Actualité théâtrale

Jusqu’au 3 avril

"Un inconvénient mineur sur l’échelle des valeurs"

Réunion originale autour et pour une création…
Le 5 Février à 19H au Théâtre Paris-Villette, Patricia Allio et Eléonore Weber, avec les acteurs Charline Grand et Mathieu Montanier, proposent de participer à l’aventure du spectacle "Un inconvénient mineur sur l’échelle des valeurs". À l’issue d’une période de travail de deux semaines, possibilité de participer à une série de 18 représentations publiques. Les participants seront en quelque sorte les membres du chœur. Il ne s’agit pas de faire les figurants, mais de porter le questionnement de la pièce. Ce qui n’oblige cependant pas à prendre systématiquement la parole, cela dépendra des désirs des uns et des autres et de ce que les participants inventeront ensemble.

Est proposé un Atelier gratuit pour amateurs du 2 mars au 15 mars 2010, puis participation aux représentations du 15 mars au 3 avril 2010.

Patricia Allio et Eléonore Weber se sont associées en 2008 pour un projet commun intitulé Symptôme et proposition : « un choix d’engagement critique qui se traduit par la volonté de ranimer le désir de débat chez le spectateur ».

"Du télémarketing humanitaire au témoignage d’une amputée volontaire, Un inconvénient mineur sur l’échelle des valeurs met en scène une langue imprégnée de l’idéologie libérale pour la passer au crible d’une batterie de questions. Le droit à la différence et à la réalisation de soi ne sert-il pas une logique désespérée, lorsqu’il vire à l’obsession et conduit par exemple à la revendication du droit à l’amputation volontaire ? S’appuyant sur ce cas limite pour révéler nos logiques ordinaires Allio-Weber fabriquent un miroir grossissant de nos propres contradictions. Sur scène, deux acteurs, un chœur vidéo et un chœur d’amateurs nous interpellent sans cesse. De manière sensible, cet obsédant face à face questionne autant notre rapport au monde que notre désir de spectacle."
POUR EN SAVOIR PLUS


"Pour les auteures, qui ont écrit leur spectacle au cours d’une résidence à la Grande halle de la Villette en 2009, il s’agit de mettre en scène un débat critique autour de ces thèmes. Ce faisant, et grâce au travail remarquable de deux acteurs (Charline Grand et Mathieu Montanier), d’une vidéo avec 16 personnes qui regardent le public et l’interpellent d’une certaine façon, et d’un chœur d’’amateurs, elles mettent les spectateurs devant leurs propres contradictions, révélant leur logiques ordinaires comme à travers un miroir grossissant.
S’il est vrai qu’il y a expérience esthétique dès lors qu’une oeuvre crée un écart par rapport à l’expérience ordinaire de chacun et que cet écart permet d’en interroger les formes, les conditions, le sens, alors, il faut aller voir "Un inconvénient mineur sur l’échelle des valeurs".
Francis Dubois (complément mis en ligne le 15 mars)

THEATRE PARIS-VILLETTE
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 40 03 72 23
Paris 19e - Parc de la Villette à gauche de la Grande Halle –
M° Porte de Pantin
Représentations les lun, mer, sam à 19h30 - mar, jeu, ven à 21 h, relâche dim + jeudi 25 mars - durée 1 heure 15

Accueil

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)
  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)
  • « La fuite ! » Comédie en huit songes de Mikhaïl Boulgakov.
    1920. Les « Russes blancs » sont aux abois. La guerre civile qui a suivi la révolution bolchevique s’est finie en échec. Il ne reste plus à cette population que de fuir et d’aller trouver refuge en... Lire la suite (4 décembre)