Actualité théâtrale

Théâtre Arts de la rue

"Une cerise noire" 5 juin à 22h30 jardin des Tuileries - 9 juin Evreux - 23 juin Marseille - 29 août Valras Plage - 13 octobre La Ciotat, etc.

Le 5 juin à 22h30 à l’Espace Feuillant au jardin des Tuileries (Place de la Concorde)
Puis le 9 juin à Evreux, le 23 juin à Marseille, le 29 août à Valras Plage, le 13 octobre à La Ciotat, etc.

Grand succès du festival des Arts de la rue d’Aurillac, le nouveau spectacle de la Française de comptage propose d’assister au tournage d’un film et à sa diffusion en direct. C’est comme un DVD inversé où l’essentiel est le making-of et le film le bonus. 21 comédiens et techniciens évoluent sur un camion-studio qui permet de tourner, dans quatorze décors différents, un polar qui se joue des codes du noir avec privé désabusé, femme fatale, jolie secrétaire dévouée, policier obtus et Le Méchant. L’équipe de tournage est à l’image du film avec star capricieuse, vedette vieillissante et alcoolique. La ville et ses façades entrent dans les décors et le public devient figurant pour une scène de congrès électoral. Il assiste aux répétitions, aux réglages techniques, aux trucages, aux changements de décor, tout l’envers du film qu’il découvre, à la fin, sur grand écran. Avec ce spectacle qui exige une précision exceptionnelle, la troupe rend un émouvant hommage au cinéma noir des années 40-50 et aux réalisateurs capables de créer une ambiance et de réaliser les films dont ils avaient envie avec l’aide d’une équipe fidèle de techniciens, acteurs et producteurs. C’est plein d’humour et d’imagination. Les spectateurs ne quittent pas des yeux les comédiens et techniciens, admirent leur prouesse et se plongent avec délice dans cette mise en abîme. C’est original et fascinant.

Micheline Rousselet

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « À deux heures du matin »
    Pourquoi cet homme n’a-t-il pas allumé son téléphone portable depuis trois jours, pourquoi a-t-il effacé son compte facebook pour le rouvrir peu après sous un autre nom, pourquoi n’a-t-il pas pris... Lire la suite (17 septembre)
  • « Danser à la Lughnasa »
    Un jeune homme se souvient de l’été 1936 dans la maison familiale isolée en Irlande où il vivait avec sa mère et ses quatre tantes. Michaël s’en souvient car il y eut cet été là le retour de son oncle,... Lire la suite (16 septembre)
  • « Les naufragés » suivi de « La fin de l’homme rouge »
    Après Ressusciter les morts , Emmanuel Meirieu s’attache à nouveau à adapter deux livres témoignages, Les naufragés, avec les clochards de Paris de Patrick Declerck et La fin de l’homme rouge de... Lire la suite (16 septembre)
  • Théâtre 14
    Les nouveaux directeurs du théâtre 14, Mathieu Touzé et Édouard Chapot, proposent aux abonnés et aux curieux, pendant la durée des travaux au théâtre qui vont durer jusqu’au 20 janvier, UN PARCOURS... Lire la suite (13 septembre)
  • « Tempête en juin »
    Ce sont les deux parties de Suite française que Virginie Lemoine et Stéphane Laporte ont adapté et mis en scène (Virginie Lemoine seule pour la seconde partie) dans ces deux spectacles. Irène... Lire la suite (13 septembre)