Actualité théâtrale

au Théâtre de la Huchette

"Une diva à Sarcelles" depuis le 25 novembre

Pierrette Michon dont le nom de scène, Petra Michkolskaia, n’est peut-être jamais apparu sur aucune des affiches de spectacles lyriques qu’elle cite en référence d’une carrière fantôme, vit dans un minuscule appartement au dix-septième étage d’un immeuble de Sarcelles.
L’huissier est à sa porte pour loyers impayés mais elle garde son appétit de vivre grâce aux visites régulières du gardien d’immeuble, son amoureux transi, et aux concerts couronnés de succès qu’elle organise quotidiennement dans sa cuisine devant un public imaginaire…

Virginie Lemoine, connue surtout pour le duo qu’elle forma durant quelques années avec Laurent Gerra, a écrit et mis en scène cette comédie musicale sans prétention d’une plume alerte, avec une tendresse toute particulière pour le personnage de la soprano ratée, à la fois drôle et pathétique. Le principal atout de son spectacle est dans les ruptures de ton qui nous ballottent sans cesse d’un comique légèrement attendu mais parfois inspiré à une émotion qui prend de court, parvient à une certaine efficacité et apporte à l’ensemble, avec la solitude, le désarroi et l’optimisme du personnage un arrière plan d’authenticité.

La bande son regroupe les noms de Gounod, Dvorak, Mozart, Bizet, Offenbach, Gluck mais aussi Marguerite Monnot, Charles Aznavour et l’accompagnement de la Diva Petra Milkolskaia est assuré par Joseph Kapustka, pianiste en chair et en os, sorte d’automate qui se déclenche à la télécommande.
Le plateau du Théâtre de la Huchette convient bien à ce petit spectacle plutôt réjouissant joué avec ferveur, bien agréablement chanté et qui vaut le détour.
Francis Dubois

Théâtre de la Huchette
23 rue de la Huchette 75005 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 26 38 99

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Eau chaude à tous les étages »
    1955. Quatre jeunes employées de l’Hôtel Moderne s’affairent - gentiment car le patron est absent - à tout mettre en ordre, car le lendemain va commencer l’affluence avec la semaine des Arts ménagers.... Lire la suite (21 mai)
  • « La rose et la hache »
    La mise en scène par Georges Lavaudant en 1979 de cette adaptation, écrite par Carmelo Bene du Richard III de Shakespeare, fut tout de suite très remarquée. Ovationnée ensuite au Festival d’Avignon en... Lire la suite (20 mai)
  • « Folie »
    Dans cette douce et impertinente dinguerie, on croise une fille qui parle avec amour à un artichaut et, la vie étant incompréhensible, lui annonce qu’elle va le manger, une autre qui n’est pas... Lire la suite (19 mai)
  • « Un ennemi du peuple »
    Tomas Stockmann a créé avec son frère un établissement de cure qui rend la ville, dont ce dernier est le préfet, prospère. Tomas est le médecin de l’établissement, mais il vient de se rendre compte que... Lire la suite (16 mai)
  • « Tchekhov à la folie »
    En 1887 la première pièce de Tchekhov, Ivanov est un échec. Il compose alors une courte comédie, qu’il appelle lui-même « une plaisanterie », L’ours . Le gros succès de cette pièce servira de tremplin... Lire la suite (15 mai)