Actualité théâtrale

Saison 2014- 2015

Théâtre Olympia, Centre dramatique régional de Tours

Du 30 septembre au 11 octobre 2014.

"Yvonne Princesse de Bourgogne " Texte de Witold Gombrowicz. Mise en scène Jacques Vincey.

Scandale à la Cour de Bourgogne : le Prince Philippe demande en mariage une roturière sans charme et muette comme un carpe.

Défi aux règles du bon goût, l’union de Philippe avec Yvonne ne tarde pas à provoquer l’émoi de tous. Yvonne devient vite un problème dont il faut se débarrasser.

Rencontre avec le public le jeudi 9 octobre, à l’issue de la représentation.

Théâtre : Nouvel Olympia Tours

Du 4 au 7 novembre 2014.

"Elle brûle" Ecriture au plateau "Les hommes approximatifs". Textes Mariette Navarro. Mise en scène Caroline Guleta Nguyen.

Emma est morte. Elle laisse derrière elle cinq proches confrontés au mystère de sa disparition brutale.

Comment en est-elle arrivée là ? Pourquoi autour d’elle ne s’est-on aperçu de rien ?

A partir de fictions théâtrales, romanesques, cinématographiques, Caroline Guleta Nguyen et son équipe ont construit des histoires qui allient fluidité du récit et précision du détail.

Rencontre avec le public le jeudi 6 novembre à l’issue de la représentation.

Du 27 au 29 novembre 2014.

"Lignes de faille" d’après le roman de Nancy Huston. Mise en scène Catherine Marnas.

Quel rapport peut-il y avoir entre Sol, un jeune américain pro-Bush et Kristina qui traverse en chantant la chute de l’Allemagne nazie ?

Représenter le monde, son histoire chaotique, les destinées humaines, tel est le projet de Catherine Marnas quand elle adapte pour la scène, la foisonnante saga familiale de Nancy Huston.

Du 3 au 19 décembre 2014.

"Le rêve d’Anna " d’Eddy Pallaro. Mise en scène Bérangère Vantusso.

Anna vit seule avec son père au chômage. Pour échapper à la difficile réalité, elle imagine un cheval blanc. Son amie Louise, elle, rêve d’un taureau noir qui la menace.

Les deux animaux vont-ils se retrouver dans un rêve commun pour entamer une lutte tandis que dans la vie, les tentatives du père pour trouver un travail virent au cauchemar.

Rencontre avec le public le jeudi 4 décembre à l’issue de la représentation.

Du 16 au 19 décembre 2014.

"Les particules élémentaires" Texte de Michel Houellebecq. Mise en scène Julien Gosselin.

Que restera-t-il de l’humanité lorsque celle-ci aura cessé d’exister ?

"Les particules élémentaires " parle de la chute d’un monde auquel va succéder une ère nouvelle à travers les destins de deux demi-frères l’un chercheur en biologie moléculaire, l’autres en sexualité empirique.

"Les particules élémentaires" servi par la présence d’une dizaine de comédiens sur le plateau, parle de notre monde, c’est-à-dire de notre déclin.

Du 13 au 17 janvier 2015.

"Pantagruel" Texte de François Rabelais. Mise en scène de Benjamin Lazar.

Colosse habillé de paille et de raphia, Alcofrybas Nasier nous livre l’extraordinaire histoire du géant Pantagruel.

Un fabuleux voyage initiatique dont se dégage une grande quête de ce qu’est l’humanité.

Olivier Martin-Salvan s’attaque au formidable roman de Rabelais en s’emparant avec force des mots de l’auteur et son imaginaire débridé.

Le metteur en scène l’entoure de deux musiciens…

Rencontre avec le public le 15 janvier, à l’issue de la représentation.

Du 21 au 24 janvier 2015.

" Splendid’s" Texte de Jean Genet. Mise en scène Arthur Nauziciel.

Au septième étage du Splendid’s, des gangsters retiennent en otage la fille d’un homme richissime.

Quand elle meurt accidentellement et que l’assaut de la police est imminent, l’un des ravisseurs revêt une robe de soirée et apparaît au balcon dans cette tenue pour faire croire que la jeune fille est toujours vivante.

Chez Genet, le fait divers devient cérémonie avec, pour marque suprême, le travestissement.

Rencontre avec le public le 22 janvier, à l’issue de la représentation.

Du 3 au 7 février 2015.

"La mélancolie des dragons" de Philippe Quesne / Vivarium Studio. Mise en scène Philippe Quesne.

Pris dans une tempête de neige, des hard rockers chevelus et placides accueillent Isabelle dans leur communauté.

Pour cette spectatrice inespérée, ils testent en temps réel, un parc d’attractions portable contenu dans le coffre de leur voiture et sa remorque.

Philipe Quesne, plasticien, crée avec ses comparses, des petites cérémonies dérisoires et ludiques pour des êtres désœuvrés.

Rencontre avec le public le 5 février, à l’issue de la représentation.

Du 11 au 14 février 2015.

" Requiem" Texte de Hanokh Levin. Mise en scène Cécile Backès.

Un vieux, une vieille, un cocher, un infirmier, une mère, deux putains, deux ivrognes et trois anges : douze personnages pour un requiem choral où s’entrelacent trois histoires inspirées de Tchékov.

Ici, les vivants voyagent avec les morts et tous ceux qui sont dans l’impossibilité de pleurer, côtoient ceux que rien n’empêchent de rire.

" Requiem" est une musique grave et légère, inspirée de la musique traditionnelle yiddish.

Rencontre avec le public le 12 février, à l’issue de la représentation.

Le 16 février 2015.

" Cartel" Conception, scénographie et direction Michel Schweizer.

Cartel signifie une forme d’accord entre deux parties distinctes en vue d’une action commune.

Ici, deux danseurs, une chanteuse, une comédienne et trois cyclistes évoquent le corps et plus particulièrement celui du danseur classique.

Pour aborder la danse classique, Michel Schweizer met face à un tout jeune danseur débutant, une étoile de l’Opéra de Paris, Jean Guizerix, retraité depuis plus de vingt ans.

Spectacle hors normes, " Cartel" qui se situe à la limite du théâtre et de la danse redonne la parole à des corps que nous admirons d’ordinaire en silence.

Les 19 et 20 février 2015.

"Le Petit Z " abécédaire théâtral et philosophique pour les enfants, textes de Gilles Deleuze, Kant, Spinoza. Conception Bérangère Jannelle.

Pour Platon et Aristote, on commence à devenir philosophe dès lors qu’on s’étonne devant ce qui est.

Gilles et Gilles, deux professeurs de philosophe un peu fêlés enseignent à des enfants sur un plateau de théâtre.

Ils les incitent à réfléchir sur des choses sérieuses mais parfois le cours prend la forme d’une partie de tennis…

(Spectacle réservé exclusivement aux représentations scolaires)

Du 10 au 19 mars 2015.

"Le prince" d’après Nicolas Machiavel. Mise en scène et scénographie Laurent Gutmann.

Un stage de management avec Nicolas Machiavel peut-il conduire à gravir les échelons dans l’entreprise ?

C’est l’expérience que vivent trois jeunes stagiaires sous l’égide d’un formateur hors norme et de son assistante pour se livrer dans une course éperdue pour la couronne !

En replaçant un traité écrit en 1513 dans le contexte contemporain, Laurent Gutmann compose un spectacle politique qui se présente comme une satire de la politique-spectacle que nous connaissons aujourd’hui.

Rencontre avec le public le 12 mars, à l’issue de la représentation.

Du 24 au 27 mars 2015.

"Les caprices de Marianne" Texte Alfred de Musset. Mise en scène Frédéric Bélier-Garcia.

A 22 ans, Musset compose ses variations sur le triangle amoureux.

Un jeune homme aime une jeune femme. Celle-ci est mariée et ne sort de chez elle que pour se rendre à l’église…

Rencontre avec le public le 26 mars, à l’issue de la représentation.

Du 31 mars au 8 avril 2015.

"Sic(K)" , réalisé à partir d’entretiens. Conception Alexis Armengol.

En français "sic", est utilisé pour montrer que l’on cite telle quelle une phrase dont les termes ou le sens peuvent surprendre.

" Sick " en anglais signifie malade, maladif, malsain.

Quelle est notre relation aux substances addictives : alcool, tabac, psychotropes, l’autre, lorsque nous tombons dedans ?

Alexis Armengol et son équipe, comédiens, compositeurs, vidéastes, régisseurs, sonorisateurs s’en sont saisis à la recherche d’une écriture de plateau toujours mieux à même de rendre le réel sur scène.

Le spectacle est construit à partir d’une collecte d’entretiens.

Rencontre avec le public le 2 avril, à l’issue de la représentation.

Du 14 au 18 avril 2015.

"Platonov " Texte Anton Tchekov. Création collective du "Collectif Les possédés" dirigée par Rodolphe Dana.

A la campagne, dans le Domaine de la Générale Anna Petrovna, jeune veuve accablée de dettes, c’est la fin de l’hiver.

"Les possédés" invitent cette fois, Emmanuelle Devos à partager leur aventure…

Rencontre avec le public le 16 avril, à l’issue de la représentation.

Du 21 au 24 avril 2015.

"Le chagrin" par la Compagnie "les hommes approximatifs". Mise en scène Caroline Guiela Nguyen.

Julie et Mathieu se retrouvent à l’occasion de la mort de leur père. Dans l’enfance, tout les rassemblait alors qu’aujourd’hui, tout les sépare. Elle est allée vivre à Paris, lui est resté en Province.

La situation les contraint à parler, à s’expliquer…

Rencontre avec le public le 23 avril, à l’issue de la représentation.

Du 26 mai au 5 juin 2015.

"Und" de Howard Barker. Mise en scène Jacques Vincey.

Une femme attend un homme. L’homme est en retard. Elle se pare, pendant que l’homme (mais est-ce bien lui) s’approche d’elle.

Howard Barker est ici dans son domaine privilégié : le rapport entre le désir et la mort tel que, seul le théâtre peut en donner l’expérience au spectateur.

Rencontre avec le public le 4 juin, à l’issue de la représentation.

Théâtre Olympia. Centre dramatique régional de Tours -7, rue de Lucé -37 000 Tours

Réservations au 02 47 64 50 50

www.cdrtours.fr

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La guerre des salamandres »
    C’est en 1935 que Karel Čapek, auteur tchèque à qui l’on attribue généralement l’invention du mot « robot », écrivait cette fable entre dénonciation et dystopie. Un vieux marin découvre dans les îles de la... Lire la suite (20 octobre)
  • « La machine de Turing »
    Le destin d’Alan Turing a tout pour émouvoir. Génial mathématicien, il réussit dès 1942 à casser le code secret Enigma, utilisé durant la guerre par l’Allemagne nazie pour ses transmissions. Il permet... Lire la suite (19 octobre)
  • « Le banquet »
    Après s’être attachée à mettre en scène le monde des bureaux dans Open space en 2014, la comédienne, danseuse, auteure et metteuse en scène Mathilda May s’attaque, au sens propre du terme, au banquet... Lire la suite (16 octobre)
  • « La nostalgie du futur »
    Un jour quelque chose a bouleversé Catherine Marnas, directrice du TnBA, le télescopage d’un documentaire vu à la télévision, montrant la richesse obscène et vulgaire des dirigeants d’une société... Lire la suite (15 octobre)
  • « De la démocratie »
    En 1835, dans De la démocratie en Amérique , un aristocrate normand livre un portrait sans complaisance de ce système politique qu’il a observé lors de son voyage en Amérique. Il admire cette... Lire la suite (14 octobre)