Actualité théâtrale

Théâtre Les Déchargeurs, jusqu’au 8 mai 2010

"Trahisons" d’Harold Pinter, mise en scène Serge Onteniente

Il existe des textes dont la musique, les vibrations, la fragilité narrative… ne conviennent pas à tous les traitements de mise en scène. Ainsi l’écriture singulière et tâtonnante de Jean-Luc Lagarde, à laquelle seuls quelques uns ont sur rendre sa vraie respiration et qui a trop souvent donné lieu à des extravagances, une sur-expression ou une sagesse nuisibles. Il en va de même pour Harold Pinter et pour "Trahisons" que certains, dans leur approche, ont commis l’erreur de placer dans une case du vaudeville bourgeois.
Il convient de saluer le travail de Serge Onteniente qui a laissé le texte en l’état et a demandé à ses comédiens de le jouer comme il est écrit, avec une distance qui éloigne l’émotion et toute approche psychologique des personnages. Des situations stéréotypées répétées dévoilent en filigrane les mécanismes du jeu amoureux, de la rencontre à la rupture, en passant par les premiers instants de lassitude.
Le texte est taillé au cordeau, de construction géométrique et la mise en scène assemble les cubes des différents épisodes avec d’habiles retour en arrière qui détricotent l’histoire terriblement banale de ce couple illégitime. L’essentiel est dans l’insignifiant et les quatre comédiens respectent la partition à la note près. Et par leur jeu ciselé, derrière les mots, ils expriment cette "autre chose" mystérieuse, qui survient à la lumière d’une phrase ou au contraire, se faufile en filigrane et qui résonne si bien en nous.
Une fois de plus le Théâtre Les Déchargeurs, décidément très inspiré dans ses choix, nous offre un spectacle de grande qualité qui redonne au théâtre de Pinter souvent malmené, sa vraie coloration.
Un très beau moment de théâtre.
Francis Dubois

Théâtre Les Déchargeurs
3 rue des Déchargeurs 75001 Paris.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 08 92 70 12 28

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)
  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)