Actualité théâtrale

Saison 2012-2013

Théâtre de l’Aquarium La Cartoucherie. Partenaire Réduc’snes

"Cette saison croise des auteur(e)s d’hier et d’aujourd’hui, comme elle associe dans le même bouquet de tout jeunes metteur(e)s en scène et d’autres plus confirmé(e)s : là aussi, il s’agit de croiser les générations et les regards. Comme nous croiserons les arts, avec la présence à l’année du "quatuor à cordes Léonis" qui concoctera pour nous une série de "café- concerts" les samedis après-midis, mêlant musique classique et contemporaine, donnant à entendre aussi des filiations musicales (comme entre Haydn et Mozart)."

François Rancillac, Directeur du Théâtre de l’Aquarium ..

- De novembre 2012 à avril 2013, "Mon père qui fonctionnait par périodes culinaires et autres" Spectacle itinérant tout terrain – création.

Dans 21 vignettes délicieuses de drôlerie et de tendresse acidulée, Elisabeth Mazev dresse le portrait d’un père immigré qui tente, à travers la nourriture, de recréer pour lui et sa famille la Bulgarie natale.

Les spectacles peuvent être joués partout et gratuitement, dans un salon, un local associatif, une bibliothèque, une salle de classe.

- Du 8 au 30 novembre 2012, Théâtre, création. "La putain de l’Ohio" de Hanokh Levin, mise en scène Laurent Gutmann.

Le jour de ses soixante-dix ans, un homme décide de s’offrir une prostituée. Mais il aimerait bien ne rien débourser. Pas facile, car la dame contactée est insensible à la pitié et ne fait ni remise, ni crédit. Avis aux oreilles chastes : mieux vaut passer son chemin…

- Café-Concert du" Quatuor Leonis" samedi 17 novembre à 18h

- Du 4 janvier au 3 janvier 2013. Théâtre, création. "Ma mère qui chantait sur un phare" de Gilles Grenouillet, mise en scène de François Rancillac.

Au bord de la mer, sur une plage déserte, Marzeille et Perpignan, deux gamins de 13 et 10 ans découvrent leur mère juchée au sommet d’un phare, en train de chanter sa douleur face à l’Océan. C’est pour les deux frères l’amorce d’une journée épique et héroïque.

- Café-concert du "Quatuor Léonis" samedi 26 janvier à 18h

- Du 12 février au 3 mars 2013. Théâtre, création. "Eyolf (Quelque chose en moi me ronge)" d’Henrik Ibsen, mise en scène Hélène Souilé.

De retour de voyage, Alfred annonce à son épouse qu’il n’écrira pas la grande œuvre qu’il avait en projet mais qu’il se consacrera entièrement à l’éducation de leur fils, le petit Eyolf.

Dès lors leur enfant deviendra un obstacle entre eux. Qui est en réalité, "La demoiselle aux rats" qui offre ses services à la famille dans le doute ?
- Café-concert du "Quatuor Léonis" samedi 23 février à 18h

- Du 19 mars au 5 avril 2013. Cycle "Bourreaux d’enfants". Deux courts spectacles par soirée.

"Modeste proposition" d’après Jonathan Swift, mise en scène François Rancillac.

La société va mal mais qui prendra en compte les problèmes de pauvreté et de malnutrition des enfants ? La police est débordée et les gouvernants sont frappés d’impuissance.

- Café-Concert du "Quatuor Léonis" samedi 30 mars à 18h

"L’homme qui rit" d’après le roman de Victor Hugo, conception, adaptation et jeu, Christine Guénon.

Une nuit, le misanthrope Ursus recueille dans sa roulotte deux enfants abandonnés au froid et à la faim. Une petite fille aux yeux gelés et un garçon au visage défiguré par des trafiquants d’enfants. Gwynphaine au visage tailladé en rictus va devenir le célèbre "Homme qui rit", vedette incontestée des foires de la Vieille Angleterre.

- Du 9 au 28 avril 2013. Cycle "Bourreaux d’enfants". 2 spectacles courts par soirée

" La pluie d’été" d’après le roman de Marguerite Duras, adaptation et mise en scène de Lucas Bonnifait.

C’est l’histoire d’une famille nombreuse de Vitry-sur-Seine, de parents immigrés et de leur sept enfants. Un jour, Ernesto, l’un des enfants, réalise qu’il sait lire alors qu’il n’a jamais appris. Il décide alors de ne plus se rendre à l’école où on lui apprend " les choses qu’il ne sait pas". A force de comprendre sans apprendre, le garçon sait la physique, les mathématiques, la philosophie…

" Notre avare" d’après l’œuvre de Molière. Recomposition et mise en scène de Jean Boilot.

Lise, Cléante, Valère et Marianne ont maintenant la quarantaine et se retrouvent à l’occasion d’un anniversaire. Les quatre héritiers font revivre ce père (et ce beau-père) tyrannique et découvrent qu’ils ont été profondément marqués par la violence mortifère d’Harpagon.

- Du 10 au 24 mai 2013, Théâtre. "Les tentations d’Aliocha" d’après " Les frères Karamazov" de Féodor Dostoïevski, Mise en scène de Guy Delamotte.

Quel est ce dieu qui nous fit libres et donc offerts à la tentation et au crime ? Un père à la fois despote et bouffon qu’on retrouve mystérieusement assassiné. Quatre fils qui se soupçonnent mutuellement, tandis que leurs amantes tentent désespérément de les sauver.

- Les samedi 1er, dimanche 2, samedi 8 et dimanche 9 juin 2013. Saga théâtrale de 11 heures avec 14 comédiens et 4 musiciens "Soda" (Soyons oublieux des désirs d’autrui)

C’est un feuilleton théâtral d’une durée de 11 heures. Un pur concentré de le polyphonie du monde dans une enfilade d’histoires sous des formes diverses : dialogues, chansons, poésie mais également en blogs et en chat. Un spectacle jubilatoire écrit à trois mains pour un aréopage de comédiens et de musiciens.

Et encore :

Du 23 au 27 octobre, l’Aquarium accueille "Paroles d’acteurs" dans le cadre du Festival d’automne. "Deux Labiche de moins’ d’après " Le mystère de la rue Rousselet" et " Un mouton à l’entresol" d’Eugène Labiche. Mise en scène de Nicolas Bouchaud.

Pour cette nouvelle édition de "Paroles d’acteurs", dispositif soutenu par l’Adami, de jeunes acteurs débutants ont travaillé sous la direction d’un "maître" de théâtre, cette année, Nicolas Bouchaud.

Du 6 au 20 décembre 2012, l’Aquarium accueille " Le livre de Damas et des Prophéties" d’après "Un jour de notre temps" et "Le viol" de Saadallah Wannous, mise en scène et scénographie de Fida Mohissen.

Grand dramaturge syrien, Saadallah Wannous (mort en 1997) a été un des rares intellectuels arabes à avoir dénoncé l’instrumentalisation politique du conflit israélo-palestinien.

Un conte flamboyant pour tenter de construire sa propre humanité en reconnaissant celle de l’autre et imaginer une histoire commune.

Le Théâtre de l’Aquarium, c’est aussi :

Les Assises du conte à la Cartoucherie, le dimanche 28 octobre 2012 de 11h à 20h

Le Festival "June Events" 7ème édition du 4 au 16 juin 2013

Le Festival des Écoles du Théâtre public à la Cartoucherie, du 20 au 30 juin 2013

Une journée "Faites du théâtre" Ateliers d’initiation au théâtre et à la danse, le 20 octobre 2012 ;

Des répétions ouvertes pour les "Créations-maison"

Des visites commentées du théâtre.

Des rencontres possibles avec les équipes artistiques des spectacles.

Des films au Cinéma Le Vincennes

L’atelier de Théâtre amateur du lundi soir.

Les "Acolytes" pour découvrir toutes les étapes d’une création. Cette année "Ma mère qui chantait sur un phare"

Théâtre de l’Aquarium, La Cartoucherie, Route du champ de manœuvre 75 012 Paris

www.theatredelaquarium.com

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 74 72 74

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Memories of Sarajevo »
    Julie Bertin et Jade Herbulot, deux jeunes metteuses en scène nées dans les années 80, ont démarré en 2013 un travail sur l’idée de l’Europe avec une pièce très remarquée Berliner Mauer : vestiges .... Lire la suite (23 novembre)
  • « Le paradoxe des jumeaux » de Jean-Louis Bauer et Elisabeth Bouchaud.
    Après la mort de Pierre Curie, Marie Curie va poursuivre seule et avec la même détermination ses recherches sur la radioactivité avant de faire des découvertes majeures sur le radium et le polonium.... Lire la suite (22 novembre)
  • « Price »
    Dans une petite ville américaine, où l’industrie décline tandis que la pollution et le chômage augmentent, Dany, qui vient de terminer le lycée, s’interroge sur son avenir, tout comme ses copains Larry... Lire la suite (22 novembre)
  • « Carnet de notes »
    Ils sont sept, quatre filles et trois garçons, sans oublier quelques instruments de musique, et l’on s’embarque avec eux pour un voyage dans l’école, de la primaire au lycée. Avec eux on est élève,... Lire la suite (21 novembre)
  • « Le soliloque de Grimm »
    Une tente quechua passablement déglinguée, un fauteuil défoncé d’où déborde le crin, une radio, un jerrycan, une vieille affiche de théâtre, une chaise percée pour SDF du vingt-et-unième siècle, une... Lire la suite (21 novembre)