Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Fredrik Edfeldt (Suède)

"Un été suédois" Sortie en salles de 26 janvier


Une fillette de dix ans se voit, à cause de son trop jeune âge, dans l’impossibilité d’accompagner ses parents au cours d’un voyage en Afrique où ils vont participer à une action humanitaire.
Elle restera dans la maison familiale sous la surveillance d’une de ses tantes que par un ingénieux stratagème, elle trouvera le moyen d’éloigner.
Durant ces quelques jours où elle demeurera seule, la fillette aura le temps d’expérimenter les revers d’une totale liberté ainsi que les règles qui régentent l’existence quel que soit le contexte, contraint ou permissif. Les circonstances l’amèneront à constater l’éveil du corps, les premiers élans du cœur et d’autres sensations qui lui étaient jusque là totalement inconnues.
Au retour de ses parents, la fillette sera déjà engagée sur le rail de l’adolescence.
A la lecture du synopsis, on pourra se dire qu’il s’agit là d’un énième film d’initiation sur les transformations qui s’opèrent chez un enfant, dans un temps déterminé, à la lumière de circonstances particulières favorables aux changements.
Or, le scénario au cheminement à la fois rêveur et précis, va le plus souvent où on ne l’attend pas et les expériences que vit la jeune fille sont le plus souvent des ébauches, des moments de narration presque minimaliste quelquefois interrompus à l’instant où ils pourraient basculer dans l’anecdote.
Ce parti pris d’un récit par touches successives qui se contente de saisir le regard observateur de l’enfant et, à partir de là, d’y déchiffrer les déductions qu’elle en fait, les leçons qu’elle en tire, se prolonge jusqu’à la prise de conscience d’événements survenus qui, dans la cruauté ou la légèreté vont l’amener à passer les étapes essentielles d’une évolution accélérée.
L’été avec ses longues journées, la torpeur de ses midis, ses averses violentes offre des conditions favorables à cette démarche impressionniste. Les paysages frémissent et l’image s’amuse à saisir la simple présence d’un insecte, le bourdonnement d’un butinage, la palette saturée des couleurs de l’été.
La petite fille semble avoir compris qu’elle tirera le meilleur profit de son vagabondage si elle le mène au bout, jusqu’à devenir une sauvageonne aux mèches de cheveux emmêlées, si elle se baigne dans une eau vaseuse, si elle s’égare sur des chemins défendus. Elle sera récompensée de sa quête puisque une sorte de prince charmant l’embarquera dans sa montgolfière d’où elle pourra observer en le dominant, ce monde qu’elle vient tout juste de découvrir.
"Un été suédois" possède à la fois l’authenticité du réalisme social britannique renvoyant à Ken Loach ou Lyan Ramsay, et le charme de la poésie et de la rêverie.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Lillian »
    Échouée à New-York, Lillian, une ressortissante russe, décide de rentrer à pied dans son pays d’origine. Seule et déterminée, elle entame un très long voyage à travers l’Amérique profonde pour tenter... Lire la suite (11 décembre)
  • « Le choix d’Ali »
    Ali vit à Paris. Il partage la vie d’Eric depuis deux ans. Un soir, alors qu’il se trouve avec son ami dans une boîte gay, il reçoit un coup de fil de Besançon qui lui apprend que sa mère vient d’être... Lire la suite (10 décembre)
  • « Pahokee, une jeunesse américaine »
    A Pahokee, petite ville située dans le sud de la Floride, le lycée est au centre de toutes les attentions et de la part de toutes les communautés à cause de son équipe de football américain, de ses... Lire la suite (10 décembre)
  • « Jeune Juliette »
    Juliette a quatorze ans. Elle vit à la campagne avec son frère aîné et son père depuis que sa mère a quitté la famille, officiellement pour asseoir sa carrière professionnelle aux États-Unis, mais plus... Lire la suite (9 décembre)
  • « La vie invisible d’Euridice Gusmao »
    Rio de Janeiro 1950, Euridice dix huit ans et Guida vingt ans, sont deux sœurs complices, très liées l’une à l’autre. Elles vivent chez leurs parents et rêvent, l’une d’une carrière de pianiste et... Lire la suite (8 décembre)