Actualité théâtrale

au Théâtre de la Huchette

"Une diva à Sarcelles" depuis le 25 novembre

Pierrette Michon dont le nom de scène, Petra Michkolskaia, n’est peut-être jamais apparu sur aucune des affiches de spectacles lyriques qu’elle cite en référence d’une carrière fantôme, vit dans un minuscule appartement au dix-septième étage d’un immeuble de Sarcelles.
L’huissier est à sa porte pour loyers impayés mais elle garde son appétit de vivre grâce aux visites régulières du gardien d’immeuble, son amoureux transi, et aux concerts couronnés de succès qu’elle organise quotidiennement dans sa cuisine devant un public imaginaire…

Virginie Lemoine, connue surtout pour le duo qu’elle forma durant quelques années avec Laurent Gerra, a écrit et mis en scène cette comédie musicale sans prétention d’une plume alerte, avec une tendresse toute particulière pour le personnage de la soprano ratée, à la fois drôle et pathétique. Le principal atout de son spectacle est dans les ruptures de ton qui nous ballottent sans cesse d’un comique légèrement attendu mais parfois inspiré à une émotion qui prend de court, parvient à une certaine efficacité et apporte à l’ensemble, avec la solitude, le désarroi et l’optimisme du personnage un arrière plan d’authenticité.

La bande son regroupe les noms de Gounod, Dvorak, Mozart, Bizet, Offenbach, Gluck mais aussi Marguerite Monnot, Charles Aznavour et l’accompagnement de la Diva Petra Milkolskaia est assuré par Joseph Kapustka, pianiste en chair et en os, sorte d’automate qui se déclenche à la télécommande.
Le plateau du Théâtre de la Huchette convient bien à ce petit spectacle plutôt réjouissant joué avec ferveur, bien agréablement chanté et qui vaut le détour.
Francis Dubois

Théâtre de la Huchette
23 rue de la Huchette 75005 Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 43 26 38 99

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Mademoiselle Julie »
    La pièce d’August Strindberg a été montée plusieurs fois la saison passée, pourtant on a l’impression de la redécouvrir chaque fois au gré des adaptations et des interprétations, tant elle est riche et... Lire la suite (19 septembre)
  • « L’Amérique n’existe pas »
    Un homme, bien seul au milieu de cartons plus ou moins bien empilés, se lance dans un monologue. Il raconte des histoires, il fait naître des personnages comme cet homme qui ne monte jamais dans un... Lire la suite (18 septembre)
  • « À l’abordage »
    Sasha troublée par la beauté d’un jeune homme Ayden arrive avec son amie Carlie dans la communauté où il habite avec un maître à penser charismatique, Kinbote, secondé par sa sœur, Théodora. Kinbote... Lire la suite (18 septembre)
  • « Contes et légendes »
    L’intelligence artificielle est au cœur des recherches scientifiques d’aujourd’hui. Simples remplaçants des hommes pour des tâches répétitives ou dangereuses au départ, on ferait bien aujourd’hui des... Lire la suite (17 septembre)
  • « Où est mon chandail islandais ? »
    Knutte est revenu au village pour l’enterrement de son père. Il n’est pas venu les mains vides, mais les poches pleines de bière, sans compter celles qu’il pourra trouver, ainsi que quelques... Lire la suite (17 septembre)