Éditos

Un message sans équivoque

La journée de grève et de manifestations du 10 octobre à l’appel unanime des organisations a connu un réel succès chez les personnels de l’Éducation nationale.
Très présents dans les manifestations dynamiques et animées, ces derniers ont dit clairement leur opposition à une vision comptable qui sacrifie l’Éducation, considère les fonctionnaires comme la variable d’ajustement budgétaire, sacrifice qui permet l’octroi de largesses envers la frange la plus aisée de la population.
Le président de la République qui se veut tourné vers l’avenir ferait bien de se pencher sur les causes de la crise de recrutement dans le secondaire, tenir compte de l’augmentation du nombre d’élèves et en tirer les conséquences. Revaloriser les carrières pour restaurer l’attractivité de nos métiers, créer des emplois, considérer l’éducation comme un investissement, voilà qui serait vraiment moderne.
Faute d’entendre ces demandes, le discrédit qui frappe déjà le nouveau gouvernement à quelques mois de son installation pourrait s’amplifier et la contestation se poursuivre.
D’ores et déjà, des suites au 10 octobre sont en discussion dans les fédérations de fonctionnaires et la combativité au rendez-vous.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Suppressions « sans effet » ?
    On sait depuis octobre que le budget 2018 a prévu pour le second degré public la suppression de 2 600 emplois de stagiaires. Le ministère continue d’affirmer sans démonstration que ces suppressions... Lire la suite (Décembre 2017)
  • Quand le budget dicte sa loi
    « Sortons de l’entrée par les moyens quand on parle d’éducation, travaillons le qualificatif plutôt que le quantitatif. » Telle est, peu ou prou, la teneur des propos du ministre de l’Éducation... Lire la suite (Décembre 2017)
  • Un véritable choix de société
    Le tirage au sort infligé aux bacheliers souhaitant intégrer une formation non sélective parce que les capacités d’accueil étaient saturées a suscité un émoi bien légitime et assez consensuel. Les... Lire la suite (Novembre 2017)
  • Employable et corvéable
    Décidément le Medef ne recule devant rien et les dernières décisions du gouvernement sur le code du travail lui ont donné des ailes ! Non content d’avoir obtenu encore plus de flexibilité imposée aux... Lire la suite (Septembre 2017)
  • Sortie du bois
    La figure « jupitérienne » s’est vite transformée en une incarnation beaucoup plus prosaïque du libéralisme. « L’été budgétaire » du gouvernement n’a laissé aucun doute sur son orientation. À l’avalanche de... Lire la suite (Août 2017)