Actualité

Titularisation des stagiaires en période de pandémie : les syndicats de la FSU demandent des garanties au Ministère

Le SNES, le SNEP, le SNUEP et le SNUIPP-FSU ont écrit au DGRH du Ministère de l’Éducation Nationale après avoir été interpellés par de nombreux stagiaires concernant les conséquences du confinement sur leur titularisation.
Ils souhaitent "avoir confirmation que la période de 36 jours (décret 94-874 du 7 octobre 1994) ne sera pas comptabilisée, et que la titularisation des stagiaires prendra bien effet au 1er septembre 2020, les stagiaires étant actuellement au travail."
Concernant la titularisation, ils relèvent que "la période des visites « inspections » de stagiaires s’effectue de manière intensive de février à mai, or celle-ci est de fait fortement impactée. Les deuxièmes visites des tuteurs de l’INSPE et des tuteurs de terrain se déroulent aussi sur cette période. Il va donc être complexe pour certains qu’un avis soit émis."
En raison de cette situation exceptionnelle, nos syndicats demandent "une bienveillance particulière pour les titularisations 2020."
Ils rappellent que l’inspection "n’est en aucun cas obligatoire, la procédure peut être allégée."
" Pour les stagiaires qui devaient bénéficier de visite supplémentaire , les premières n’ayant pas été convaincantes, il faut que ceux-ci soient prioritaires à la reprise en tenant compte d’un temps de réappropriation de la classe. Si cette autre visite n’était pas jugée satisfaisante, et qu’à l’issue du jury l’avis était défavorable à la titularisation, nous demandons que ces stagiaires puissent être prolongés avec un passage devant le jury d’ici le mois de décembre comme cela se fait chaque année, en lieu et place des renouvellements qui pourraient être proposés."
Pour les stagiaires en renouvellement cette année, "l’inspection est normalement une obligation pour la titularisation. Nous demandons que l’obligation d’inspection soit suspendue et que l’avis du tuteur puisse, comme pour les autres stagiaires, servir de base à la titularisation. Si celle-ci devait être maintenue ils doivent être prioritaires à la reprise, en tenant compte d’un temps de réappropriation de la classe. Pour tout stagiaire où un doute subsisterait à l’issue du jury de juin, nous demandons vu les circonstances exceptionnelles, une prolongation et un passage devant le jury d’ici le mois de décembre 2020."
Pour les stagiaires de l’agrégation externe et interne déjà titulaires du corps des professeurs d’EPS, certifiés, CPE, le SNES, le SNEP, le SNUEP et le SNUIPP-FSU demandent "que l’obligation d’inspection soit suspendue et que tous ces stagiaires soient titularisés. Pour les stagiaires de l’agrégation autres nous demandons à ce que les principes demandés pour les stagiaires du CAPEPS soient appliqués."

A l’issue du jury du mois de décembre, ces syndicats demandent "à ce que les stagiaires titularisés puissent l’être avec effet rétroactif au 1er septembre 2020, ce qui est déjà le cas pour les congés maternité, et que d’autre part pour les stagiaires qui ne seraient pas titularisés, la prolongation soit transformée en renouvellement avec jury au mois de juin 2021, pour une titularisation au 1er septembre 2021."
Le SNES, le SNEP, le SNUEP et le SNUIPP-FSU seront "très vigilants sur le nombre de prolongations (renouvellements) proposés, qui ne doit en aucun cas être supérieur à celui des années précédentes."

Autres articles de la rubrique Actualité