Actualité théâtrale

Au Lucernaire -Paris- puis à Lille

"Suzanne, une femme remarquable" Mise en scène de Laurence Février

En 2004, Laurence Février crée une nouvelle forme théâtrale, le théâtre documentaire."Quartiers" qu’elle présente cette année-là, à La Tempête, est construit à partir d’entretiens avec des hommes et des femmes venus de tous horizons : des agriculteurs, des artisans, des immigrés… Le principe est de reprendre le texte de l’entretien à la virgule près et de le restituer tel quel devant le public, par la voix d’un comédien. En 2006, elle renouvelle l’expérience avec "Ils habitent la Goutte d’or" Elle recueille les entretiens faits auprès des habitants de ce quartier et le spectacle est créé au Lavoir Moderne Parisien.
"Suzanne, une femme remarquable" relève de la même démarche. Le texte que joue Laurence Février alors qu’elle plie avec soin, mais de façon distraite, des pièces de tissus, est la restitution exacte de l’entretien réalisé auprès de Francine Demichel, universitaire, agrégée de Droit public, entrée au cabinet de Claude Allègre en 1997 avant de devenir Directrice de l’Enseignement Supérieur au Ministère de l’Education Nationale.
Très engagée dans la cause féminine, elle est à l’origine de nombreux rapports et réflexions sur la place des femmes dans les nombreux domaines "réservés" aux hommes et sur la parité.

Elle livre ses réflexions sur la justice, sur le rôle réservé aux femmes en politique, dans le haute administration ou dans les entreprises.. Elle parle longuement et avec une nostalgie certaine de la période faste du Parti communiste auquel elle avait adhéré et à l’intérieur duquel elle a connu le plus bel esprit de solidarité, croisé des personnes exceptionnelles de générosité et d’engagement…
Laurence Février, qui met en scène, nous livre elle-même ce texte, avec un naturel époustouflant, une précision d’orfèvre Elle est d’un bout à l’autre de ces cinquante cinq minutes, magnifique, grandiose dans la simplicité.
Il faut voir absolument ce spectacle tellement juste et revigorant…
Francis Dubois

Les représentations ont été prolongées jusqu’au 29 novembre au Lucernaire.
53 rue Notre Dame des Champs, 75006 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 44 57 34

Elles reprendront du 9 au 12 décembre au Théâtre de la Verrière à Lille
28 rue Alphonse Mercier 59800 Lille, Tél : 03 20 54 96 75
http://www.theatre-verriere-decouverte.org/

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)
  • « La fuite ! » Comédie en huit songes de Mikhaïl Boulgakov.
    1920. Les « Russes blancs » sont aux abois. La guerre civile qui a suivi la révolution bolchevique s’est finie en échec. Il ne reste plus à cette population que de fuir et d’aller trouver refuge en... Lire la suite (4 décembre)
  • « Le voyage de D. Cholb »
    En 2013, le comédien, metteur en scène et auteur Bernard Bloch, juif athée de gauche affligé par l’état des relations israélo-palestiniennes, décide de passer quelques jours en Cisjordanie avant d’aller... Lire la suite (3 décembre)
  • « Maîtres anciens »
    On connaît l’art de Thomas Bernhard pour dire sa haine de l’État catholique autrichien et des Autrichiens. Dans son roman Maîtres anciens, qu’adapte et joue seul en scène Nicolas Bouchaud, un... Lire la suite (1er décembre)
  • « Festen »
    Cyril Teste s’est emparé du scénario du film de Thomas Vinterberg, l’a adapté pour le théâtre, sans le trahir en laissant intacte la charge émotionnelle du film. Quand la pièce commence, la salle est... Lire la suite (29 novembre)