Actualité théâtrale

Saison 2014-2015.

Théâtre des Quartiers d’Ivry Partenaire Réduc’Snes

Le monde vu d’ailleurs. Le Théâtre des Quartiers d’Ivry devient Théâtre des Quartiers du Monde avec "Uruguay Trilogie ". Une occasion de découvrir ou de redécouvrir "Ouz" et "Ore" du jeune auteur Gabriel Calderôn ou "Mi Munequita" interprétée par une compagnie chilienne, la Mala Nueva.

Mais cette saison ce seront aussi Sénèque (Phèdre) Shakespeare (La nuit des rois) Kleist (Penthésilée), Tchekov (La Mouette) et Maeterlinck (Les aveugles) qui seront au programme..

Et si la programmation d’un théâtre était, à sa façon, une réponse aux problèmes auxquels la société d’aujourd’hui est confrontée ?

Du 29 septembre au 18 octobre " Ore" de Gabriel Calderon, mise en scène Adel Akim.

Une fille a disparu enlevée par des militaires dans un pays sous dictature. Quelques années plus tard, son frère s’engage dans l’armée. Les parents ressentent cette décision comme une insulte au passé.

L’arrivée du général et de son fils, lui aussi militaire, va révéler des secrets de famille enfouis….

Du 29 septembre au 19 octobre "Ouz" de Gabriel Calderon. Mise en scène Gabriel Calderon en collaboration avec Adel Akim.

Dieu parle. Mais là, il ne s’adresse ni à Moïse ni à Abraham mais à Grace, une femme ordinaire. Il exige d’elle qu’elle tue l’un de ses deux enfants, qu’elle choisisse entre Tom un jeune homme plein d’enthousiasme et de projets et l’autiste Dorothée.

Mais bientôt, tous le village va s’en mêler….

Du 29 septembre au 19 octobre " Mi Munequita " de Gabriel Calderon, mise en scène Adel Akim.

Spectacle en espagnol surtitré en français.

La petite fille appartient au genre humain. Cependant sa famille et ses amis sont des loups.

Chargée de délires, de tragédies, de fantaisie, de grotesque " Mi Munequita " explore les zones d’ombre de la famille pour se confronter aux grands tabous.

La petite fille est née au sein d’une famille "idéale" mais au fur et à mesure que se déroule le récit, la famille va se démembrer et laisser apparaître une multitude de petites histoires secrètes…

Du 3 au 30 novembre " La Mouette " d’Anton Tchekov, mise en scène Yann-Joël Collin.

Dans "La mouette " Treplev place son théâtre au milieu de la propriété familiale

De la même manière, les acteurs vont prendre possession d’un espace et entreprendre de mettre en jeu, de façon impromptue, le texte de Tchekov.

Les 11, 12 et 13 décembre, dans le cadre des théâtrales Charles Dullin, édition 2014 " Chassez le naturel " propos dansé par Jacques Bonnaffé-Jonas Chéreau d’après "Le parti pris des animaux " de Jean-Christophe Bailly. Jeu et mise en scène Jacques Bonnaffé.

Petite conférence à propos du monde animal devenue un duo-dansé sur des textes de Jean-Christophe Bailly,

Le spectacle est une boîte à surprises où Jacques Bonnaffé et Jonas Chéreau manipulent poésie et humour pour débusquer les pensées qui habitent l’animal…

Du 5 janvier au 1er février " La nuit des rois " de William Shakespeare mise en scène Clément Poirée.

Que désirent les personnages de Shakespeare ? L’idée de l’amour dit Orsino. L’amour pour une image, l’amour pour un être disparu, l’amour pour la bouteille…

Orsino et Olivia vivent cloîtrés. Ils ont étés ensevelis par le sommeil et ils frôlent le réel comme des somnambules. Ils vivent dans leur nuit, la nuit des rois.

Du 2 au 15 février "Phèdre" de Sénèque, mise en scène Elisabeth Chailloux.

La traduction de Florence Dupont, par sa clarté, sa limpidité et son lyrisme ressuscite Sénèque et cette Rome de Néron nous apparaît étrangement proche…

Les 21 et 28 février à la Médiathèque d’Ivry, Auditorium Antonin Artau , présentation de la mise en espace de deux pièces :

Samedi 21 février, 16 h " Enfermées" Texte de Rona Munro mise en scène Magali Léris.

Une pièce sur la famille, sur le crime et le châtiment.

Samedi 28 février, 16h "Tebas land " Texte de Sergio Blanco mise en scène Adel Akim.

Un auteur rencontre un prisonnier avec qui il veut monter un spectacle au Theatro San Martin de Buenos Aires.

Du 9 au 22 mars, Studio Casanova .Trois pièces de Marius Von Mayenburg. Conception et mise en scène Maïa Sandoz.

"Le moche" Monsieur Lette souffre d’avoir un visage disgracieux. Il prend la décision de passer par la chirurgie esthétique. Mais lorsqu’il se réveille après l’opération, il découvre que le chirurgien a fait de son visage un chef d’œuvre…

"Voir clair" Julie cherche du travail. Elle trouve une place de femme de ménage chez monsieur Walter, un veuf qui a des manies et de curieuses exigences…

"Perplexe " Eva et Robert rentrent de vacances. Pendant leu absence, Judith et Sébastien étaient censés s’occuper des plantes. Or, tout indique qu’ils sont devenus les occupants de leur appartement.

Du 26 mars au 5 avril " Les aveugles " Texte Maurice Maeterlink. Mise en scène Daniel Janneteau.

Douze aveugles attendent le retour d’un prêtre qui les a conduits jusque-là. Or, ce prêtre est mort parmi eux. Les aveugles sont perdus d’ignorer la raison de son absence.

Le célèbre texte de Maeterlink est un entrelac complexe de mots simples, une partition réglée de silences et de mots, de cris confus et de respirations.

Du 4 au 31 mai "Le projet Penthésilée". Texte Heinrich Von Kleist. Adaptation et mise en scène Catherine Boskowitz.

Chef de l’armée des amazones, Penthésilée conduit ses guerrières sus les murs de Troie. Comme un véritable torrent, elle renverse tout sur son passage sous le regard des commandants grecs et troyens qui n’y comprennent rien.

MAIS AUSSI :

Atelier Théâtre : Chaque saison, d’octobre à juin, ont lieu treize cours hebdomadaires (8 cours pour enfants et adolescents et 5 cours pour adultes).

Ils permettent au total à près de 200 amateurs de pratiquer le théâtre.

Renseignements : Marie Picgirard 01 43 90 49 44.

Ateliers hors les murs.

A l’Institut National des jeunes aveugles. L’atelier fonctionne depuis quatorze ans.

Au Lycée Romain Rolland d’Ivry où le théâtre des Quartiers d’Ivry est responsable de l’option Théâtre facultative depuis quatorze ans.

A l’Université Paris 1 –Panthéon Sorbonne où un atelier de pratique conduit par Youlia Zimina et Hélène Avice se déroule depuis cinq ans.

A la Maison d’Arrêt de Fresnes, en collaboration avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation du Val de Marne, où l’Atelier existe depuis 6 ans.

Le Théâtre des Quartiers d’Ivry est par ailleurs partenaire du dispositif "Trevers’Arts" à destination des jeunes spectateurs, initié et développé par l’Association Nationale de Recherche et d’Action Théâtrale.

Théâtre de Quartiers d’Ivry Antoine Vitez , 1 rue Simon Dereure 94 200 Ivry

Studio Casanova 69 avenue Danielle Casanova 94 200 Ivry

Auditorium Antonin Artaud 152 avenue Danielle Casanova 94 200 Ivry.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) 01 43 90 49 49

www.theatre-quartiers-ivry.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)
  • « La fuite ! » Comédie en huit songes de Mikhaïl Boulgakov.
    1920. Les « Russes blancs » sont aux abois. La guerre civile qui a suivi la révolution bolchevique s’est finie en échec. Il ne reste plus à cette population que de fuir et d’aller trouver refuge en... Lire la suite (4 décembre)
  • « Le voyage de D. Cholb »
    En 2013, le comédien, metteur en scène et auteur Bernard Bloch, juif athée de gauche affligé par l’état des relations israélo-palestiniennes, décide de passer quelques jours en Cisjordanie avant d’aller... Lire la suite (3 décembre)
  • « Maîtres anciens »
    On connaît l’art de Thomas Bernhard pour dire sa haine de l’État catholique autrichien et des Autrichiens. Dans son roman Maîtres anciens, qu’adapte et joue seul en scène Nicolas Bouchaud, un... Lire la suite (1er décembre)
  • « Festen »
    Cyril Teste s’est emparé du scénario du film de Thomas Vinterberg, l’a adapté pour le théâtre, sans le trahir en laissant intacte la charge émotionnelle du film. Quand la pièce commence, la salle est... Lire la suite (29 novembre)