Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Marie Losier (Etats Unis)

"The ballad of Genesis and Lady Jaye" Sortie en salles le 26 octobre 2011

Lorsqu’en 2004, les programmateurs de l’" Etrange Festival " décident de créer une section"Etrange musique" c’est à Genesis P-Orridge qu’ils font appel. Lequel en plus de ses concerts, présente " Regeneration Hex ", une anthologie du cinéma pandrogyne.

Le pandrogyne, explique Genesis P-Orridge, n’est pas piégé dans un corps qui n’est pas le sien, il est piégé dans un corps, quel que soit son genre.

La rencontre de Genesis P-Orridge et de Lady Jaye (alias Jacqueline Breyer) qui est maîtresse dans un donjon sado-maso, marque un tournant artistique pour tous les deux.

 Ils décident, par le recours à la chirurgie plastique, de devenir physiquement semblables. "L’idée n’est pas d’être jumeaux mais d’être deux parties d’un nouvel être, un être pandrogyne qui s’appellerait Genesis Breyer P-Orridge ".

C’est vers 2004 que Marie Losier les rencontre et qu’ensemble, ils décident de faire un film sur la vie du couple.

Tourné avec une caméra Bolex 16 mm qui utilise des bobines de 3 minutes et n’a pas de son synchro, le film s’apparente à un patchwork suivant au plus près la théâtralité qui marque la vie des deux performeurs.

Le 9 octobre 2007, le décès de Lady Jaye met fin en partie à l’expérience, mais Genesis continue le film et poursuit son idéal d’être le miroir de son amour perdu. Lorsque Genesis P-Orridge raconte les moments vécus entre les deux arrêts cardiaques de Lady Jaye, le film qui pouvait se voir jusque-là comme un documentaire arty, laisse affleurer ce qui était sous-jacent pendant tout le film, le profond désir d’être aimé.

 

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Au bout du monde »
    Yoko, une très jeune femme, est reporter pour une émission de télévision très populaire au Japon. Ses recherches, en vue de prochaines tournages, l’amènent en Ouzbekistan où elle ne trouve pas de... Lire la suite (19 octobre)
  • « La bonne réputation »
    Sofia appartient à la haute bourgeoisie locale. En ce début des années 80, elle mène une vie de luxe et d’oisiveté et ne se préoccupe que de futilités. Les échanges superficiels avec ses amies tout aussi... Lire la suite (15 octobre)
  • « L’angle mort »
    Bébé déjà, Dominick disparaissait mystérieusement de la vue de ses proches. Adulte, le pouvoir de se rendre invisible existe toujours mais il ne s’en sert pas beaucoup. Pire, il a fait de son pouvoir... Lire la suite (14 octobre)
  • « Warrior women »
    « Warrior women » dresse le portrait d’une grande dame des luttes indiennes-américaines, Madonna Thunder Hawk. Le film retrace sa vie de militante, de son éveil politique à la fin des années soixante... Lire la suite (13 octobre)
  • « Martin Eden »
    Martin Eden, un jeune marin voué à ne jamais quitter le milieu prolétaire qui est le sien va, grâce à sa nature curieuse et ambitieuse et au bénéfice de rencontres favorables, voir se dessiner une... Lire la suite (13 octobre)