Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Philippe Garrel (France)

"Un été brûlant" Sortie le 28 septembre 2011

Paul fait la connaissance de Frédéric par un ami commun. Frédéric est un peintre dont l’œuvre est sur le point d’être reconnue. Il partage la vie d’Angèle, une actrice qui fait une carrière cinématographique en Italie.
Sur un plateau de cinéma où il faisait de la figuration, Paul a rencontré Elisabeth, elle aussi figurante et comédienne en attente d’un rôle.
Frédéric invite Paul et Elisabeth à venir s’installer dans la maison qu’il habite avec Angèle à Rome. Les deux couples cohabitent pendant quelques temps.
Mais Angèle quitte Frédéric pour suivre un jeune metteur en scène. Frédéric va vivre les affres de la jalousie et de la solitude.
 Il est difficile d’admettre que Philippe Garrel ait pu rater un film quand on a été sous le charme de si nombreuses de ses réalisations. On tentera de trouver dans le minimalisme du sujet, dans la simplification de la mise en scène, dans le jeu attendu des deux comédiens principaux, dans la décevante présence de la plantureuse Monica Bellucci, le moyen de lire entre les lignes, entre les images et d’y trouver, bien cachés, les signes d’un nouveau chef d’œuvre.
Certains auront vu, sans doute à cause des scènes de tournage de film, du jeu fiévreux de Louis Garrel, du ciel de l’Italie, de la plastique de Monica Belluci, une référence à Godard et au "Mépris". Mais ce serait réducteur pour Godard, et ce serait oublier que dans son film, Brigitte Bardot était magnifique et remarquable comédienne.

Philippe Garrel en émaillant son récit monocorde et éculé de quelques fulgurances nous laisse sur l’espoir un prochain film prometteur.
Peut-être devrait-il cesser sa collaboration avec son fils Louis car, celui-ci, bon comédien chez Jacques Doillon ou chez Christophe Honoré dernièrement, "se la joue" dans les films de son père, de plus en plus ombrageux jusqu’à toucher à sa propre caricature.
On verra, en compensation de sa déception, pour une courte séquence, la dernière apparition de Maurice Garrel à l’écran.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le déserteur »
    Quelque part dans le monde où la guerre fait rage. Philippe, un homme fasciné par le personnage et l’univers des films de Charlie Chaplin a fui Montréal pour un Ouest américain aussi sauvage... Lire la suite (22 août)
  • « Haut perchés »
    Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un appartement au dernier étage d’un immeuble qui surplombe Paris. Ils ont en commun d’avoir tous été victimes d’un même... Lire la suite (20 août)
  • « Reza »
    Reza et Fati ont pris la décision de divorcer. La vie commune a fini par lasser Fati et Reza s’est résigné au choix de son épouse tout en caressant l’idée qu’elle reviendrait un jour ou l’autre sur une... Lire la suite (20 août)
  • « Roubaix, une lumière »
    A Roubaix, une nuit de noël. Pour le commissaire Daoud qui sillonne la ville où il a grandi, c’est la routine, voitures brûlées, altercations... Dans son service, vient d’arriver Louis Coterelle,... Lire la suite (19 août)
  • « Nuits magiques »
    Lorsqu’un producteur de films de renom est retrouvé mort au fond du Tibre, les premiers à être soupçonnés du meurtre sont les trois apprentis scénaristes qu’il avait rencontrés au cours d’un dîner et qui... Lire la suite (15 août)