Actualité théâtrale

Nouveau Théâtre de Montreuil –Partenaire Réduc’Snes- jusqu’au 20 décembre 2012

"Une faille" Épisodes 5-6 : "Suspendus" Conception et mise en scène de Mathieu Bauer

L’objectif de Mathieu Bauer, directeur du Nouveau Théâtre de Montreuil, était de proposer en trois épisodes, répartis sur toute la durée de la saison, un spectacle fonctionnant sur les codes classiques du feuilleton télévisé.

Ce feuilleton théâtral intitulé "La faille" se compose d’épisodes de vingt-six minutes, à raison de deux à quatre par représentation.

Le point de départ du sujet est un événement qui s’est produit récemment à Montreuil et qui a fortement marqué la population de la ville au moment où il est survenu.

Le premier épisode donné en début de saison, met en place le sujet : un immeuble en construction qui, en s’effondrant, détruit la maison de retraite voisine.

Prisonniers sous les décombres, les six survivants, en attendant que les secours viennent les délivrer, cohabitent malgré le danger qui les menace et apprennent à se supporter (et à ne pas se supporter) les uns les autres.

Jacques qui était critique de cinéma est un homme irascible. Octave, le fils de Jacques est le promoteur de l’immeuble qui s’est effondré. Pascale, elle, est une jeune policière et Nabil, un jeune passionné de vidéo. A ceux-là s’ajoutent Nathalie, jeune médecin mariée à un banquier et Suleiman, le factotum de la maison de retraite.

En surface, Hugo, l’adjoint au maire de la ville tente de faire face à la situation.

Dans l’épisode "Suspendus" qui fait suite et qui se donne jusqu’au 20 décembre, on retrouve les survivants. Ils ne sont plus que cinq. Lequel d’entre eux a succombé ?

Entre les personnages, des liens se tissent en même temps que les doutes grandissent, que les tensions apparaissent entre les protagonistes.

En attendant les secours, les conversations se déclenchent et les voilà qui abordent les questions de société qui les préoccupaient lorsqu’ils se trouvaient à l’air libre : le logement, la propriété, la justice.

Pendant ce temps, le directeur de cabinet subit les pressions de la population, des journalistes et des opposants à la majorité municipale.

Il doit maintenant faire face à une crise qui a pris une ampleur nationale.

A travers une forme théâtrale originale, en passant par les codes habituels du feuilleton avec ce qu’il faut de suspense et rebondissements, Mathieu Bauer et Sophie Maurer sociologue qui a écrit le texte, s’adressent aux montreuillois comme à bien d’autres citadins, dont ils rejoignent les préoccupations.

Comment on vit dans une ville de la périphérie, comment on y envisage l’avenir quand on est jeune, comment on y vieillit, comment on cohabite dans les quartiers populaires et "mosaïques", comment on vit la mixité sociale ?

S’inspirant, pour ce qui est du mécanisme narratif des célèbres fictions télévisées qui maintiennent le suspense d’épisodes en épisodes, mêlant le drame à l’humour "La faille" n’en perd pas pour autant une ligne politique ferme, un propos dont l’ objectif est de faire du vrai théâtre social.

Les épisodes 7-8 seront donnés du 14 mai au 8juin 2013.

A voir. A suivre….

Francis Dubois

Nouveau Théâtre de Montreuil 10 Place Jean-Jaurès 93102 Montreuil-sous-Bois

www.nouveau-theatre-montreuil.com

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) au 01 48 70 48 90

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Une des dernières soirées de carnaval »
    Goldoni écrit cette pièce alors qu’il s’est décidé à quitter Venise, sa ville qu’il aime tant et qui l’a tant inspiré. Il est lassé de la guerre d’usure que mènent ceux qui, à la suite du Comte Gozzi,... Lire la suite (11 novembre)
  • « Une bête ordinaire »
    Elle a sept ans et demi, des seins comme des clémentines et l’impression qu’une bête sauvage lui crève le ventre. Elle a fait du garage à vélo de l’école sa cabane et y invite des petits garçons à toucher... Lire la suite (8 novembre)
  • « Le présent qui déborde »
    Après Ithaque , Christiane Jatahy continue à voyager dans l’Odyssée pour y trouver ce que ce poème vieux de 3000 ans nous dit du monde où nous vivons. Nous avions été peu convaincus par Ithaque où... Lire la suite (7 novembre)
  • « Tigrane »
    Tigrane disparaît un jour. On ne retrouve sur la plage que son skate et une bombe de peinture. Dans notre pays où l’école ne réussit pas à assurer une véritable égalité des chances, Tigrane semblait mal... Lire la suite (6 novembre)
  • « Place »
    De Place , couronnée par le prix du jury et le prix des lycéens au festival Impatience 2018, Tamara Al Saadi, son auteur dit : « la pièce est née de la nécessité de parler de ce sentiment qu’éprouvent... Lire la suite (6 novembre)