Actualité théâtrale

Saison 2015-2016

Théâtre de la Bastille

"Les sonnets de Shakespeare " Du 21 septembre au 3 octobre à 20h – Du 5 au 9 octobre à 21h.

Direction artistique Richard Brunel –Composition et direction musicale Frédéric Fresson.

Chant Norah Krief

Le spectacle est avant tout rythmique. Rythme du cœur de l’auteur qui bat et qu’on entend dans ses élans, ses inquiétudes, ses déclarations.

Rythme du corps de la comédienne Nora Krief qui répercute chaque intention des sonnets avec une précision discrète.

Théâtre : Bastille

"Las ideas " Du 7 au 16 octobre, 19h 30

Dramaturgie et mise en scène Frederico Leon.

Spectacle en espagnol surtitré en français.

Deux hommes autour d’une table de ping-pong. Ils échangent des idées à propos de créations à venir. Un ordinateur, personnage à part entière, permet de voir comment la pensée chemine, s’organise, se trie.

"Removing " Du 12 au 16 octobre à 21 h.

Conception et chorégraphie de Noé Soulier.

Fort d’un parcours mêlant ballet classique et danse contemporaine, Noé Soulier crée une danse combative qui s’inspire du Jiu-jitsu brésilien, cet art martial qui amène à collaborer les adversaires qui s’affrontent.

"Onomatopée" Du 19 octobre au 6 novembre à 20h

TG Stan, de Koe, Dood Paard § Maatschappij Discordia.

"Onomatopée " est le pari lancé par la collaboration entre cinq comédiens de différentes compagnies flamandes et néerlandaises.

Qu’ils viennent de Tg Stan, de Koe, Dood Paard ou de Maatschappij Discordia, tous ont le même objectif : faire du théâtre un lieu où les conventions sont renversées, où le jeu permet au spectateur de s’intégrer à la représentation.

"Lettres de non-motivation" du 10 au 21 novembre, 20h.

Textes de Julien Prévieux, conception et réalisation Vincent Thomasset.

Dans un contexte économique difficile où nombreux sont ceux qui écrivent des lettres de motivation.

Ces « lettres de non-motivation » jouent sur le décalage entre les qualités requises pour obtenir une réponse favorable et la réalité des postes à pourvoir.

"So you can feel " du 24 au 28 novembre ,19h 30.

De et avec Pieter Ampe.

Pour élaborer son tout premier solo, Pieter Ampe est allé oxygéner son âme blessée dans les rues de New-York.

En sillonnant la ville, il a vu, il a été vu, il a beaucoup étonné et a souvent été surpris.

Quand il entre en scène c’est comme s’il déambulait encore dans Central-Park.

"Scène pour une conversation après le visionnage d’un film de Michael Haneke " du 24 au 28 novembre, 21h

Conception et mise en scène El Conde de Torrefiel.

La pièce est composée de douze courtes histoires qui racontent, de manière économe mais cependant expressives, les traumatismes et les fantasmes quotidiens d’un groupe de jeunes gens européens.

"Rouge décanté " du 2 au 18 décembre, 20h

D’après le roman de Jeroen Brouwers, mise en scène Gut Cassiers.

Au départ, il y a l’ouvrage de Jeroen Brouwers, écrivain néerlandais méconnu en France qui relate les souvenirs de l’auteur qui, enfant fut enfermé avec sa mère, sa sœur et sa grand-mère dans un camp d’internement japonais lors de la seconde guerre mondiale.

Un pan douloureux de l’Histoire qui resta longtemps occulté.

"Le bruit court que nous ne sommes plus en direct " du 7 au 16 janvier à 20h et du 18 au 29 janvier à 21h.

Spectacle de et avec "L’Avantage du Doute".

Le collectif "L’Avantage du doute" qui revient pour la troisième fois au théâtre de la Bastille, s’empare cette fois de la question de notre rapport à l’image ou plutôt de ses paradoxes.

D’une part, l’image médiatique, ses flux continus, ses mises en scènes, et leur pouvoir de passivité.

"By Heart " du 18 au 26 janvier, à 19h 30.

Ecrit et interprété par Tiago Rodrigues / Mundo Perfeito.

Tiago Rodrigues parle de la liberté, de résistance, de censure en entonnant un hymne au plaisir de dire, lire et réciter.. Il propose en moment éphémère faisant peu à peu son nid dans nos corps à l’affût.

Le mot de la langue française qu’il affectionne le plus est "vulnérabilité".

"Relative Collider " du 29 janvier au 1er février, 19h 30

Conception Liz Santoro § Pierre Godard.

Quatre interprètes entre sur scène. L’un s’installe derrière un ordinateur et lance un métronome qui donne son tic-tac répétitif.

Les trois autres tapent de leurs talons en rythme.

Tout commence ainsi et se déploiera simplement de la même façon précise et entêtante avec des variations qui tiennent au développement des combinaisons corporelles et sonores.

"Voyage au bout de la nuit" du 2 au 19 février, 21h

Texte Louis-Ferdinand Céline

" Le coup droit lifté de Marcel Proust " du 6 au 19 février, 18h 30.

D’après Marcel Proust.

Par le Collectif "Les possédés"

Pour " Voyage au bout de la nuit " Rodolphe Dana est seul sur scène, seul comme Ferdinand Bardamu, figure tragi-comique, plongé dans la boucherie de la guerre de 14.

Pour " Le coup droit lifté …" ils sont quatre sur le plateau, deux hommes et deux femmes qui se retrouvent dans différentes émotions : l’enfant qui attend le baiser de sa mère, le premier émoi amoureux, le souvenir qui surgit grâce à l’odeur d’une madeleine.

"Jan Fabre" du 9 au 23 mars à 20h.

"Attends, attends, attends …" Solo pour Cédric Charron.,

" Drugs Kept me alive", Solo pour Antony Rizzi.

" Preparatio Mortis " Solo pour Annabelle Chambon .

Les trois pièces sont des hymnes à la vie, à sa fragilité comme à son éclat. Chez Jan Fabre, chacun est en sursis, la vie est un passage et le savoir conduit à l’éprouver avec beaucoup d’intensité.

"J’ai dans mon cœur un général Motors " Du 29 mars au 3 avril, 20h.

Un spectacle de la Compagnie "Vous êtes ici".

A Détroit, dans les années 60, il y a Ford, General Motors et Motown, l’entreprise musicale de Gordy.

A Detroit, il y a aussi Diane, une jeune fille à la peau café au lait qui rêve de devenir une star. Elle deviendra Diana Ross.

C’est la première mise en scène de Julien Villa, l’un des complices de Sylvain Creuzevault.

"Occupation Bastille" du 11 avril au 12 juin.

L’acteur, auteur et metteur en scène portugais Tiago Rodrigues, récemment nommé à la tête du Théâtre National de Lisbonne, aime les collaborations, les croisements, le théâtre qui se réinvente dans l’instant.

Le théâtre de la Bastille l’a invité à être le chef d’orchestre de "Occupation Bastille" pendant deux mois.

"Bovary " du 11 au 17 avril, 20h

D’après le roman de Gustave Flaubert, adaptation et mise en scène Tiago Rodrigues.

"Ce soi r ne se répétera jamais " les mardis 10, 17 et 24 mai à 20h

" Je t’ai vu pour la première fois au Théâtre de la Bastille " du 6 au 12 juin à 20h.

Théâtre de la Bastille 76 rue de la Roquette 75 011 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 57 42 14

www.theatre-bastille.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Les naufragés » suivi de « La fin de l’homme rouge »
    Après Ressusciter les morts , Emmanuel Meirieu s’attache à nouveau à adapter deux livres témoignages, Les naufragés, avec les clochards de Paris de Patrick Declerck et La fin de l’homme rouge de... Lire la suite (16 septembre)
  • Théâtre 14
    Les nouveaux directeurs du théâtre 14, Mathieu Touzé et Édouard Chapot, proposent aux abonnés et aux curieux, pendant la durée des travaux au théâtre qui vont durer jusqu’au 20 janvier, UN PARCOURS... Lire la suite (13 septembre)
  • « Tempête en juin »
    Ce sont les deux parties de Suite française que Virginie Lemoine et Stéphane Laporte ont adapté et mis en scène (Virginie Lemoine seule pour la seconde partie) dans ces deux spectacles. Irène... Lire la suite (13 septembre)
  • « Marie-Antoinette »
    De Marie-Antoinette Stefan Zweig dit « Elle n’était ni la grande sainte du royalisme ni la grande « grue » de la Révolution, mais un être moyen, une femme en somme ordinaire, pas trop intelligente, pas... Lire la suite (13 septembre)
  • "Mademoiselle Julie"
    Cette pièce que nous avons chroniquée ici : « Mademoiselle Julie » est reprise dans le même théâtre à partir du 1° octobre. Une belle occasion de la (re)découvrir. Micheline... Lire la suite (11 septembre)