Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Mushon Salmona (Israël)

"Une jeunesse israélienne" Sortie en salles le 26 août

Un adolescent désœuvré chaparde à un livreur de pizza son scooter qu’il abandonne bientôt, qu’un troisième découvre et déleste de la dernière tarte qui restait au fond du conteneur. Nous sommes à Beer Sheva, une ville du sud d’Israël que le réalisateur, Mushon Salmona connaît bien puisqu’il y a passé son enfance.
Les trois adolescents viennent d’horizons différents. Dima arrive tout juste de Russie et rêve tout comme son père chômeur de rejoindre un jour l’Allemagne, Shlomi est originaire d’Afrique du Nord et subit la pression d’une communauté attachée aux règles et le troisième, Adiel est un éthiopien qui a été élevé dans la tradition religieuse de son pays. Chacun vit bouclé dans le communautarisme de son groupe.
C’est en s’engageant dans la même équipe de foot que les trois adolescents vont se côtoyer mais l’ivresse du but marqué pour Adiel, la satisfaction d’un match gagné grâce à leurs qualités de goal ou de Capitaine de l’équipe pour les deux autres ne suffiront par à changer le cours des choses. Ils seront rendus à leur état d’immigrés vulnérables, soumis aux règles d’un système perverti et à l’influence de leurs communautés. SNES_UneJeunesseIsraellienne
A travers une histoire un peu trop exemplaire, Mushon Salmona dresse le tableau de la jeunesse de Beer-Sheva, sujet qu’il avait abordé trois ans auparavant dans un documentaire consacré à une jeunesse socialement et géographiquement marginalisée. Sa démonstration sincère et directe s’appuie sur des personnages parfaitement tracés mais se perd un peu dans l’alternance systématique et équitable des trois récits. Avec l’immigration s’est créé cette nouvelle société israélienne qui connaît des conflits inter ethniques et enferme chacun dans l’application des règles farouches de sa communauté.
Les personnages intéressants échappent au carcan restrictif car un peu démonstratif de la narration. L’un d’eux, Dima le Russe est servi par l’interprétation du jeune David Teplitzy dont la présence et le charisme sont impressionnants…
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Le déserteur »
    Quelque part dans le monde où la guerre fait rage. Philippe, un homme fasciné par le personnage et l’univers des films de Charlie Chaplin a fui Montréal pour un Ouest américain aussi sauvage... Lire la suite (22 août)
  • « Haut perchés »
    Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un appartement au dernier étage d’un immeuble qui surplombe Paris. Ils ont en commun d’avoir tous été victimes d’un même... Lire la suite (20 août)
  • « Reza »
    Reza et Fati ont pris la décision de divorcer. La vie commune a fini par lasser Fati et Reza s’est résigné au choix de son épouse tout en caressant l’idée qu’elle reviendrait un jour ou l’autre sur une... Lire la suite (20 août)
  • « Roubaix, une lumière »
    A Roubaix, une nuit de noël. Pour le commissaire Daoud qui sillonne la ville où il a grandi, c’est la routine, voitures brûlées, altercations... Dans son service, vient d’arriver Louis Coterelle,... Lire la suite (19 août)
  • « Nuits magiques »
    Lorsqu’un producteur de films de renom est retrouvé mort au fond du Tibre, les premiers à être soupçonnés du meurtre sont les trois apprentis scénaristes qu’il avait rencontrés au cours d’un dîner et qui... Lire la suite (15 août)