Actualités

nouveau brevet des collèges

Une épreuve de technologie au DNB ? Vous plaisantez ?

Nous nous étions déjà un peu vexés, à la lecture du premier sujet "0" de la manière dont était pensée l’épreuve de technologie. Très éloignée de toute activité pratique abordée en classe, elle ne semblait nécessiter aucune connaissance disciplinaire préalable des élèves. De simples compétences de lecture et de compréhensions pouvaient largement suffire.

Pour remédier au handicap d’une épreuve proposée à des élèves n’ayant pratiqué les nouveaux programmes que pendant une année et à notre demande, le ministère accepta de rédiger une note de limitation des sujets à l’intention des concepteurs des épreuves.
Le projet initial du texte de l’instruction aux concepteurs des sujets, indique que pour la technologie, aucune limitation n’apparait nécessaire aux yeux du ministère. Seul l’exercice d’algorithmique ou de programmation, s’il porte sur notre discipline, ne demandera pas aux candidats d’écrire leur propre programme, mais prendra appui sur un programme fourni par le sujet.

Le Snes-FSU ne pouvait se satisfaire d’une telle recommandation. Cela laisserait entendre que l’ensemble des connaissances et compétences du programme du cycle 4 étaient déjà incluses dans les programmes précédents alors que les collègues dénoncent déjà que bon nombre de notions ne pourront pas être abordées dans la seule année de 3ème.
Cette recommandation ne peut s’entendre que si, effectivement, l’épreuve de technologie du DNB ne porte pas sur les compétences et connaissances du programme mais, comme la lecture du sujet "0" nous le laissait craindre, seule la capacité de lecture et de compréhension du sujet par les élèves sera réellement évaluée lors de l’épreuve. Assurément, trouver dans un texte la réponse à une question et la recopier dans un cadre ne nécessite aucune compétence ou connaissance propre à notre discipline.

Le Snes a adressé ces remarques au ministère et tout est alors parti de travers... Notre requête indiquait qu’à notre avis il y avait pourtant quelques limitations à prévoir, certaines compétences et connaissances nouvelles étant effectivement introduites dans les derniers programmes.

Instruction parue au BO le 29/09 :
En technologie, pour la partie « Design, innovation et créativité », les sujets ne comporteront pas de questions portant directement sur la dimension design. (...)

Oups !!! Sans même considérer la place et le sens que peut prendre l’adverbe « directement » dans la formule choisie, la limitation donnée au sujet du DNB pour la technologie est totalement aberrante.
Une simple lecture de la définition de "Design" trouvée sur internet nous laisse quelque peu dubitatif...

Le design est :
- la création d’un projet
- la réalisation et la production d’un objet (produit, espace, service) ou d’un système
- une activité de création à vocation industrielle ou commerciale
Le but premier du design est :
- d’inventer,
- d’améliorer
- faciliter l’usage ou le processus d’un élément ayant à interagir avec un produit ou un service matériel ou virtuel.
Un des rôles du design est de :
- répondre à des besoins,
- résoudre des problèmes,
- proposer des solutions nouvelles
- explorer des possibilités pour améliorer la qualité de vie des êtres humains
La pluridisciplinarité est au cœur du travail du designer, dont la culture se nourrit aussi bien :
- des arts,
- des techniques,
- des sciences humaines
- des sciences de la nature.

En gros si les sujets ne comportent plus de question portant directement sur la dimension design il ne restera pas grand chose de ce qui fait l’identité de notre discipline, des notions qui lui sont liées et des possibilités de l’associer aux autres enseignements du collège dans les EPI par exemple...

Pour être plus clair, la limitation proposée impose que l’épreuve ne porte plus sur la technologie... elle même
Dont acte

Où trouver l’origine d’un tel manque de bon sens ? Qui porte encore la plume au ministère ? Une précision donnée en préambule du texte du BO devrait nous rassurer totalement...

Le sujet de la première épreuve de sciences et technologie (Pondichéry 2018) est ici

Autres articles de la rubrique Actualités