Actualité théâtrale

Théâtre Les Déchargeurs, jusqu’au 8 mai 2010

"Trahisons" d’Harold Pinter, mise en scène Serge Onteniente

Il existe des textes dont la musique, les vibrations, la fragilité narrative… ne conviennent pas à tous les traitements de mise en scène. Ainsi l’écriture singulière et tâtonnante de Jean-Luc Lagarde, à laquelle seuls quelques uns ont sur rendre sa vraie respiration et qui a trop souvent donné lieu à des extravagances, une sur-expression ou une sagesse nuisibles. Il en va de même pour Harold Pinter et pour "Trahisons" que certains, dans leur approche, ont commis l’erreur de placer dans une case du vaudeville bourgeois.
Il convient de saluer le travail de Serge Onteniente qui a laissé le texte en l’état et a demandé à ses comédiens de le jouer comme il est écrit, avec une distance qui éloigne l’émotion et toute approche psychologique des personnages. Des situations stéréotypées répétées dévoilent en filigrane les mécanismes du jeu amoureux, de la rencontre à la rupture, en passant par les premiers instants de lassitude.
Le texte est taillé au cordeau, de construction géométrique et la mise en scène assemble les cubes des différents épisodes avec d’habiles retour en arrière qui détricotent l’histoire terriblement banale de ce couple illégitime. L’essentiel est dans l’insignifiant et les quatre comédiens respectent la partition à la note près. Et par leur jeu ciselé, derrière les mots, ils expriment cette "autre chose" mystérieuse, qui survient à la lumière d’une phrase ou au contraire, se faufile en filigrane et qui résonne si bien en nous.
Une fois de plus le Théâtre Les Déchargeurs, décidément très inspiré dans ses choix, nous offre un spectacle de grande qualité qui redonne au théâtre de Pinter souvent malmené, sa vraie coloration.
Un très beau moment de théâtre.
Francis Dubois

Théâtre Les Déchargeurs
3 rue des Déchargeurs 75001 Paris.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 08 92 70 12 28

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La putain du dessus » Une pièce d’Antonis Tsipianitis
    « La putain du dessus » d’Antonis Tsipianitis, une pièce qui connaît un très grand succès en Grèce, retrace le destin d’une femme née dans une petite ville industrielle du nord-ouest du pays. Jeune,... Lire la suite (21 octobre)
  • « Pièce en plastique »
    Dans cette pièce écrite en 2015, Marius von Mayenburg met en scène une famille, bien installée socialement, dont il excelle à montrer les rêves avortés, les contradictions, les frustrations et le mal... Lire la suite (20 octobre)
  • « Le poète aveugle »
    Jan Lauwers appartient à une génération d’artistes reconnus dans toute l’Europe, qui réinvente une écriture où se mêlent théâtre, musique, installation et danse. C’est la première fois qu’il est invité à La... Lire la suite (20 octobre)
  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)
  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)