Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli (France)

"Une vie de chat" Sortie en salles le 15 décembre

Distribué en même temps que les versions 3D de "Raiponce" et de "Le monde de Narmia", "Une vie de chat" risque de ne pas bénéficier de tout l’intérêt qu’il mérite. Troisième long métrage, après "La prophétie des grenouilles" et "Mia et le Migou", produit par le studio Folimage, "Une vie de chat" raconte l’histoire de Zoé murée dans le silence, depuis le meurtre de son père. Sa mère, commissaire de police, enquête sur un cambrioleur et doit protéger une statue que convoite Victor Costa, l’ennemi public n°1 et assassin de son mari.

Le jour, Dino le chat, partage sa vie avec Zoé à qui il offre des lézards et la nuit il aide Nico dans ses cambriolages. Claudine, la nounou de Zoé, veille à la bonne marche de la maison. Tout irait pour le mieux, si un soir, Zoé ne se décidait à suivre Dino dans son périple qui finira en course poursuite haletante sur les tours de Notre Dame. C’est là que Zoé pourra retrouver sa langue (qu’elle avait peut être donné au chat).
L’animation des personnages un peu rigide, le graphisme naïf et les couleurs pastel permettent de parler du deuil aux plus petits tout en maintenant la distance nécessaire. Les plus grands pourront aussi s’amuser à trouver les références cinéphiliques qui émaillent le film : celles de Walsh avec James Gagney ou "Reservoir dogs" en passant par "La nuit du chasseur" et les films de Martin Scorsese.
Dominique Blanc, la mère, Bernadette Lafont, Claudine la nounou au parfum envoûtant, Jean Benguigui, Costa l’ennemi public et Bruno Salomone, Nico le monte-en-l’air, contribuent par leur investissement à la réussite de cette oeuvre.
Il serait dommage de rater le court métrage qui précède, "La queue de la souris", réalisé en ombre chinoise, avec quelques touches de blanc, sur fond rouge qui illustre une histoire de lion et de rat pas tout à fait dans la lignée de La Fontaine.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • " Dernier Maquis"
    En 2001 Rabah Ameur-Zaïmeche, cinéaste autodidacte, obtenait le prix Louis Delluc du meilleur premier film avec « Wesh wesh », tourné en banlieue sur les lieux où il a grandi. En 2006, il réalise «... Lire la suite (Octobre 2008)
  • "Enfants de Don Quichotte"
    Le droit au logement est garanti dans la charte des droits sociaux des Nations unies. Et ce n’est pas le président de la République actuellement en poste qui pourrait remettre en cause ce droit, lui... Lire la suite (Octobre 2008)
  • " Tokyo !"
    Après Paris et New York, c’est au tour de Tokyo d’être filmé par des cinéastes célèbres (deux français et un coréen). Trois segments a priori fort dissemblables, mais qui montrent la capitale japonaise... Lire la suite (Octobre 2008)
  • "Là-bas, il fait froid"
    1925, l’armée turque commet des massacres sur la population d’un village Kurde de Turquie. Une jeune femme est laissée vivante après avoir assisté à l’exécution de son mari et de son fils. 1975, dans ce... Lire la suite (Octobre 2008)
  • "El Otro" (L’autre)
    Juan Desouza, la quarantaine, est à un tournant de sa vie. Au moment où il doit faire face à la maladie de son père devenu dépendant, sa compagne lui annonce qu’elle est enceinte. Si la lâcheté a... Lire la suite (Octobre 2008)