Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

"Tamara Drewe"

Un film de Stephen Frears (Grande Bretagne) Sortie en salles le 14 juillet 2010

Depuis qu’elle est passée par la chirurgie esthétique, Tamara Drewe, journaliste spécialisée dans la presse people est devenue une superbe jeune femme prompte à séduire tous les hommes et à briser les cœurs.

Son retour dans le village où elle a grandi va perturber le cours des choses et jeter le trouble dans la résidence où un couple, lui écrivain de renom, elle, son assistante assidue, remet en état d’écrire des auteurs en panne d’inspiration.
S’inspirant d’un roman graphique de Posy Simmonds, Stephen Frears a réalisé une comédie hilarante, grinçante et cruelle, d’un bout à l’autre savoureuse. Le cadre champêtre se prête parfaitement aux déambulations ravageuses de Tamara Drewe remarquablement incarnée par la jeune actrice Gemma Arterton déjà remarquée dans "La disparition d’Alice Creeds".
Un moment de plaisir garanti.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Sergio et Sergei »
    1991. La guerre froide est terminée et l’URSS s’écroule. Sergei, un cosmonaute russe est resté coincé dans l’espace, oublié par les soviétiques qui ont d’autres chats à fouetter. A Cuba, grâce à une... Lire la suite (25 mars)
  • « Companeros »
    En 1973, l’Uruguay bascule dans la dictature. Des opposants politiques sont secrètement emprisonnés par le nouveau pouvoir militaire. Le film de Alvaro Brechner s’attache aux terribles conditions... Lire la suite (24 mars)
  • « C’est ça l’amour »
    Depuis que sa femme a quitté le domicile, Mario assure le quotidien domestique et s’occupe seul de ses deux filles, Fida, quatorze ans, qui lui reproche le départ de sa mère et Niki, dix-sept ans, en... Lire la suite (23 mars)
  • « Still Recording »
    En 2011, Saeed a vingt ans. Étudiant ingénieur, il quitte Damas pour Douma et pour participer à la révolution syrienne. Quelque temps plus tard, il est rejoint par son ami Milad, étudiant aux... Lire la suite (23 mars)
  • « Sunset »
    1913, Irisz Leiter revient à Budapest après avoir passé son enfance dans un orphelinat. Son retour a Budapest est motivé par le désir de travailler dans le magasin de chapeaux dont autrefois, ses... Lire la suite (19 mars)