Avant l’aube » se déroule en 1966. Une jeune femme, 25 ans, enfance chez les Sœurs, sans parents connus, ancienne prostituée devenue l’épouse d’un entrepreneur du bâtiment et maîtresse d’un sénateur,... Lire la suite (13 octobre)
  • « Méthode 15-33 »
    Shannon Kirk, l’auteure, est avocate à Chicago. « Méthode 15-33 », une méthode propre à la jeune femme enlevée, est son premier roman. Le contexte : le trafic lucratif de bébés pour des couples qui ne... Lire la suite (12 octobre)
  • « Les exploits d’Edward Holmes »
    Jean d’Aillon a eu une idée qu’il faut bien qualifier d’intelligente : se servir des intrigues de Conan Doyle et les projetter en plein 15e siècle, en 1422 par exemple, pour ce recueil de nouvelles... Lire la suite (12 octobre)
  • « Écrire pour sauver une vie. Le dossier Louis Till »
    John Edgar Wideman n’écrit pas vraiment des romans. Plutôt des contes qui se passent souvent dans les ghettos noirs de Pittsburgh ou de Philadelphie. Il fait de ses histoires, autobiographiques,... Lire la suite (12 octobre)
  • « Metamorphosis. Houdini, magicien et détective »
    Harry Houdini a été l’un des grands magiciens, illusionnistes de la fin du 19e, début du 20e. Weiss, son nom d’état civil, est un Juif qui fuit les pogroms. Il se forge une réputation en défaisant... Lire la suite (11 octobre)