Actualité théâtrale

Saison 2013-2014

Théâtre de La Commune d’Aubervilliers Partenaire Réduc’Snes

- Du 27 septembre au 5 octobre, 8ème édition des "Rencontres Ici et là".

Cette manifestation est la mise en bouche idéale pour entrer en paroles et musiques dans la nouvelle saison.

Plusieurs titres sont à l’affiche : "Tout seul" installe dans une drôle de roulotte un singulier bonhomme qui recrée le monde à partir du dictionnaire.

Dans "La ligne jaune" , de petits ouvriers pas plus grands que le pouce racontent l’histoire de leur usine.

Pour les plus petits, on peut imaginer sous les préaux des écoles "Deraille" un spectacle entre équilibres et jonglages de l’Académie Annie Fratellini et un "Opticirque" , petit cabinet de curiosités et de magie.

Il y aura aussi "Triplette" avec des personnages sortis des années 30, des rires aux éclats, de la musique, un parcours à la recherche de ses ancêtres, des "Outre-mères " pas comme les autres et, pour ouvrir ces rencontres "C’est la faute à Rabelais", une fête des mots et des sons à savourer.

- Du 10 au 31 octobre (Grande salle) "Résumons-nous, la semaine a été désastreuse" d’après "Chroniques de la montagne" de Alexandre Vialatte. Mise en scène Charles Tordjman.

Pendant plus de vingt ans, le romancier et journaliste Alexandre Vialatte se livre à l’exercice délicat de la chronique. Tous les dimanches soirs, il apporte au train postal de 23h15, gare de Lyon, un texte pour "La Montagne".

- Du 7 novembre au 8 décembre (Salle des Quatre-Chemins) "La dernière neige" de Hubert Mingarelli. Réalisation et interprétation, Didier Bezace.

Dans une petite ville de montagne, un jeune garçon rêve d’acheter le milan qu’il voit dans sa cage, à chaque fois qu’il passe devant la boutique du brocanteur. Entre un père malade et une mère qui s’absente souvent, l’enfant s’accroche au rêve de posséder le rapace des grands espaces.

- Du 15 au 17 novembre (Grande salle) "Un beau matin, Aladin" d’après " Les mille et une nuits". Adaptation Agrès Sourdillon et Charles Tordjman. Mise en scène Charles Tordjman.

Le bruit court que le roi Shahrayar trompé par sa très belle épouse décide de se venger en épousant chaque jour une jeune fille qu’il fait décapiter à l’aube. On raconte que Shéhérazade, la fille du grand Vizir raconte au roi, un nouveau conte tous les matins.

- Du 5 au 8 décembre (Petite salle) "B’alla Capella" de Vincent de Lavenère.

Vincent de Lavenère a fait de la jonglerie musicale, un art à part entière. Il crée ses spectacles comme des partitions. La technique cède le pas à la grâce…

- Du 10 janvier au 1er février 2014 (Grande salle) "Le jeu des 1000 €uros" d’après l’émission de France Inter. Texte et mise en scène : Bertrand Bossard.

Le plus vieux des jeux radiophoniques. Mais nous sommes en 2213, dans un monde où pour la satisfaction de tous, la culture est interdite. Bertrand Bossard, prenant la tête de la rébellion , décide de faire du "Jeu des mille francs", l’arme secrète de la révolte.

- Du 7 au 14 février 2014 "Femme non-rééducable" de Stefano Massini, Mise en scène d’Arnaud Meunier.

En 2005, Vladislav Surkov, le puissant secrétaire de Vladimir Poutine décide que les ennemis de l’État se répartissent en deux catégories : Les ennemis avec qui on peut discuter et les autres dits non rééducables. La journaliste Anna Politkovskaïa comptait certainement parmi ces derniers.

- Du 4 au 16 mars 2014 "Le silence des chevreaux" Conception Ilka Schönbein.

Sur le plateau, une vieille dame et une chèvre. Elles ont perdu l’une et l’autre leurs six frères et sœurs. Jeux de masques, jeux de corps, musque klezmer et chants yiddish, composent le spectacle de Ilka Schönbein et de sa complice Alexandre Lupidi.

- Du 5 au 9 mars 2014 (Grande salle) "Lucrèce Borgia" de Victor Hugo. Mise en scène Jean-Louis Benoit.

Créée en 1832, la pièce de Victor Hugo triompha. Elle allie le grotesque et le sublime, la monstruosité et l’humanité.

- Du 3 au 16 mars 2014 "Elf, la pompe Afrique" de et avec Nicolas Lambert.

De Dédé la Sardine à Monsieur Afrique en passant par Alfred Sirven et Loïc Le Floch-Pringent, tous ont eu leur part de jeu dans le grand spectacle politico-financier du procès Elf.

Ici, comme dans une mise en abymes, les prévenus jouent la comédie entre arrogance, cynisme et ridicule, de faux aveux en vraies dérobades.

- Du 19 mars au 5 avril (Petite salle) "Pulvérisés" de Alexandra Badea. Mise en scène Jacques Nichet et Aurélia Guillet.

La course au profit, la folle circulation des capitaux, la perturbation du marché financier… Alexandra Badea raconte la solitude, le désarroi et leur intimité de quatre personnages, étrangers les uns aux autres, que les rouages incontrôlables de la Grande Machine Financière pulvérisent. Ici, les canons du théâtre traditionnel sont délaissés pour mieux faire la lumière sur la conscience de chacun.

SPECTACLES TOUT PUBLIC :

- Du mercredi 27 au samedi 30 novembre, à partir de 8ans (grande salle) "Aucun homme n’est une île" de Fabrice Melquiot. Mise en scène Roland Auzet.

Jacques, 15ans, garçon de chair et d’os fait face à Oscar, personnage virtuel sur un écran.

Jacques et Oscar se rencontrent et tombent amoureux de la même fille. Ce duo devient alors un étonnant duel.

- Mercredi 11 et jeudi 12 décembre. A partir de 9 ans (Grande salle) "Un chien dans la tête" de Stéphane Jaubertie. Mise en scène Olivier Letellier.

Le fils est devenu un homme. Il vient nous raconter son histoire.

- Du mardi 11 au Vendredi 14 février 2014. A partir de 8 ans (Espace Renaudie) "Les soleils pâles" de Marc-Antoine Cyr. Mise en scène de Marc Beaudin.

Au milieu d’un monde qui ressemble à une jungle, se trouve un hôpital voué à la démolition, où brillent quelques soleils pâles : Tristan, 9 ans malade et révolté, Élodie, 8ans, atteinte de vieillissement prématuré et, pour veiller sur eux, une infirmière très dévouée. Au premier mur démoli, cette petite communauté va devoir faire face.

- Du mercredi 9 au vendredi 11 avril 2014. A partir de 8 ans (Petite salle) "Raoul Pêques et la vaisselle de 7 ans" Texte et mise en scène Mael Le Mée.

Depuis le jour de sa naissance, les parents de Raoul ont arrêté de faire la vaisselle. Ils comptent sur lui pour s’en occuper...

LA SAISON PASSAGE, c’est aussi :

- Jeudi 31 octobre 2013 (Petite salle) "Al Atlal (Les ruines)" de Sharif Andoura d’après Oum Kalsoum et Mahmoud Darwich. Mise en scène Mathieu Cruciani.

"Al Altal" est le titre de la chanson fleuve d’ Oum Kalsoum, récit des ruines que laisse l’amante après son départ.

- Lundi 10 février 2014 (Salle des Quatre chemins) (Entrée gratuite sur réservation indispensable au 01 48 33 16 16. "Troyennes" d’après Euripide.

Après dix années de guerre, Troie est tombée. La ville est pillée puis incendiée. Les troyens sont décimés par les vainqueurs grecs qui prennent comme butin les femmes illustres de la cité.

- Les 2, 3 ou 4 juin Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis.

- Du vendredi 13 au jeudi 19 juin 2014 (Petite salle) "Le vice-Consul" de Marguerite Duras. Atelier Spectacle Eric Vigner avec les élèves comédiens, scénographes, régisseurs et dramaturges du Groupe 41 (3ème année, sortie en juillet 2014) de l’École Supérieure d’Art Dramatique au Théâtre National de Strasbourg.

Théâtre de la Commune d’Aubervilliers. Centre Dramatique National. Rue Edouard Poisson 93 304 Aubervilliers cédex.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative 01 48 33 16 16

Theatredelacommune.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)