Éditos

Tout faux !

L’autoritarisme s’accommode fort bien de l’incompétence, le gouvernement en fait tous les jours d’éclatantes démonstrations. Mus par une idéologie libérale totalement décomplexée, les ministres rivalisent d’imagination pour savoir qui présentera la réforme la plus régressive, dans la ligne idéologique la plus conforme, quel que soit le degré d’impréparation, quel que soit le hiatus avec le réel. C’est ainsi que la sacro-sainte universalité du projet de retraite à points devient, belle universalité, un assemblage de mesures dérogatoires pour telle ou telle profession et que le Conseil d’État s’émeut des lacunes du document au point de tancer sévèrement le gouvernement. C’est ainsi que la réforme du lycée et du bac, confrontée aux réalités du métier de professeur et au fonctionnement des établissements, crée incident sur incident et engendre de la tension dans tous les lycées.

C’est ainsi enfin que la bien mal nommée ministre du Travail, qui fait peu de cas des travailleurs, reçoit des leçons d’humanité de la part du patron du Medef à l’occasion du congé pour deuil.

Les scores des candidats LREM aux municipales devraient les ramener à la réalité...

Autres articles de la rubrique Éditos

  • La grande cacophonie
    L’exercice de style du gouvernement en matière de communication est révélateur de la difficulté dans laquelle il se trouve. D’un côté, Édouard Philippe continue à vouloir afficher la plus grande fermeté,... Lire la suite (18 janvier)
  • À portée de main
    L’opinion publique soutient majoritairement un mouvement de grève que le gouvernement et certains médias s’évertuent à présenter comme la simple défense d’intérêts corporatistes. En effet, les derniers... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Provocations !
    Le discours d’Édouard Philippe soulève dans la profession une vague de colère qui ne peut que renforcer la détermination des personnels contre le projet de réforme des pensions. Tout en se réclamant du... Lire la suite (Décembre 2019)
  • Frapper fort...
    Problème de pédagogie : le gouvernement s’échine à expliquer que c’est une question de méthode, fait circuler divers scénarios ; las, l’opinion publique ne s’y trompe pas et a bien compris que ce projet... Lire la suite (Novembre 2019)
  • La précarité tue
    S’immoler par le feu est un geste politique, n’en déplaise aux émissaires du gouvernement. Ils ont beau avoir bien appris leur leçon et répété en boucle leurs éléments de langage, ils n’ont aucune... Lire la suite (Novembre 2019)