Actualité théâtrale

Au Théâtre de la Gaité-Montparnasse à partir du 6 septembre.

"Train fantôme" Une comédie de Gérald Sibleyras et Alex Métayer.

L’équipe du très réussi "39 marches" ouvre la saison au Théâtre de la Gaité Montparnasse avec un nouveau spectacle qui emprunte son titre au domaine de la fête foraine, annonçant frissons de frayeur et éclats de rire.

Le titre prometteur tient largement ses promesses.

Le sujet de la pièce n’est qu’un prétexte à un foisonnement de situations drôles, à une foule d’idées plus inventives les unes que les autres.

Un jeune clerc de notaire est missionné par son étude pour conclure une affaire avec le Comte Dracula dans son château des Carpates.

Qu’adviendra-t-il de lui quand on sait que son prédécesseur n’est jamais revenu du voyage ?

La grande qualité du spectacle est dans l’inventivité de la mise en scène qui entraîne la pièce entre grosse charge comique (mais même dans ce registre, le contenu et la construction demeurent tout en finesse), la comédie romantique déjantée et une certaine poésie bienvenue :

ainsi l’arrivée de nuit, dans un paysage neigeux, de la voiture qui conduit le jeune clerc au château de Dracula.

Comme dans "Les 39 marches" , les trouvailles de la scénographie, la bonne humeur générale, les astuces concernant les éléments des décors, la tonalité et l’énergie du jeu des comédiens donnent le rythme et suffisent au plaisir du spectateur.

Le rythme ne faiblit jamais et du coup, tant mieux si l’intrigue est un peu abracadabrante, si on perd parfois un peu le fil de l’histoire.

Un vrai régal. Un excellent divertissement pour enfouir, l’espace d’une heure quarante-cinq, les tracasseries de la rentrée !

Francis Dubois

Théâtre de la Gaité-Montparnasse. 26 rue de la Gaité 75 014 Paris

Location : 01 43 22 16 18

www.gaite.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)