Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

« Triple assassinat au 147 rue La Fayette », Laure Marchand Crimes oubliés.

« Triple assassinat au 147 rue La Fayette » est une enquête détaillée sur les raisons pour lesquelles trois femmes kurdes, Sabine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, sont tuées dans le petit appartement sis à cette adresse, le 9 janvier 2013. Les soupçons se portent sur un Turc, Ömer Güney qui s’était fait accepter par la communauté kurde de France. Les assassinées font partie des dirigeantes du mouvement, sauf Leyla Saylemez, une jeune militante. Le procès du prétendu coupable devait s’ouvrir en janvier 2017 mais Güney est mort, d’une tumeur au cerveau, le 17 décembre 2016.

Laure Marchand a essayé de faire la lumière sur cette ténébreuse affaire qui visait directement la communauté kurde à Paris, le PKK. Pour le gouvernement français de Nicolas Sarkozy, le PKK était classé organisation terroriste. A partir de 2006, les arrestations se multiplient et, en 2007, un vaste coup de filet décapite la direction en exil du PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan. En octobre 2011, Claude Guéant, alors ministre de l’intérieur, signe un accord avec Erdogan pour « lutter, aux côtés de la Turquie, contre le terrorisme du PKK » faisant fi de la répression assassine contre les Kurdes. Après le récent coup d’état avorté et sous prétexte de lutte contre la confrérie Gülen et le terrorisme, tous les opposants à commencer par le parti officiel kurde, se sont trouvés soit emprisonnés, soit privés d’emploi. L’enquête en France s’est heurtée, comme il se doit, au secret-défense. Les documents demandés par la juge d’instruction ont été caviardés et inutilisables. Bref, le secret est bien gardé. La responsabilité des autorités françaises est pourtant avérée.

Livres : Triple assassinat au 147 rue la Fayette

Le contexte a, sans doute, joué un rôle. Laure Marchand rappelle que, en 2013, un rapprochement est en cours entre la France et la Turquie. D’énormes marchés sont possibles pour l’industrie française. C’est beaucoup plus important que l’assassinat de trois femmes… Plus encore, l’Union Européenne a besoin de la Turquie pour freiner l’arrivée des migrants qui fuient la guerre en Syrie notamment. L’accord scandaleux est signé qui transforme la Turquie en un immense camp de réfugiés. Il permet au président Erdogan de s’attaquer massivement aux Kurdes en laissant de côté DAESCH - à qui il aurait même livré des armes… 2013 c’est aussi l’année des négociations entre Erdogan et Öchalan, dans sa prison. Négociations poudre aux yeux ? Pour faire oublier les scandales financiers du régime, Erdogan étant à ce moment là Premier ministre ?

Beaucoup de questions se posent. L’implication des services secrets turcs ou d’une fraction ? Quelle est la place de la confrérie Gülen, un temps alliée à Erdogan aujourd’hui ennemis irréconciliables ? Qui a commandité les assassinats ? Laure Marchand réussit à être optimiste en pensant que la lutte à mort qui s’engage entre Erdogan et Gülen – aujourd’hui réfugié aux États-Unis et bien gardé – pourrait laisser passer des éclats de clarté sur cette affaire qui a aussi une dimension féministe.

Nicolas Béniès.

Livre sous revue « Triple assassinat au 147 rue La Fayette », Laure Marchand, Solin/Actes Sud.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • « Confession d’un tueur à gages » de Ma Xiaoquan
    Renouveler le genre du roman noir n’est pas facile. Il faut savoir se servir de la tradition, la bousculer pour construire de nouvelles fondations. C’est le tour de force que réussit Ma Xiaoquan... Lire la suite (Juin 2013)
  • « Mauvais œil », James Goodwin
    Jason Goodwin, spécialiste de l’Empire Ottoman, a mis ses connaissances au service du polar historique, à la mode ces derniers temps. Il a construit un personnage, figure du « détective », Hachim,... Lire la suite (Mai 2013)
  • « Surveille tes arrières ! »
    Le gag suppose un rythme particulier pour qu’il marche. Un faux-pas et tout s’écroule à commencer par le rire attendu. C’est une alchimie complexe, une mathématique singulière. Donald Westlake –... Lire la suite (Mai 2013)
  • Un polar en forme de farce
    Donald Westlake nous a quittés le 31 décembre 2008 – il avait 75 ans. D’aucuns pensent qu’il l’a fait exprès pour gâcher le réveillon de ses amis et de ses proches et un peu de ses nombreux lecteurs. Son... Lire la suite (Avril 2013)
  • Le polar historique à l’honneur
    France, 1919. Guillaume Prévost continue sa saga, via les enquêtes de l’inspecteur François-Claudius Simon, de cette après première guerre mondiale. Ces années qui ruissellent encore du sang des jeunes... Lire la suite (Avril 2013)