Éditos

Un message sans équivoque

La journée de grève et de manifestations du 10 octobre à l’appel unanime des organisations a connu un réel succès chez les personnels de l’Éducation nationale.
Très présents dans les manifestations dynamiques et animées, ces derniers ont dit clairement leur opposition à une vision comptable qui sacrifie l’Éducation, considère les fonctionnaires comme la variable d’ajustement budgétaire, sacrifice qui permet l’octroi de largesses envers la frange la plus aisée de la population.
Le président de la République qui se veut tourné vers l’avenir ferait bien de se pencher sur les causes de la crise de recrutement dans le secondaire, tenir compte de l’augmentation du nombre d’élèves et en tirer les conséquences. Revaloriser les carrières pour restaurer l’attractivité de nos métiers, créer des emplois, considérer l’éducation comme un investissement, voilà qui serait vraiment moderne.
Faute d’entendre ces demandes, le discrédit qui frappe déjà le nouveau gouvernement à quelques mois de son installation pourrait s’amplifier et la contestation se poursuivre.
D’ores et déjà, des suites au 10 octobre sont en discussion dans les fédérations de fonctionnaires et la combativité au rendez-vous.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Employable et corvéable
    Décidément le Medef ne recule devant rien et les dernières décisions du gouvernement sur le code du travail lui ont donné des ailes ! Non content d’avoir obtenu encore plus de flexibilité imposée aux... Lire la suite (23 septembre)
  • Sortie du bois
    La figure « jupitérienne » s’est vite transformée en une incarnation beaucoup plus prosaïque du libéralisme. « L’été budgétaire » du gouvernement n’a laissé aucun doute sur son orientation. À l’avalanche de... Lire la suite (31 août)
  • Feuille de route
    Le Premier ministre entend « rénover notre modèle social »... Vaste programme qui pourrait susciter l’adhésion si l’objectif était de réformer une société minée par les inégalités et dure pour toute une... Lire la suite (1er juillet)
  • Dialogue sur ordonnances
    Une cinquantaine de groupes de travail prévus sur le projet de loi réformant le code du travail, des audiences tous azimuts accordées aux organisations syndicales, des concertations prévues sur tous... Lire la suite (14 juin)
  • Délibérément libéral
    La révélation de la composition du nouvel exécutif ne déroge pas à la démarche promue par Emmanuel Macron. Bien sûr, le subtil équilibre est respecté entre soutiens de divers bords, présence de la société... Lire la suite (20 mai)