Actualité théâtrale

Une saison 2011-12 au Monfort Théâtre Partenaire Réduc’snes

Après être resté ouvert pendant tout l’été avec du théâtre, des concerts, de la danse, le Monfort théâtre commencera sa prochaine saison fin septembre.

Après "Quartier lointain" adapté du manga de Jirô Taniguchi, mise en scène de Dorian Rossel qui est présenté par ailleurs sur le site, voici la programmation :

" Réalité non ordinaire" Un spectacle de Serge Dupuy.

S’appuyant sur l’alchimie et sur "Les chants de Maldoror" de Lautréamont, "Réalité non ordinaire" est un spectacle propre à retrouver son âme d’enfant, dans lequel Scopère joue avec l’invisible, lit dans les pensées et fait d’étranges rêves prémonitoires.

Du 2 au 19 novembre 2011

"Amarillo" Teatro Linea de Sombra. Théâtre physique et visuel/ Mexique

Un immense mur a été dressé à la frontière Américo-mexicaine appelé Mur de la honte par les mexicains. Il n’empêche pas les candidats à l’émigration d’être de plus en plus nombreux, les passeurs de plus en plus avides et les contrôles policiers de plus en plus violents.

Du 22 novembre au 26 novembre 2011

En partenariat avec le centre Culturel de Chine à Paris, le Monfort propose pour cette 5ème édition du "Festival des Opéras traditionnels chinois" , cinq troupes issues de différentes provinces chinoises :

"Le récit du pavillon de l’Ouest" Opéra Yue de Shanghaï. Le mardi 29 novembre à 20h30.

"Mu Guiying " Opéra Wu du Zhejiang. Le mercredi 30 novembre à 20h30.

" Les généraux femmes de la famille Yang" Opéra Qinqiang du Shaanxi. Jeudi 1er décembre, 20h30.

" Le récit du lapin blanc" Opéra Puxian du Fujian. Vendredi 2 décembre à 20h 30.

" Le récit du prunus rouge" Opéra Chuan du Sichuan. Le samedi 3 décembre à 20h30.

"Wanted Petula " Texte de Fabrice Melquiot, mise en scène d’Emmanuel Demarcy Motta.

Bouli Miro n’a pas changé. Il pèse toujours 101 kilos et il est toujours aussi miro. C’est devenu un adolescent et il est toujours aussi amoureux de cousine Petula.

Du 9 au 15 décembre 2011

"Le retour du grand renard blanc" Fred Tousch § Cie. Cabaret Rock médicinal.

Fred Tousch, ancien bûcheron, petit-fils de rebouteux s’est reconverti dans le Rock avec son groupe les Arapanoes. Ils abordent des sujets brûlants comme l’identité régionale, le diable, l’autoroute et militent pour tenter de préserver la beauté du monde.

Du 20 décembre 2011 au 14 janvier 2012

"Urbik/Orbic à la ville comme à l’univers" de Joris Mathieu, Compagnie Haut et Court. Théâtre Optique.

Dick est traversé par la mort, encore bébé, de sa sœur jumelle. Dès lors, il est obsédé par l’idée que c’est lui qui est mort et que son impression d’être vivant n’est donc qu’une fiction.

Du 31 janvier au 18 février 2012.

" La religieuse " Texte de Diderot, mise en scène d’Anne Théron.

Suzanne Simonin est une bâtarde, le fruit coupable d’une liaison que sa mère a eue hors mariage. Cette mère qui pense qu’en envoyant sa fille au couvent, elle sera lavée de sa faute. Suzanne Simonin se débat contre cette injustice.

Du 6 au 24 mars 2012.

"Passo" d’Ambra Senatore Danse. Présenté communément avec Le Théâtre de la Ville.

La chorégraphie de Ambra Senatore est dynamique, teintée d’ironie ludique. On rit. La danse est fluide, mise en valeur par une forte présence scénique.

26, 27 et 28 mars 2012.

" Ici" de Jérôme Thomas, Markus Schmid, Pierre Bastien. Cirque.

Le jongleur Jérôme Thomas, le mime Markus Schmid se sont associés au plasticien sonore Pierre Bastien. Comment vivre à deux dans un endroit où il n’y a de la place que pour un. Que faire avec une chaise pour deux, comment rêver avec une simple feuille de papier.

Du 3 au 14 avril 2012.

"L’art de la fugue" de Yoann Bourgeois. Cirque.

Une série de petites danses pour un homme et un objet écrites sur L’art de la fugue de Jean-Sébastien Bach, chacune dans un rapport singulier avec un objet particulier. C’est un poème visuel cherchant à matérialiser le temps, donnant une dimension éternelle à l’éphémère.

Du 22 mai au 9 juin 2012.

"Je suis une personne" par Ktha Compagnie. Théâtre en containers. En partenariat avec la Coopérative de Rue et de Cirque / 2r2c

Deux publics isolés l’un de l’autre. Une comédienne qui passe d’une salle à l’autre. Le texte n’est dit qu’une fois. Quand la comédienne n’est pas là, on entend sa voix et son image se dessine sur les parois.

Du 22 mai au 16 juin 2012.

"Les amants de Séville" sous-titré "Les noces de sang de Carmen et Don Juan"  Festival et Opéra. En partenariat avec le Festival du Futur Composé.

Dans cet opéra, comique, atypique, en 3 actes, on imagine la rencontre de deux héros sévillans : le Don Juan de Mozart et la Carmen de Bizet au cours de la Féria de Séville. Un mélange délicat d’art lyrique et de Flamenco.

Du 19 au 24 juin 2012.

 

Monfort Théâtre

Etablissement culturel de la Ville de Paris 106 rue Brancion 75015 Paris

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 56 08 33 88

www.lemonfort.fr

 

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • A propos des "3 sœurs" et du théâtre à deux vitesses
    Les « Trois sœurs » qu’on peut voir encore jusqu’au 22 décembre à l’Odéon Théâtre de l’Europe a été diversement accueilli. Il y ceux qui ont encensé le spectacle (voir la critique de Micheline Rousselet,... Lire la suite (15 décembre)
  • « Rémi Larrousse, Songes d’un illusionniste »
    Nous rêvons tous. Que nous révèlent nos rêves ? Cauchemars ou fantasmes, que signifient-ils ? Pour certains ils sont prémonitoires, d’autres y voient le rappel d’un passé oublié ou enfoui. Rémi... Lire la suite (14 décembre)
  • « Cap au pire »
    Cap au pire est l’un des derniers textes écrits par Beckett, un texte écrit en anglais et qu’il ne s’était pas résigné à traduire comme s’il avait hésité à se relancer dans ce dédale, un texte destiné à... Lire la suite (13 décembre)
  • « Probablement les Bahamas » de Martin Crimp
    Milly et Franck savourent le confort de leur cottage où s’annonce pour eux une retraite paisible. Ils ont même à leurs côtés pour faire barrage à leur solitude, la présence rassurante d’une étudiante... Lire la suite (13 décembre)
  • « Mélancolie(s) »
    La pièce commence au printemps, au milieu d’une journée magnifique. Le temps est à la fête pour l’anniversaire de Sacha qui est entourée de son mari qu’elle n’aime plus comme avant, d’Olympe sa sœur... Lire la suite (9 décembre)