Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Eric Khoo (Singapour)

"Tatsumi" Sortie en salles le 1er février 2012

Dans le Japon traumatisé par la capitulation et la bombe atomique, Yoshihiro Tatsumi imagine une bande dessinée plus adulte que les mangas qui, pour lui, n’offrent "que des scenarii et des dessins au contenu mièvre et sot", le gekiga ("images dramatiques").

Eric Khoo, jeune cinéaste singapourien, dont les films sont empreints d’une poésie désespérée, décide de rendre hommage à Tatsumi dont l’œuvre à baigné son enfance.

Utilisant les bandes dessinées à la manière d’un story-board, Khoo réalise un film allant à l’encontre des tendances actuelles de l’animation. Techniquement, l’animation reste très fluide et la présence de multi-plans et de flou accentue l’effet de profondeur. Les histoires utilisent la technique du "one painting" (une couleur de base et des nuances de cette couleur) qui accentue le caractère sombre des récits traitant de misère sexuelle, de solitude et d’aliénation.

Mais le "coup de génie" du film est d’avoir inséré entre les histoires des passages de l’autobiographie dessinée de Tatsumi qui, eux, utilisent des couleurs vives et mènent le film vers le documentaire animé.

 Les histoires courtes de Yoshihiro Tatsumi sont éditées par "Vertige Graphique". "Une vie dans les marges", l’autobiographie en deux volumes et 800 pages, ainsi qu’un volume de courts récits, "L’enfer", sont édités par Cornélius.

 

Francis Dubois

 

 

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Zibilla ou la vie zébrée »
    Zibilla est une jeune zèbre qui a été adoptée par des parents chevaux. Dans l’école où elle va et où tous les élèves sont des enfants chevaux, ses rayures sont sujet à de constantes moqueries. Si bien... Lire la suite (12 novembre)
  • « J’aimerais qu’il reste quelque chose »
    « J’aimerais qu’il reste quelque chose », c’est la phrase que prononce une donatrice sans descendant qui vient déposer des documents personnels relatifs à la Shoah dont elle est en possession et qui n’a... Lire la suite (12 novembre)
  • « Le bel été »
    Amed, Mohamed et Wally, réfugiés de Guinée et du Mali ont été recueillis par Robert, Simon et Sophie dans leur maison du bord de la Manche, siège de l’association « des lits solidaires » Ils vont... Lire la suite (11 novembre)
  • « Rendre la justice »
    En France, l’appareil juridique apparaît le plus souvent comme une machine infernale, opaque, mystérieuse, impersonnelle à laquelle il vaut mieux ne pas avoir à faire, qu’il vaut mieux ne pas... Lire la suite (9 novembre)
  • « Noura rêve »
    Jamel a été condamné à une peine de prison ferme pour différents vols, escroqueries et récidives et Noura a demandé le divorce d’autant plus déterminée à retrouver sa liberté qu’entre temps elle a... Lire la suite (9 novembre)