Actualité théâtrale

Théâtre Les Déchargeurs, jusqu’au 8 mai 2010

"Trahisons" d’Harold Pinter, mise en scène Serge Onteniente

Il existe des textes dont la musique, les vibrations, la fragilité narrative… ne conviennent pas à tous les traitements de mise en scène. Ainsi l’écriture singulière et tâtonnante de Jean-Luc Lagarde, à laquelle seuls quelques uns ont sur rendre sa vraie respiration et qui a trop souvent donné lieu à des extravagances, une sur-expression ou une sagesse nuisibles. Il en va de même pour Harold Pinter et pour "Trahisons" que certains, dans leur approche, ont commis l’erreur de placer dans une case du vaudeville bourgeois.
Il convient de saluer le travail de Serge Onteniente qui a laissé le texte en l’état et a demandé à ses comédiens de le jouer comme il est écrit, avec une distance qui éloigne l’émotion et toute approche psychologique des personnages. Des situations stéréotypées répétées dévoilent en filigrane les mécanismes du jeu amoureux, de la rencontre à la rupture, en passant par les premiers instants de lassitude.
Le texte est taillé au cordeau, de construction géométrique et la mise en scène assemble les cubes des différents épisodes avec d’habiles retour en arrière qui détricotent l’histoire terriblement banale de ce couple illégitime. L’essentiel est dans l’insignifiant et les quatre comédiens respectent la partition à la note près. Et par leur jeu ciselé, derrière les mots, ils expriment cette "autre chose" mystérieuse, qui survient à la lumière d’une phrase ou au contraire, se faufile en filigrane et qui résonne si bien en nous.
Une fois de plus le Théâtre Les Déchargeurs, décidément très inspiré dans ses choix, nous offre un spectacle de grande qualité qui redonne au théâtre de Pinter souvent malmené, sa vraie coloration.
Un très beau moment de théâtre.
Francis Dubois

Théâtre Les Déchargeurs
3 rue des Déchargeurs 75001 Paris.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 08 92 70 12 28

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « An Irish story »
    En 1949, Peter O’Farell quitte son pays l’Irlande du Sud à 19 ans pour venir chercher du travail à Londres, emmenant Margaret, sa jeune femme de 16 ans enceinte. Mais la vie à Londres est dure pour... Lire la suite (16 avril)
  • Voyage au bout de la nuit
    « Voyage au bout de la nuit » est repris du 16 avril au 1er juin du mardi au samedi à 21h Théâtre Tristan Bernard 6 rue du Rocher, 75008 Paris Réservations : 01 45 22 08... Lire la suite (12 avril)
  • « L’amour en toutes lettres »
    Dans les années 30, l’Abbé Viollet dirigeait des revues catholiques et s’occupait du courrier des lecteurs. Des hommes et des femmes lui confiaient leurs interrogations, leurs préoccupations, leurs... Lire la suite (12 avril)
  • « Deux mensonges et une vérité »
    Ne dîtes jamais à votre conjoint que vous vous connaissez par cœur, que, après vingt-sept ans de mariage, rien ne peut plus vous surprendre. C’est pourtant l’erreur que commet Philippe, et Catherine... Lire la suite (10 avril)
  • « Les chaises »
    On sort du théâtre de l’Aquarium avec l’impression d’avoir vu pour la première fois cette pièce, pourtant si souvent jouée comme il sied à un classique du XXème siècle. Parce que Ionesco est catalogué... Lire la suite (5 avril)