Actualités

Technologie au collège en danger

Le premier projet de réforme de l’organisation horaire du collège proposé par le Ministère est très inquiétant, particulièrement pour certaines disciplines, dont les Sciences et la technologie.

Quatre points sont particulièrement alarmants :
- diminution de l’horaire disciplinaire - comme malheureusement l’ensemble des autres disciplines... ;
- ... qui se conjugue à une globalisation de l’horaire avec la Physique-Chimie et les S.V.T. ;
- diminution des (maigres) moyens d’autonomie qui permettaient encore, dans les cas favorables, la mise en place de quelques groupes en technologie ;
- la disparition hautement probable de l’obligation d’enseignement en groupe à effectifs réduits (même sur une heure quinzaine) en 6ème.

Le SNES défend des enseignements disciplinaires bien identifiés, organisés en cohérence avec les autres disciplines et permettant des approches interdisciplinaires ancrées dans l’horaire disciplinaire, et bien évidemment un enseignement de technologie en groupes à effectifs réduits. Pour mémoire, aucune enquête ou évaluation, même ministérielle, n’a jamais réellement établi l’efficacité de l’EIST. Seuls les moyens, qui lui ont été attribués pour les dédoublements et les concertations, ont permis à cette expérimentation de subsister depuis aussi longtemps.

Il est important que la mobilisation le 3 février soit la plus importante possible pour défendre notre profession en termes de rémunération, de métier et de conditions de travail.

Autres articles de la rubrique Actualités