Articles parus dans l’US

Tests de virginité : Une atteinte aux droits des femmes L’US MAG - Supplément au N° 784 du 24 novembre 2018

Les Nations Unies lancent une
campagne pour mettre fin aux
tests de virginité qui perdurent.

La pratique, mondiale et séculaire,
n’a aucune valeur scientifique
et peut causer des dommages
physiques et psychologiques
aux personnes qui la subissent.

Le test de virginité, réalisé
par des médecins, des agents
de police ou encore des leaders
communautaires, est un examen
gynécologique censé permettre
de déterminer si une fille ou une
femme ont eu un rapport vaginal.
C’est « une pratique médicalement
inutile, souvent douloureuse,
humiliante et traumatisante »,

souligne l’ONU.
« Le mot “virginité”
n’est un terme ni médical,
ni scientifique. »

Il renvoie plutôt à
« une notion qui reflète la
discrimination dont les femmes
et les filles font l’objet ».

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US

  • Encadrement des loyers : un début
    La loi ALUR du 24 mars 2014 prévoit qu’à la signature d’un nouveau bail ou lors d’un renouvellement, le loyer d’un logement ne puisse dépasser de 20% un loyer de référence au m2 fixé par arrêté... Lire la suite (Juin 2015)
  • Toutes et tous #Faucheurs De Chaises BNP et HSBC
    Plus de 3 mois après à la réquisition citoyenne de chaises effectuée par les militant.e.s d’Attac dans l’agence BNP Paribas à Paris, la banque qui détient 170 filiales dans les paradis fiscaux, a porté... Lire la suite (Juin 2015)
  • ASSEZ DE MORTS, ASSEZ DE NOYÉS !
    ASSEZ DE MORTS, ASSEZ DE NOYÉS ! Comment supporter cette insupportable et interminable liste d’annonce de naufrages, de noyés, de morts en méditerranée ? Jour après jour, nous apprenons que 50,... Lire la suite (Juin 2015)
  • Natalia a des papiers
    Nous avions alerté en décembre sur le cas de Natalia Terentyeva, enseignante vacataire d’allemand, de nationalité russe menacée d’expulsion, alors même que le rectorat de Créteil manquait d’enseignants... Lire la suite (Mai 2015)
  • Non à la surveillance généralisée !
    Au nom d’un droit légitime à la sécurité, le gouvernement fait ce que tout les démocrates craignait : un « patriot act » à la française ! Refusant le débat démocratique en mettant en œuvre la procédure... Lire la suite (Mai 2015)