Actualité théâtrale

Saison 2012-13

Théâtre 13 Partenaire Réduc’snes

- Du 4 septembre au 14 octobre, au Théâtre 13/Jardin : "Le porteur d’histoire" d’Alexis Michalik, mise en scène de l’auteur.

Au fin-fond des Ardennes, au moment d’enterrer son père, Martin Martin découvre un carnet manuscrit dont la lecture va l’entraîner à travers l’Histoire et les continents. Quinze années plus tard, en plein désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement. C’est tout à la fois, un roman, un conte, une légende, un feuilleton littéraire…

- Du 13 septembre au 28 octobre, au Théâtre 13/ Seine : " Le Dragon" de Evgueni Schwartz, mise en scène de Stéphane Douret.

Lancelot, chevalier idéaliste et courageux, décide de débarrasser son village du Dragon qui l’opprime depuis des siècles. Il le provoque et le tue mais la bourgade tombe aussitôt sous l’autorité d’un bourgmestre qui se révèle être un nouveau tyran. Interdite sous Staline, la pièce est une œuvre ludique, tragique, drôle et cruelle.

- Du 6 novembre au 16 décembre au Théâtre 13/Jardin : "Le Ministre japonais du commerce extérieur" Comédie satirique de Murray Schisgal, mise en scène Stéphane Valensi.

Robert Eichelberry, maire de Duckpond, s’apprête à recevoir la visite du Ministre japonais du Commerce extérieur, avec les membres de son Conseil municipal au grand complet. Or, celui qui se présente en compagnie de son épouse est en réalité un simple acteur en rupture de tournée. Il va profiter de la méprise pour duper les notables désabusés et corrompus.

- Du 13 novembre au 23 décembre, au Théâtre13/Seine : "Richard III" de William Shakespeare, mise en scène de Jérémie Le Louët.

Dans cette fable sur le mécanisme du pouvoir, Shakespeare dresse le portrait de Richard, Duc de Gloucester, personnage à tous points de vue difforme, qui va évincer du pouvoir ses frères et leurs descendants en les conduisant à la mort. Comment, dans un monde corrompu, un homme doté d’éloquence, va-t-il, par l’art du langage s’élever au sommet de l’autorité ?

- Du 8 janvier au 17 février "Le dindon" de Georges Feydeau, mise en scène Hélène Lebardier et Vica Zagreba.

Le spectacle est sous-titré "Dindonnerie tziganesque". Ce " Dindon" est un coup de folie, un délire saltimbanque qui plonge au sein d’une partition enlevée et provocante. On est en "Tziganie". Les corps dansent, s’emmêlent, les esprits s’échauffent et les personnages deviennent d’irréductibles fêtards, coupe-jarrets, tire-bourses et magouilleurs au rythme de violons, guitares et flûtes qui soutiennent le tempo.

- Du 17 janvier au 3 mars, au Théâtre 13/Seine "Le cercle de craie caucasien" de Bertolt Brecht, mise en scène de Fabian Chappuis.

Lorsque le gouverneur Abachvilli périt dans un attentat révolutionnaire, sa femme fuit, abandonnant leur enfant encore bébé. Celui-ci est recueilli par Groucha, la fille de cuisine du Palais. Menacé par les révolutionnaires, l’enfant, héritier du trône, est emmené par Groucha à travers le Caucase au cours d’un périple de deux années. Cette aventure avec l’enfant fera d’elle sa véritable mère. Qu’en sera-t-il quand la tournure des événements conduiront à restituer l’enfant à sa mère biologique ?

- Du 19 mars au 28 avril Théâtre 13/ Jardin : "Grand guignol" trois pièces courtes de Maurice Renard, Jean Aragny et Francis Neilson,Olaf et Palau. Mise en scène de Frédéric Jessua et Isabelle Siou.

Grand Guignol est à la fois un genre théâtral et un lieu qui se nichait dans une impasse du quartier Pigalle et où furent programmées de 1897 à 1962, des pièces d’épouvante jouant sur le rire et la peur, le sanglant et l’érotisme. Ces trois pièces courtes réunies en un seul spectacle, permettront au public de s’imprégner de ces ambiances si singulières.

- Du 14 mai au 23 juin au Théâtre 13/Jardin "La bande du Tabou" Cabaret Saint-Germain-des Prés, de Prévert, Vian, Béart, Kosma, Sartre, Aragon, Ferré, Gainsbourg. Création collective de la Compagnie Narcisse.

14 comédiens, chanteurs et musiciens font revivre le Saint-Germain-des-Prés des années 50. L’existentialisme se mêle au Jazz américain pour un foisonnement d’idées littéraires et artistiques qui marqueront toute une époque.

- Du 15 au 24 mars et du 11 au 30 juin 2013 " Prix Théâtre 13, jeunes metteurs en scène" huitième édition.

Pour la huitième année consécutive, le Théâtre 13 organise son concours dédié aux jeunes metteurs en scène. Les participants ont entre 25 et 35 ans et les spectacles doivent compter au moins 6 personnages. Un jury constitué de metteurs en scène ayant travaillé au Théâtre 13 sélectionnera 6 projets parmi les 80 qui concourent chaque année. Ce concours est un vrai dispositif d’accompagnement et de soutien et le moyen de découvrir de nouveaux talents.

Les Escales

Tout au long de la saison, " Les Escales" sont des programmations courtes qui présentent des formes de spectacles différentes, des sortes de moments en suspens dans le déroulé de la saison.

- Les 12 octobre, 29 novembre, 2 février, 26 mars et 30 avril à 14h 30 /Théâtre 13/Seine : "Du bouc à l’espace vide", conférence illustrée sur l’histoire du théâtre occidental, de Julien Saada, mise en scène Sophie Lecarpentier.

D’où vient le théâtre ? Comment des gens ont-ils eu l’idée, un jour, de se rassembler sur une place, dans une arène, puis dans une salle pour écouter des histoires ? Un grand chantier, une fausse conférence, un cours magistral qui dérapent et deviennent fous.

- Du 15 au 21 octobre au Théâtre13/Jardin, musique avec "Blues au 13’ , 3ème festival de Blues métissé porté par une nouvelle génération de bluesmen entre soul, folk, gospel et boogie.

- Du 2 au 1’ avril au Théâtre 13/ Seine, Théâtre, cirque et chansons " On a fait tout ce qu’on a pu mais tout a été comme d’habitude" Tragédie burlesque de Philippe Fenwick, mise en scène de l’auteur.

Il s’agit de l’aventure de Philippe Fenwick parti avec sept comédiens en tournée à travers l’Eurasie avec le spectacle " Atavisme". De Brest à Vladivostok, 15 000 km en train, dont 9000 en transsibérien.

- Les 26 et 27 novembre, les 4 février, 5 mars, 22 avril, Théâtre 13/Seine et Théâtre 13/ Jardin, Concerts de musique classique par l’Orchestre de Chambre de Paris.

Mais aussi :

Les Rencontres du 13. Pour chaque spectacle, un dimanche après la représentation, une rencontre est organisée entre le public et l’équipe artistique.

Publics-Jeunes : un passeport jeune réservé au moins de 26 ans est vendu 14 € et donne droit au tarif exceptionnel de 6 € pour le programme du Théâtre 13 et du Théâtre 14.

Pour les publics scolaires le tarif est de 11 € uniquement les mardis, mercredis, jeudis et vendredis. Un professeur accompagnateur invité pour 10 élèves.

Théâtre 13 / Jardin 103 A boulevard Blanqui 75 013 Paris

Théâtre 13/ Seine 30 rue Chevaleret 75 013 Paris

www.theatre13.com

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 45 88 62 22

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)
  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)
  • « La fuite ! » Comédie en huit songes de Mikhaïl Boulgakov.
    1920. Les « Russes blancs » sont aux abois. La guerre civile qui a suivi la révolution bolchevique s’est finie en échec. Il ne reste plus à cette population que de fuir et d’aller trouver refuge en... Lire la suite (4 décembre)