Actualité théâtrale

au Théâtre de la Huchette

"Une diva à Sarcelles" depuis le 25 novembre

Pierrette Michon dont le nom de scène, Petra Michkolskaia, n’est peut-être jamais apparu sur aucune des affiches de spectacles lyriques qu’elle cite en référence d’une carrière fantôme, vit dans un minuscule appartement au dix-septième étage d’un immeuble de Sarcelles.
L’huissier est à sa porte pour loyers impayés mais elle garde son appétit de vivre grâce aux visites régulières du gardien d’immeuble, son amoureux transi, et aux concerts couronnés de succès qu’elle organise quotidiennement dans sa cuisine devant un public imaginaire…

Virginie Lemoine, connue surtout pour le duo qu’elle forma durant quelques années avec Laurent Gerra, a écrit et mis en scène cette comédie musicale sans prétention d’une plume alerte, avec une tendresse toute particulière pour le personnage de la soprano ratée, à la fois drôle et pathétique. Le principal atout de son spectacle est dans les ruptures de ton qui nous ballottent sans cesse d’un comique légèrement attendu mais parfois inspiré à une émotion qui prend de court, parvient à une certaine efficacité et apporte à l’ensemble, avec la solitude, le désarroi et l’optimisme du personnage un arrière plan d’authenticité.

La bande son regroupe les noms de Gounod, Dvorak, Mozart, Bizet, Offenbach, Gluck mais aussi Marguerite Monnot, Charles Aznavour et l’accompagnement de la Diva Petra Milkolskaia est assuré par Joseph Kapustka, pianiste en chair et en os, sorte d’automate qui se déclenche à la télécommande.
Le plateau du Théâtre de la Huchette convient bien à ce petit spectacle plutôt réjouissant joué avec ferveur, bien agréablement chanté et qui vaut le détour.
Francis Dubois

Théâtre de la Huchette
23 rue de la Huchette 75005 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 26 38 99

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Seasonal affective disorder »
    Il a remarqué dans un bar cette fille, capable de boire un chocolat chaud tout en mâchant un chewing-gum et en fumant une clope en même temps. Bien sûr elle a dit qu’elle avait dix-neuf ans comme... Lire la suite (23 février)
  • « Magnetic »
    On l’avait quitté cet été au festival Teatro a Corte à Turin où il avait imaginé une promenade jonglée au Château de la Venaria Reale qui se terminait par un très subtil et léger jonglage avec un sac de... Lire la suite (15 février)
  • « J’ai rêvé la Révolution »
    Olympe de Gouges, révolutionnaire et femme de lettres, auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne meurt guillotinée en 1793. C’est en s’inspirant librement de sa vie et de sa... Lire la suite (15 février)
  • « Mademoiselle Julie »
    C’est la nuit de la Saint Jean, une nuit magique placée sous le signe de la fête et de l’amour. Mademoiselle Julie, la fille du comte vient de rompre ses fiançailles et a décidé de transgresser les... Lire la suite (15 février)
  • "Le cercle de Whitechapel" de Julien Lefebvre
    Conan Doyle, jeune médecin écossais , déjà auteur de “ Une Étude en rouge ”, Bram Stocker, administrateur du Lyceum Theatre, féru d’occultisme et pas encore auteur de Dracula, George Bernard Shaw,... Lire la suite (14 février)