Actualité théâtrale

Théâtre Arts de la rue

"Une cerise noire" 5 juin à 22h30 jardin des Tuileries - 9 juin Evreux - 23 juin Marseille - 29 août Valras Plage - 13 octobre La Ciotat, etc.

Le 5 juin à 22h30 à l’Espace Feuillant au jardin des Tuileries (Place de la Concorde)
Puis le 9 juin à Evreux, le 23 juin à Marseille, le 29 août à Valras Plage, le 13 octobre à La Ciotat, etc.

Grand succès du festival des Arts de la rue d’Aurillac, le nouveau spectacle de la Française de comptage propose d’assister au tournage d’un film et à sa diffusion en direct. C’est comme un DVD inversé où l’essentiel est le making-of et le film le bonus. 21 comédiens et techniciens évoluent sur un camion-studio qui permet de tourner, dans quatorze décors différents, un polar qui se joue des codes du noir avec privé désabusé, femme fatale, jolie secrétaire dévouée, policier obtus et Le Méchant. L’équipe de tournage est à l’image du film avec star capricieuse, vedette vieillissante et alcoolique. La ville et ses façades entrent dans les décors et le public devient figurant pour une scène de congrès électoral. Il assiste aux répétitions, aux réglages techniques, aux trucages, aux changements de décor, tout l’envers du film qu’il découvre, à la fin, sur grand écran. Avec ce spectacle qui exige une précision exceptionnelle, la troupe rend un émouvant hommage au cinéma noir des années 40-50 et aux réalisateurs capables de créer une ambiance et de réaliser les films dont ils avaient envie avec l’aide d’une équipe fidèle de techniciens, acteurs et producteurs. C’est plein d’humour et d’imagination. Les spectateurs ne quittent pas des yeux les comédiens et techniciens, admirent leur prouesse et se plongent avec délice dans cette mise en abîme. C’est original et fascinant.

Micheline Rousselet

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • La nuit juste avant les forêts
    Tout d’abord, il y a le texte, dur, puissant, superbe, qui résonne fortement avec l’actualité. Et pourtant, Bernard-Marie Koltes l’a écrit et fait représenter dans le Off d’Avignon en 1977. Il ne sera... Lire la suite (20 juillet)
  • Alain Paris chante les fables de La Fontaine
    Est-ce l’horaire ? Est-ce le lieu très excentré près des remparts de l’Oulle ? Il y avait peu de monde pour ce joli spectacle et c’est bien dommage. Alain Paris chante les fables de La Fontaine,... Lire la suite (17 juillet)
  • Beaucoup de bruit pour rien
    La modernité de cette pièce écrite en 1600 est saisissante. Elle est accentuée par la mise en scène intelligente de Salomé Villiers et Pierre Hélie. L’action est placée dans un cadre qui évoque tout... Lire la suite (8 juillet)
  • « Dévotion, dernière offrande aux dieux morts »
    Clément Bondu, écrivain, poète, musicien et metteur en scène en résidence aux Plateaux Sauvages signe le texte et la mise en scène de ce spectacle dont il nourrissait le projet depuis plusieurs années... Lire la suite (3 juillet)
  • « Comment ça va ? »
    Cette question appelle toujours ou presque la même réponse « Bien » ! Pourtant quand on est une comédienne qui vient d’avoir cinquante ans, qu’on a un mari informaticien au chômage et un fils adolescent... Lire la suite (26 juin)